Le texte de cette version du Corpus Hermeticum est volontairement conservé en français du 16ème siècle.
Le Corpus Hermeticum d'Hermès Trismégiste. Version de 1557 de Loys Lazarel, livre 1
Académie d'Hermès
Corpus Hermeticum d'Hermès Trismégiste, de Loys lazarel SAGESSE PURIFIANTE ET VOLONTE . PRIVILEGE DU ROY Il est permis à Estienne Groulleau, libraire à Paris, faire imprimer et mettre en vente deux livres de Mercure Trismegiste Hermés : l’un de la sapience et puissance de Dieu : l’autre de la volonté de Dieu avec un dialogue de LosLazarel poète chrétien, qui ont été par ci-devant reçus et approuvés et de nouveau reçus sus le Grec par Messire Gabriel du Préau. Et défendu à tous imprimeurs, libraires et autres marchands quels qu’ils soient imprimer ou faire iprimer, mettre en vente i celui livre jusque 6 ans prochainement venans, à conter du jour et date que lesdits livres seront achevés d’imprimer. Et ce sur peine de confiscation desdits livres, et d’amende arbitraire au Roy applicable. Ainsi qu’il apert et est plus à plain contenu par lettres et privilège dudit seigneur. Donné à Paris le XXI de mai mille cinq cent cinquante sept. Siné par le conseil de Courlay. Et scellé sur queuë de cire jaune. Achevé d’imprimer les jours de juin mille cinq cent cinquante sept. Hermès Mercure A L’ILLUSTRE ET VERTUEUX Seigneur Jacques de Basordan prothenotaire apostolique, docteur es droits, conseiller et aumônier ordinaire du Roy, neveu de monsieur de Termes, chevalier de l’ordre du Roy et son lieutenant général en Piedmont Gabriel du Preali donne salut. Monsieur dès lors que j’eu tant de faveur que par le moyen de vos bons amis et les miens ouverture me fut faite à votre noble personne, tant pour le savoir, prudence, intelligence, honnêteté, bon naturel, et affectionné désir es bonnes science, que j’avais premièrement entendu être en vous par le narré de plusieurs, et que en un instant je cogneu vous accompagner, que pour la recommandation qu’avez es personnes qui approchent du rang que vous tenez en vertu et savoir désir me vint de vous découvrir et faire paraître quelque témoignage de mon intention, prêt à faire service à vous et aux vôtres. Ce témoignage ne s’est pu trouver en mon endroit plus sûr et certain, que par l’offre de mes labeurs à votre excellence, et entre autre de cestuy. Lequel connaissant être favorable à votre naturel, tendant toujours à hautes choses, comme est son sujet qui traite VIE D’HERMES MERCURE. Il faut entendre que du temps que naquit Moyse (qui fut l’an du monde deux mille trois cents septante quatre, de la servitude des Hébreux soixante quatre avant Jésus Christ, mille cinq cents nonante huit, florissait en Egypte un astrologue de fort grand renom et expérience, nommé Athlas, frère de Prométhée, homme de ce même temps fort estimé en physique et aïeul du côté maternel du grand Mercure, duquel fut neveu Mercure Trismegiste auteur du présent livre : homme certes de singulière et mémorable vertu, fort noble et excellent mathématicien, ainsi que l’est tout rectte (?) St Augustin. Encore que Ciceron et Lactance Firmien dirent qu’ils furent cinq, qui tous consécutivement les uns après les autres, portèrent le nom de Mercure : et que le cinquième d’entre eux fut celui qui des Egyptiens est nommé Thot, ou autrement Tempungina, et des Grecs Trismegistos. Lequel ils affirment avoir défait Argus, et tenu l’empire et domination sur les Egyptiens et leur avoir baillé avant tous autres, leurs lois et lettres. Les caractères desquelles dressa et institua par figures de bêtes et d’arbres, à fin d’avoir à elle plus facile VIE DE MERCURE. et patente ouverture. Et fut en si grande estime des hommes, pour icelle sienne intégrité, bonté, prudence, diligence, savoir, débonnaireté et toutes autres vertus, lesquelles étaient parfait et accompli, qu’ils le mirent au nombre de leurs dieux, et bâtir plusieurs temples en son nom. Lequel nom propre n’étant à nul loisible ne permis vulgairement et témérairement proférer, tant lui était porté d’honneur et révérence. Duquel nom les Egyptiens dénominèrent le premier moi de l’an. Ils lui dédiaient aussi tous les livres qu’ils écrivaient, le