L'Académie d'Hermès Trismégiste
Article N° 67 Chronique intermédiaire 5 Extrait servant d'étude : La pensée concrète et la pensée abstraite. Nous avons eu l'occasion de voir à plusieurs reprises lors des précédents articles de l'académie d'Hermès Trismégiste, que l'accession à la véritable Connaissance commence par l'harmonisation des pensées justes en vertus. Au point où nous en sommes dans l'avancement de nos petits travaux d'alchimistes, je peux même vous révéler une précieuse clé qui est justement celle de cette harmonie vibratoire particulièrement élevée que procure une simple pensée juste en vertus. Vous remarquerez que lorsque je parle d'une pensée juste en vertus, je mets un "s" à vertu, pour la simple et bonne raison qu'une vertu seule se transforme rapidement en vice, d'où la précision qu'apporte la loi de Maât dans son axiome par : trop de Maât n'est plus Maât. Une pensée n'accède à son plus haut niveau vibratoire qu’à la condition qu'elle soit Forte, Juste, Tempérante et Prudente. Qu'un seul déséquilibre dans le dosage de ces Vertus cardinales intervienne, et sa vibration s'alourdit, passant rapidement du subtil à l'épais. Nous avons vu, pour ceux qui ont fait l'effort de cheminer lentement, mais régulièrement au sein de l'académie d'Hermès Trismégiste, et je les en félicite, que nous ne sommes jamais créateurs de nos pensées, mais que nous les recevons selon un ordre hiérarchisé par les lois de la Divine Providence, et qui va du plus subtil au plus épais, du plus élevé en vibrations, au plus bas ; du plus léger au plus lourd. Nous sommes donc capteurs volontaires ou non de ces pensées qui vont venir construire pierre après pierre, l'édifice de notre personnalité, qui ne reposera que sur les fondations de nos convictions ; convictions qui ne sont constituées que par les pensées que nous avons faites nôtres. Les fondations de notre édifice seront d'autant plus robustes que nous aurons pris la peine préalablement, d'en éprouver la pertinence et la solidité. Ceux qui par paresse, indolence, ignorance ou pauvreté, se contentent de prendre pour solide ce qui leur est présenté comme tel, sans prendre la précaution d'en éprouver la robustesse, prennent le risque de découvrir, pendant la construction, ou pire, après, que les pensées qui fondent leur édifice ne sont ni robustes, ni fiables, avec les conséquences extrêmement préjudiciables qui découlent de ce genre de malfaçons sur la pérennité de leur construction. Ici les fissures sur l'édifice de pierres seront remplacées par les douloureuses fissures de l'âme dans tous ses états. Un bon artisan, passé maître dans l'exercice de son art, veillera à n'utiliser que des matériaux en rapport avec l'édifice à réaliser. Ils seront de qualité ordinaire s'il s'agit de construire des clapiers pour lapins, mais ils seront soigneusement choisis, testés et éprouvés pour leurs qualités exceptionnelles, s'il s'agit d'édifier un Temple ou une Cathédrale. Construire un édifice spirituel fiable, en rapport des exigences des Lois de la Divine Providence, implique que chaque pierre soit finement taillée dans un matériau soigneusement sélectionné, en rapport de l'architecture nécessairement grandiose qui sied à ce genre d'édification. La rigueur qui doit être celle du maître d'oeuvre, est celle qui se traduit par la tolérance zéro! Car, ne l'oublions pas, l'édifice sera le reflet de l'architecte concepteur et qui guide l'artisan bâtisseur. Il est d’ailleurs à remarquer que l’édifice le plus grandiose qu’il soit donné à l’humanité de construire est celui d'une civilisation. Cette civilisation repose toujours sur une fondation ontologique, et plus cette ontologie est élevée et solide, plus la civilisation sera lumineuse et durable, et inversement. La Conscience, comme nous l'avons déjà bien établi, est constamment confrontée à deux aspects de la Création : l'un tangible et l'autre intangible ; l'un visible et l'autre invisible ; l'un concret et l'autre abstrait. Ces deux aspects de la Création font aussi appel, pour être