disant inventeur de toutes choses, Prince et auteur de sapience et éloquence. Il édifia pareillement une ville : laquelle jusqu’à présent retient son nom, et s’appelle Hermopolis, c'est-à-dire, la cité d’Hermes. Il fut aussi nommé par eux Trismégistus, qui veut autant dire, comme trois fois très grand et souverain, à raison qu’il fut très excellent philosophe, très souverain sacrificateur, très vertueux et magnanime Roy. Car les Egyptiens (ainsi que récite Platon) avaient alors coutume d’élire leurs prêtres du nombre des philosophes et l’un d’entre eux créer Roy. Tout ainsi donc qu’il surpassait et excellait tous autres philosophes en subtilité d’esprit et savoir étant aussi constitué en l’état et dignité de pontificale prélature, il passait tous autres pontifes en sainteté de vie et divine religion. Etant finalement élevé en Royale sublimité, il fit tant par si bien VIE DE MERCURE, PLATON administrer les lois, ordonner louables coutumes, régire toute la police et justice humaine, en punissant les méchants, et guerdonnant les bons : ensemble par les siens hauts faits, vaillances, prouesses, et mémorables exploits d’armes, qu’il obscurcit et diminua la gloire de tous les autres Rois qui l’avaient précédé. Dont vint, qu’il mérita être à bonne et juste cause, appelé nommément trois fois très excellent et souverain. Ce fut lui, qui premier entre tous philosophes après avoir soigneusement versé en Physique, et arts Mathématiques, et les avoir parfaitement compris, éleva son esprit à contempler les choses divines. Ce fut lui qui premier avant tous humains, très sagement disputa de la majesté de Dieu, de l’ordre des Anges, du changement et mutation des âmes. Ce fut lui qui pour cette cause fut jadis appelé auteur de Théologie, réputé Dieu d’éloquence, d’engin, et bonne invention. Duquel fut imitateur Orphéus, qui obtint le second loz en l’ancienne Théologie. Auquel succeda Agleophémus. Après lequel vint Pythagoras. Lequel Philolaüs précepteur et maître du divin Platon ensuivit. La secte donc de l’ancienne Theologie (à foi autant acordante et unie que nulle a depuis été) eu sa confirmation en six doctes et experts Théologiens : prenant sa source et origine de Mercure et du divin Platon son entière perfection et accomplissement. Ce que puis après si fort émeut les esprits humains, et spécialement ceux de celle nation EGYPTE ET RELIGION ANTIQUE. Egyptienne, à toute vertu, arts et savoir, que nul anciennement était réputé docte entre les Grecs et Athéniens, ne reçu pour homme vertueux, qui n’eut passé jusqu’en Egypte pour être instruit des Prophètes, Philosophes, Prêtres et Gymnosophistes du pays des lois, sciences, et arts tant de Théologie, Arithmétique, Musique, Géométrie, Cosmographie, et Architecture, que autres. Comme firent de ce temps là Museus, Melapus, Homerus, Licurgus, Democritus, Eudoxus, Solon, Inopis, Dedalus, et plusieurs autres excellents Philosophes Grecs. Entre lesquels (en me taisant des autres) cestuy Mercurius duquel est nôtre présent propos, a écrit plusieurs livres, faisant à la connaissance des choses divines. Es quels, ô Dieu immortel ! combien grands et profonds mystères, sont déclarés ! Combien d’admirables Oracles y sont découverts, et manifestés ! et si ne parle pas seulement ainsi qu’on Philosophe : ains (avant) souvente fois comme un Prophète, en ce qu’il prédit les choses à venir. C’est celui, qui a prévu la ruine et destruction de la religion antique, et l’origine de la nouvelle foi. L’avènement du Messie, le futur jugement de Dieu, la résurrection des morts, la rénovation du monde, la gloire des bienheureux, et la justice des malheureux. C’est pourquoi fait doute St Augustin, s’il a su beaucoup de ce qu’il a proféré, ou par le savoir et expérience des astres, ou par révélation des diables. Tant y a que Lactace n’a craint, le mettre au rang PROPHETE ET SYBILLES. des sibylles et Prophètes. En outre plus entre plusieurs livres par lui faits et composés qui par l’injure des temps ont été perdus il y en a deux fort singuliers, pleins de très saints mystères, et oracles célestes. L’un de la puissance et sapience de Dieu, l’autre de la volonté de Dieu. Celui là étant intitulé Pimander, et traduit de Grec en Latin par Marcilius Ficinus : celui-ci Asclepius, et tourné de Grec en latin par Apuleius Platoniste. Desquels deux livres voyant l’obscure, et difficile intelligence (voire plus qu’en livres qui furent donc faits) ensemble le profond savoir avec le grand fruit que l’on pourrait tirer et recueillir d’eux, pourvu qu’ils fussent un peu plus éclairés et illustres par notre langue Française, qu’ils ne sont en la Latine, et même en leur primitive et naturelle, qui est l’Egyptienne, et puis après la Grecque, à cette occasion, l’ait tant fait par mon travail et labeur, que les ai tournés de la Grecque en la nôtre Française : sinon comme il appartenait à la hautesse et majesté de l’auteur, à tout le moins en tant que l’ai pu par la faiblesse de mon petit esprit, et au plus près de la vraie, saine et entière intelligence. Ce que certes ai voulu faire pour deux causes. L’une afin que soyons muni non seulement du bouclier de la foi, ains (avant/mais) aussi de toute autres armures (qui sont les choses naturelles, par lesquelles celui-ci avec divine inspiration, a connu Dieu, et l’a ainsi donné à connaître en ses livres, qui autre chose PROVIDENCE. ne traitent) pour ruiner et déconfire plusieurs faux prophètes, mécréants, et infidèles Atheïstes, qui pour le jourd’hui font sortir au monde des infernales contrées et stigieux palais avec leur chef et Capitaine Sathan ; pour ruiner et mettre jus (sous leur domination), (s’ils peuvent) la providence de notre père, qui est Dieu, comme gens insensés et hors des limites de bon sens, raison, et entendement. L’autre cause qui m’a induit à ceci, a été afin d’exerciter mon esprit, et d’attenter si je pourrais faire quelque chose plus que beaucoup de gens doctes, lesquels (comme l’ai entendu) se sont efforcés de le traduire, sans toutefois en venir à chef, et en donner le parfait sens et solution. Or pour descendre parvenir à ce qu’à écrit Mercure, il faut savoir que le premier livre est intitulé Pimander, à raison qu’entre quatre personnes qui en ce dialogue disputent, le principal est attribué à Pimander. Il faut entendre en outre qu’il a écrit tout ce qu’il a fait premièrement en langue Egyptienne, et qu’étant même savant et expert en la Grecque, l’a par ce moyen transporté aux Grecs : leur communiquant les mystères des Egyptiens. Son propos et intention, touchant ce présent œuvre, est de traiter de la puissance et sapience de Dieu. Desquelles deux attendu qu’il y a double opération, dont la première se maintient toujours et persiste en la nature de Dieu, et la seconde s’étend en toutes choses qui sont reculées de la divine majesté, et que celle-là conçoive le premier et LA SAPIENCE DE DIEU. éternel monde, celle-ci le second et temporel : il dispute très constamment de l’une et de l’autre opération, ensemble de l’un et l’autre monde. En déclarant que c’est que la puissance et sapience de Dieu, et quel ordre l’un et l’autre tiennent à concevoir intérieurement, et comme ils produisent extérieurement. Au surplus comme les choses qui sont crées se maintiennent ensemble et se comportent en quoi elles s’accordent les unes aux autres, et en quoi elles différent et se conjoignent : finalement comme elles regardent leur auteur. Quant à l’ordre du premier livre, il est divisé en quatorze dialogues, dont le principal personnage, est attribué à Pimander, le second à Trismegistus, le tiers à Esculapius, le quart à Tatius. L’intention donc de Mercure est de vouloir enseigner Esculapius et Tatius son fils es choses divines : ou certes il convient entendre de nécessité celui-là ne les pouvoir nullement enseigner, qui ne les a apprises. Or ne pouvons nous par humain esprit comprendre ce qui surpasse nature humaine. Qui fait qu’il soit besoin de lumière divine pour voir le soleil, par la même lueur du soleil. Mais la lumière de l’entendement divin jamais ne s’épand en l’âme, si ainsi que la Lune au Soleil, ne se convertis totalement en entendement divin. L’âme ne se convertit en tel entendement si elle ensemble avec lui ne se fait entendement. Mais elle ne le fait entendement premier qu’elle