perçus, à deux sortes de Facultés. Les unes dépendantes des cinq sens organiques, et qui perçoivent les pensées concrètes, tangibles et visibles ; et les autres qui perçoivent les pensées abstraites, intangibles et invisibles. Ces perceptions se faisant, bien évidemment, selon l'état d'éveil et d'évolution de la Conscience, qui ne percevra que des pensées plus ou moins subtiles, qu'elles soient concrètes ou abstraites, et selon leur degré d'élévation. Ceci nous renvoyant à l'enseignement magistral et incontournable de la Table d'Emeraude qui dit si justement: Tu sépareras la terre du feu, le subtil de l’épais doucement, avec grande industrie. Il monte de la terre au ciel, & derechef il descend en terre, & il reçoit la force des choses supérieures & inférieures. Tu auras par ce moyen la gloire de tout le monde; & pour cela toute obscurité s’enfuira de toi. Prenons pour illustrer ce présent propos l'exemple de la pensée concrète suivante : la différence, que chacun peut constater dans une population donnée, qui existe entre les riches (moins nombreux) et les pauvres (le plus grand nombre). Richesse que nous limiterons volontairement à l'aspect matériel, mais qui s'entend tout aussi bien pour l'aspect immatériel. Selon les pays, et l'état de développement de ceux-ci, la notion de richesse et de pauvreté (matérielles) sera perçue sur des échelles de valeurs très différentes. Celui qui est au R.M.I. dans notre pays se considère, selon des critères ambiants, comme faisant partie des pauvres, alors que l'équivalent de son R.M.I. constitue, dans certains pays en voie de développement, le salaire d'un cadre supérieur, qui, selon les critères ambiants, ne se considère pas comme faisant partie des pauvres, même s'il est encore loin de se sentir riche. Imaginons que, considérant que la richesse consiste à percevoir un revenu mensuel de 10.000 euros, nous ayons la possibilité de décréter que chaque individu en âge de percevoir un revenu touche ces 10.000 euros par mois. Aurions-nous pour autant éradiqué la pauvreté?... La réponse est formellement non ! D'une part, l'inflation ramènerait rapidement le pouvoir d'achat de ces 10.000 euros mensuels à celui d'un SMIC, et d'autre part il y aura toujours au sein de cette population des individus qui parviendraient par leurs talents, leurs astuces, leurs intelligences, à concentrer sur eux des revenus nettement supérieurs à ces 10.000 euros, reconstituant inévitable une échelle de différences qui distingueraient à nouveau les riches des pauvres, selon les nouveaux critères ambiants. Ici la pensée concrète ne s'est limitée qu'aux instruments tangibles pour se forger. Mais tant qu'elle ignorera la pensée abstraite, elle n'a aucune chance de parvenir à l'élévation vibratoire qui fera d'elle une pensée juste en vertus. Et cette pensée abstraite complémentaire est celle qui constate que les lois qui fondent les inégalités de fortune entre les individus ne sont pas de natures tangibles, mais intangibles. Que ces Lois sont constantes, pour ne pas dire invariables, et surtout intemporelles. Que l'inégalité de fortune matérielle n'est que l'effet d'une cause, qui elle, est l'inégalité de richesse intellectuelle et surtout spirituelle (la Connaissance). Un ignorant à la conscience au ras des pâquerettes qui toucherait le gros lot du Loto, finirait inexorablement, c'est juste une question de temps, soit par perdre sa fortune par des opérations hasardeuses, soit par se faire plumer de cette fortune qui ne repose pas sur les fondements de ses propres pensées abstraites, qui en assurent la pérennité. Parvenir à penser juste en vertus, implique donc la maîtrise des pensées concrètes et des pensées abstraites, cela suppose donc que celui qui cherche à construire un édifice de pensées Juste en Vertus doit avoir la maîtrise de ses cinq sens organiques, mais aussi, et surtout de ses cinq sens supérieurs, sur lesquels j'aurai l'occasion de revenir, tant cette maîtrise, si elle s’énonce comme un jeu d’enfant, mène invariablement aux travaux d’Hercule.