n’ait rejeté de soi toutes sensuelles déceptions et toutes de la fantaisie. A cette cause notre Mercure se dépouille de ses ténèbres sensuelles et fantastiques, et se retire au conclave et lieu secret de son entendement. Dont tout soudain Pimander, c'est-à-dire la pensée divine, entre lui et elle fait son séjour. Dont vient qu’il contemple l’ordre de toutes choses, tant de celles qui sont en Dieu, comme de celles qui procèdent de lui. Finalement il déclare et manifeste aux autres, les choses qui lui sont révélées par la lumière et inspiration divine. Ici donc est le titre, intention, et ordre des livres de Mercure. PYMANDRE, premier dialogue En ce présent Dialogue, ainsi qu’il plaît toujours à notre Dieu donner quelque notice, et lueur de sa connaissance à ses créatures par quelques indices (sauf l’honneur toutefois, et vénérance des vrais Prophètes, et de la religion Chrétienne) il semble que Mercure traite mêmes mystères que Moïse, occultement toutefois, et sous paroles couvertes. Moïse décrit avoir vu les ténèbres sur la face de l’abîme, et l’esprit de Dieu être porté sur les eaux. Celui-ci du, avoir vu une ombre merveilleuse et horrible, qui se convertissait en une nature humide, qu’entretenait en chaleur le Verbe de Dieu : Moïse dit, toutes choses avoir été créées par la puissante parole de Dieu. Celui-ci dit, que ce Verbe lumineux qui toutes choses illumine, est le germe de la pensée divine, et le fils de Dieu : et que le père, qu’il appelle pensée divine, et le fils, qu’il nomme le Verbe, ou la parole de ladite pensée à sont PYMANDRE, LE VERBE DE DIEU point différents en nature, pour autant (comme il dit) qu’ils sont consubstantiels. Il a pareillement vu en esprit leur union et hypostase. Et si plus « plein tu le désires savoir, ou qu’il soit loisible et permis d’attribuer aux hommes une si grande connaissance du Verbe de Dieu premier qu’il prit le voile de notre humanité, il a veut comme le fils s’engendre du père, et comme le saint esprit par un ineffable mystère procède du père et du fils, quand il dit : mais cette divine puissance qui est Dieu, avec son verbe a produit une autre suprême puissance, qui n’est avec lui qu’un Dieu, qu’un feu, qu’un esprit, qu’une divinité, et majesté. Il à vu d’avantage la divine pensée par son abondante fertilité s’étendre aux choses étranges, et reculées de sa divine majesté : et à l’exemple de son verbe divin former toutes choses, et distribuer à une chacune d’elles selon son genre, tant en l’air, comme en l’eau, et en la terre, sa nature et propriété. Et comme un peu après il créa l’homme à son image et ressemblance, auquel il donna la puissance, et domination sur toutes choses sensibles. Lequel incontinent tomba de la sphère intelligible, c'est-à-dire, de la contemplation de son Dieu, et justice originelle, en la sphères des choses corporelles, et concupiscibles. Donc c’est ensuivie l’origine, et commencement de tous maux. Et finalement comme par permission divine a été délié le nœud de toutes choses, et l’homme avec toutes les autres créatures a été soumis à la mort. Qu’est-ce LA SAINTE PAROLE d’avantage ce qu’il dit ici, Dieu avoir à haute voix crié par la sainte parole : Produisez, devenez grands, et vous dilatez toutes mes semences, et mes œuvres : sinon ce que dit Moïse : croissez, et multipliez, et emplissez la terre ? En après Mercure nous instruit de la manière d’avoir accès à cette divine pensée, et nous déclare l’erreur qui nous en recule et qui sont ceux auxquels cette divine puissance favorise, et desquels elle s’éloigne. Et que comme tout ainsi que par certains degrés nous tombons, et dégénérerons de l’intellectuelle, et immortelle nature est choses caduques : aussi que par certains et opposites degrés, nous sommes réintégrez au premier état de notre pur et entier esprit. Moïse par divine ordonnance fut conducteur du troupeau hébraïque, et Mercure de celui d’Egypte : lequel il paît maintenant, et nourrit de sainte institution : maintenant avec humes et action de grâce co-louant le père et créateur de toutes choses, il s’élève en la vie et lumière de divine contemplation. Voila le sommaire et contenu de Pimander.
1
10
- Hermès
- Accueil
  - Livre d'Hermès
  - Salle d'Hermès
  - Hermès Corp 0
  - Hermès Corp 1
  - Hermès Corp 2
  - Hermès Corp 3
  - Hermès Corp 4
  - Hermès Corp 5
  - Hermès Corp 6
  - Hermès Corp 7
  - Hermès Corp 8
  - Hermès Corp 9
  - Hermès Corp 10
  - Hermès Corp 11
  - Hermès Corp 12
  - Hermès Corp 13
  - Hermès Corp 14
  - Hermès Corp 15
  - Hermès Corp 16
  - Hermès Corp 17
  - Hermès Corp 18
  - Hermès Corp 19
  - Hermès Corp 20
  - Hermès Corp 21
  - Hermès Corp 22
  - Hermès Corp 23
  - Hermès Corp 24
  - Hermès & Roy 1
  - Hermès & Roy 2
  - Hermès & Roy 3
  - Hermès & Roy 4
  - Hermès & Roy 5
  - Hermès & Roy 6
  - Hermès & Roy 7
  - Hermès & Roy 8
  - Fables Lévi 1
  - Fables Lévi 2
  - Fables Lévi 3
  - Fables Lévi 4
  - Fables Lévi 5
  - Fables Lévi 6
  - Fables Lévi 7
  - Fables Lévi 8
  - Fables Lévi 9
  - Fables Lévi 10
  - Fables Lévi 11
  - Fables Lévi 12
  - Ovide 1
  - Ovide 2
  - Ovide 3
  - Ovide 4
  - Ovide 5
  - Ovide 6
  - Ovide 7
  - Ovide 8
  - Ovide 9
  - Ovide 10
  - Ovide 11
  - Ovide 12
  - Ovide 13
  - Ovide 14
  - Ovide 15
  - Ovide 16
  - Ovide 17
  - Ovide 18
  - Ovide 19
  - Ovide 20
  - Ovide 21
  - Ovide 22
  - Ovide 23
  - Ovide 24
  - Ovide 25
  - Ovide 26
  - Ovide 27
  - Ovide 28
  - Ovide 29
  - Ovide 30
  - Ovide 31
  - Ovide 32
  - Ovide 33
  - Ovide 34
  - Ovide 35
  - Ovide 36
  - Ovide 37
  - Ovide 38
  - Ovide 39
  - Ovide 40
  - Ovide 41
  - Ovide 42
  - Ovide 43
  - Ovide 44
  - Ovide 45
  - Ovide 46
  - Ovide 47
  - Ovide 48
  - Ovide 49
  - Ovide 50
  - Ovide 51
  - Ovide 52
  - Ovide 53
  - Ovide 54
  - Ovide 55
  - VD F Olivet 1
  - VD F Olivet 2
  - VD F Olivet 3
  - VD F Olivet 4
  - VD F Olivet 5
  - VD F Olivet 6
  - VD F Olivet 7
  - VD F Olivet 8
  - VD F Olivet 9
  - VD F Olivet 10
  - VD F Olivet 11
  - VD F Olivet 12
  - VD F Olivet 13
  - VD F Olivet 14
  - VD F Olivet 15
  - VD F Olivet 16
  - VD F Olivet 17
  - VD F Olivet 18
  - VD F Olivet 19
  - VD F Olivet 20
  - VD F Olivet 21
  - VD F Olivet 22
  - VD F Olivet 23
  - VD F Olivet 24
  - VD F Olivet 25
  - VD F Olivet 26
  - Pythagore 1
  - Pythagore 2
  - Pythagore 3
  - Tablettes de Thoth
  - Tablette 1
  - Tablette 2
  - Tablette 3
  - Tablette 4
  - Tablette 5
  - Tablette 6
  - Tablette 7
  - Tablettes 8
  - Tablette 9
  - Tablette 10
  - Tablette 11
  - Tablette 12
  - Tablette 13
  - Tablette 14
  - Tablette 15
  - Salle du Corpus
  - Corpus avis
  - Livre 1 corpus
  - Livre 2 corpus
  - Livre 3 corpus
  - Livre 4 corpus
  - Livre 5 corpus
  - Livre 6 corpus
  - Livre 7 corpus