1060
- Hermès
- Accueil
- Cabbale
- Tarot
  - Tarot accueil
  - Tarot Sépher 0
  - Tarot Sépher 1
  - Tarot Sépher 2
  - Tarot Sépher 3
  - Tarot Sépher 4
  - Tarot Sépher 5
  - Tarot Sépher 6
  - Tarot Sépher 7
  - Tarot Sépher 8
  - Tarot Sépher 9
  - Tarot Sépher 10
  - Tarot Sépher 11
  - Tarot Sépher 12
  - Tarot Sépher 13
  - Tarot Sépher 14
  - Tarot Sépher 15
  - Tarot Sépher 16
  - Tarot Sépher 17
  - Tarot Sépher 18
  - Tarot Sépher 19
  - Tarot Sépher 20
  - Tarot Sépher 21
  - Tarot Sépher 22
  - Tarot et Moïse 1
  - Tarot et Moïse 2
  - Tarot et Moïse 3
  - Tarot et Moïse 4
  - Tarot et Moïse 5
  - Tarot et Moïse 6
  - Tarot et Moïse 7
  - Tarot et Moïse 8
  - Tarot et Moïse 9
  - Tarot et Moïse 10
  - Tarot et Moïse 11
  - Tarot et Moïse 12
  - Tarot et Moïse 13
  - Tarot et Moïse 14
  - Tarot et Moïse 15
  - Tarot et Moïse 16
  - Adam & Tarot 0
  - Adam & Tarot 1
  - Adam & Tarot 2
  - Adam & Tarot 3
  - Adam & Tarot 4
  - Adam & Tarot 5
  - Adam & Tarot 6
  - Adam & Tarot 7
  - Adam & Tarot 8
  - Adam & Tarot 9
  - Adam & Tarot 10
  - Adam & Tarot 11
  - Adam & Tarot 12
  - Adam & Tarot 13
  - Adam & Tarot 14
  - Adam & Tarot 15
  - Adam & Tarot 16
  - Adam & Tarot 17
  - Adam & Tarot 18
  - Adam & Tarot 19
  - Adam & Tarot 20
  - Thoth Tarot 1
  - Thoth Tarot 2
  - Thoth Tarot 3
  - Thoth Tarot 4
  - Thoth Tarot 5
  - Thoth Tarot 6
  - Thoth Tarot 7
  - Thoth Tarot 8
  - Thoth Tarot 9
  - Thoth Tarot 10
  - Thoth Tarot 11
  - Thoth Tarot 12
  - Tarot Eliphas
  - Tarot Eliphas 1
  - Tarot Charge 1
  - Tarot gratuit
  - Med Tarot 1
  - Med Tarot 2
  - Med Tarot 3
  - Med Tarot 4
  - Med Tarot 5
  - Med Tarot 6
  - Med Tarot 7
  - Med Tarot 8
  - Med Tarot 9
  - Med Tarot 10
  - Med Tarot 11
  - Med Tarot 12
  - Med Tarot 13
  - Med Tarot 14
  - Med Tarot 15
  - Med Tarot 16
  - Académie 0
  - Académie 1
  - Académie 2
  - Académie 3
  - Académie 4
  - Académie 5
  - Académie 6
  - Académie 7
  - Académie 8
  - Académie 9
  - Académie 10
  - Académie 11
  - Académie 12
  - Académie 13
  - Académie 14
  - Académie 15
  - Académie 16
  - Académie 17
  - Académie 18
  - Académie 19
  - Académie 20
  - Académie 21
  - Académie 22
  - Académie 23
  - Académie 24
  - Académie 25
  - Académie 26
  - Académie 27
  - Académie 28
  - Académie 29
  - Académie 30
  - Académie 31
  - Académie 32
  - Académie 33
  - Académie 34
  - Académie 35
  - Académie 36
  - Académie 37
  - Académie 38
  - Académie 39
  - Académie 40
  - Académie 41
  - Académie 42
  - Académie 43
  - Académie 44
  - Académie 45
  - Académie 46
  - Académie 47
  - Académie 48
  - Académie 49
  - Académie 50
  - Académie 51
  - Académie 52
  - Académie 53
  - Académie 54
  - Académie 55
  - Académie 56
  - Académie 57
  - Académie 58
  - Académie 59
  - Académie 60
  - Académie 61
  - Académie 62
  - Académie 63
  - Académie 64
  - Académie 65
  - Académie 66
  - Académie 67
  - Académie 68
  - Académie 69
  - Académie 70
  - Académie 71
  - Académie 72
  - Académie 73
  - Académie 74
  - Académie 75
  - Académie 76
  - Académie 77
  - Académie 78
  - Académie 79
  - Académie 80
  - Académie 81
  - Académie 82
  - Académie 83
  - Académie 84
  - Académie 85
  - Académie 86
  - Académie 87
  - Académie 88
  - Académie 89
  - Académie 90
  - Académie 91
  - Académie 92
  - Académie 93
  - Académie 94
  - Académie 95
  - Académie 96
  - Académie 97
  - Académie 98
  - Académie 99
  - Académie 100
  - Académie 101
  - Académie 102
  - Académie 103
  - Académie 104
  - Académie 105
  - Académie 106
  - Académie 107
  - Académie 108
  - Académie 109
  - Académie 110
  - Académie 111
  - Académie 112
  - Académie 113
  - Académie 114
  - Académie 115
  - Académie 116
  - Académie 117
  - Académie 118
  - Académie 119
  - Académie 120
  - Académie 121
  - Académie 122
  - Académie 123
  - Académie 124
  - Académie 125
  - Académie 126
  - Académie 127
  - Académie 128
  - Académie 129
  - Académie 130
  - Académie 131
  - Académie 132
  - Académie 133
  - Académie 134
  - Académie 135
  - Académie 136
  - Académie 137
  - Académie 138
  - Académie 139
  - Académie 140
  - Académie 141
  - Académie 142
- Contact
- Blogs & forums
.