  - Livre 8 corpus
  - Livre 9 corpus
  - Livre 10 corpus
  - Livre 11 corpus
  - Livre 12 corpus
  - Livre 13 corpus
  - Livre 14 corpus
  - Livre 15 corpus
  - Livre 16 corpus
  - Livre 17 corpus
  - Intro table Em
  - Table Emeraude
  - T Emeraude A 1
  - T Emeraude A 2
  - T Emeraude A 3
  - Livre SIH intro
  - Livre SIH 1
  - Livre SIH 2
  - Livre SIH 3
  - Livre SIH 4
  - Livre SIH 5
  - Livre SIH 6
  - Livre SIH 7
  - Livre SIH 8
  - Livre SIH 9
  - Salle ésotérisme
  - Koot Houmi 1
  - Koot Houmi 2
  - Koot Houmi 3
  - Koot Houmi 4
  - Koot Houmi 5
  - Koot Houmi 6
  - Koot Houmi 7
  - Koot Houmi 8
  - Koot Houmi 9
  - Koot Houmi 10
  - Koot Houmi 11
  - Koot Houmi 12
  - Koot Houmi 13
  - Koot Houmi 14
  - Koot Houmi 15
  - Koot Houmi 16
  - Koot Houmi 17
  - Koot Houmi 18
  - RC et FM 1
  - RC et FM 2
  - RC et FM 3
  - Salle d'Alchimie
  - Espagnet 1
  - Espagnet 2
  - Espagnet 3
  - Espagnet 4
  - Espagnet 5
  - Espagnet 6
  - Espagnet 7
  - Espagnet 8
  - Espagnet 9
  - Espagnet 10
  - Ariadne 1
  - Ariadne 2
  - Ariadne 3
  - Ariadne 4
  - Ariadne 5
  - Ariadne 6
  - Ariadne 7
  - Ariadne 8
  - Ariadne 9
  - Ariadne 10
  - FEG Pernety 1
  - FEG Pernety 2
  - FEG Pernety 3
  - FEG Pernety 3D
  - FEG Pernety 4
  - FEG Pernety 5
  - FEG Pernety 6
  - FEG Pernety 7
  - FEG Pernety 8
  - FEG Pernety 9
  - FEG Pernety 10
  - FEG Pernety 11
  - FEG Pernety 12
  - FEG Pernety 13
  - FEG Pernety 14
  - FEG Pernety 15
  - FEG Pernety 16
  - FEG Pernety 17
  - FEG Pernety 18
  - FEG Pernety 19
  - FEG Pernety 20
  - FEG Pernety 21
  - FEG Pernety 22
  - FEG Pernety 22D
  - FEG Pernety 23
  - FEG Pernety 24
  - FEG Pernety 25
  - FEG Pernety 25D
  - FEG Pernety 26
  - FEG Pernety 27
  - FEG Pernety 28
  - FEG Pernety 28D
  - FEG Pernety 29
  - FEG Pernety 29D
  - FEG Pernety 30
  - FEG Pernety 31
  - FEG Pernety 32
  - FEG Pernety 33
  - FEG Pernety 33D
  - FEG Pernety 34
  - FEG Pernety 35
  - FEG Pernety 35D
  - FEG Pernety 36
  - FEG Pernety 37
  - FEG Pernety 38
  - FEG Pernety 39
  - FEG Pernety 40
  - FEG Pernety 41
  - FEG Pernety 42
  - FEG Pernety 43
  - FEG Pernety 44
  - FEG Pernety 45
  - FEG Pernety 46
  - FEG Pernety 47
  - FEG Pernety 48
  - FEG Pernety 49
  - FEG Pernety 50
  - FEG Pernety 51
  - FEG Pernety 52
  - FEG Pernety 53
  - FEG Pernety 54
  - FEG Pernety 55
  - FEG Pernety 56
  - FEG Pernety 57
  - FEG Pernety 58
  - FEG Pernety 59
  - Noce chimique 1
  - Noce chimique 2
  - Noce chimique 3
  - Noce chimique 4
  - Noce chimique 5
  - Noce chimique 6
  - Noce chimique 7
  - Noce chimique 16
  - Noce chimique 8
  - Noce chimique 9
  - Noce chimique 10
  - Noce chimique 11
  - Noce chimique 12
  - Noce chimique 13
  - Noce chimique 14
  - Noce chimique 15
  - Cantique 1
  - Cantique 2
  - Cantique 3
  - Cantique 4
  - Cantique 5
  - Cantique 6
  - Cantique 7
  - Cantique 8
  - Cantique 9
  - Cantique 10
  - Cantique 11
  - Cantique 12
  - Cantique 13
  - Cantique 14
  - Chrysopée 1
  - Chrysopée 2
  - Etoile 1
  - Etoile 2
  - Etoile 3
  - Basile Valentin 1
  - Basile Valentin 2
  - Basile Valentin 3
  - Basile Valentin 4
  - Basile Valentin 5
  - Basile Valentin 6
  - Basile Valentin 7
  - Givry 1
  - Givry 2
  - Givry 3
  - Givry 4
  - Givry 5
  - Givry 6
  - Givry 7
  - Givry 8
  - Givry 9
  - Givry 10
  - Givry 11
  - Givry 12
  - Givry 13
  - Givry 14
  - Irshou 1
  - Irshou 2
  - Irshou 3
  - Irshou 4
  - Irshou 5
  - Irshou 6
  - Irshou 7
  - Irshou 8
  - Irshou 9
  - Lettre Koot 1
  - Lettre Koot 2
  - Lettre Koot 3
  - Lettre Koot 4
  - Lettre Koot 5
  - Livre Liebniz 1
  - Livre de Liebniz 2
  - Livre de Liebniz 3
  - Grand arcane int
  - Grand arcane 1
  - Grand arcane 2
  - Grand arcane 3
  - Grand arcane 4
  - Grand arcane 5
  - Grand arcane 6
  - Grand arcane 7
  - Grand arcane 8
  - Grand arcane 9
  - Grand arcane 10
  - Grand arcane 11
  - Grand arcane 12
  - Grand arcane 13
  - Grand arcane 14
  - Grand arcane 15
  - Grand arcane 16
  - Grand arcane 17
  - Grand arcane 18
  - Grand arcane 19
  - Grand arcane 20
  - Grand arcane 21
  - Grand arcane 22
  - Grand arcane 23
  - Grand arcane 24
  - Grand arcane 25
  - Grand arcane 26
  - Grand arcane 27
  - Grand arcane 28
  - Grand arcane 29
  - Salle occultisme
  - Boehme 1
  - Boehme 2
  - Boehme 3
  - Boehme 4
  - Boehme 5
  - Boehme 6
  - Boehme 7
  - Cit Eliphas 1
  - Cit Eliphas 2
  - Cit Eliphas 3
  - Cit Eliphas 4
  - Cit Eliphas 5
  - Cit Eliphas 6
  - Clav Salomon 1
  - Clav Salomon 2
  - Clav Salomon 3
  - Clav Salomon 4
  - Clav Salomon 5
  - Clav Salomon 6
  - Clav Salomon 7
  - Clav Salomon 8
  - Clav Salomon 9
  - Clav Salomon 10
  - Clav Salomon 11
  - Clav Salomon 12
  - Clav Salomon 13
  - Clav Salomon 14
  - Clav Salomon 15
  - Clav Salomon 16
  - Clav Salomon 17
  - Clav Salomon 18
  - Voix silence 1
  - Voix silence 2
  - Voix silence 3
  - Voix silence 4
  - Voix silence 5
  - Voix silence 6
  - Voix silence 7
  - Voix silence 8
  - Voix silence 9
  - Voix silence 10
  - Voix silence 11
  - Voix silence 12
  - Voix silence 13
  - Voix silence 14
  - Voix silence 15
  - Voix silence 16
  - Voix silence 17
  - Voix silence 18
  - Evang Thomas 1
  - Evang Thomas 2
  - Evang Thomas 3
  - Evang Thomas 4
  - Evang Thomas 5
  - Evanf Thomas 6
  - Evang Thomas 7
  - Evang Thomas 8
  - Lao Tseu 1
  - Lao Tseu 2
  - Lao Tseu 3
  - Lao Tseu 4
  - Lao Tseu 5
  - Lao Tseu 6
  - Lao Tseu 7
  - Lao Tseu 8
  - Lao Tseu 9
  - Livre Hénoc 1
  - Livre Hénoc 2
  - Livre Hénoc 3
  - Livre Hénoc 4
  - Livre Hénoc 5
  - Livre Hénoc 6
  - Livre Hénoc 7
  - Bhagavad Gita 1
  - Bhagavad Gita 2
  - Bhagavad Gita 3
  - Bhagavad Gita 4
  - Bhagavad Gita 5
  - Bhagavad Gita 6
  - Bhagavad Gita 7
  - Bhagavad Gita 8
  - Bhagavad Gita 9
  - Bhagavad Gita 10
  - Bhagavad Gita 11
  - Bhagavad Gita 12
  - Bhagavad Gita 13
  - Bhagavad Gita 14
  - Bhagavad Gita 15
  - Bhagavad Gita 16
  - Bhagavad Gita 17
  - Bhagavad Gita 18
  - Bhagavad Gita 19
  - Méditation 1
  - Méditation 2
  - Méditation 3
  - Méditation 4
  - Médiation 5
  - Méditation 6
  - Méditation 7
  - Méditation 8
  - Méditation 9
  - Méditation 10
  - Meditation 11
  - Méditation 12
  - Méditation 13
  - Méditation 14
  - Méditation 15
  - Méditation 16
  - Méditation 17
  - Méditation 18
  - Méditation 19
  - Méditation 20
  - Méditation 21
  - Méditation 22
  - Médiation 23
  - Méditation 24
  - Meditation 25
  - Méditation 26
  - Méditation 27
  - Méditation 28
  - Méditation 29
  - Méditation 30
  - Méditation 31
  - Méditation 32
  - Méditation 33
  - Méditation 34
  - Méditation 35
  - Méditation 36
  - Méditation 37
  - Méditation 38
  - Méditation 39
  - Méditation 40
  - Méditation 41
  - Méditation 42
  - Méditation 43
  - Méditation 44
  - Méditation 45
  - Méditation 46
  - Méditation 47
  - Méditation 48
  - Méditation 49
  - Méditation 50
  - Méditation 51
  - Méditation 52
  - Méditation 53
  - Méditation 54
  - Méditation 55
  - Méditation 56
  - Méditation 57
  - Méditation 58
  - Méditation 59
  - Méditation 60
  - Méditation 61
  - Méditation 62
  - Méditation 63
  - Méditation 64
  - Méditation 65
  - Méditation 66
  - Méditation 67
  - Méditation 68
  - Méditation 69
  - Méditation 70
  - Méditation 71
  - Méditation 72
  - Méditation 73
  - Méditation 74
  - Méditation 75
  - Méditation 76
  - Méditation 77
  - Méditation 78
  - Méditation 79
  - Méditation 80
  - Méditation 81
  - Méditation 82
  - Méditation 83
  - Méditation 84
  - Méditation 85
  - Méditation 86
  - Méditation 87
  - Méditation 88
  - Méditation 89
  - Méditation 90
  - Méditation 91
  - Méditation 92
  - Méditation 93
  - Méditation 94
  - Méditation 95
  - Info travaux
  - Téléchargements
- Cabbale
- Tarot
- Contact
- Blogs & forums
.