L'Académie d'Hermès Trismégiste
Article N° 103 Livre de la Monadologie de Leibniz. Extrait servant d'étude : 13. Ce détail doit envelopper une multitude dans l’unité ou dans le simple ; car tout changement naturel se faisant par degrés, quelque chose change et quelque chose reste, et par conséquent il faut que dans la substance simple il y ait une pluralité d’affections et de rapports, quoiqu’il n’y ait point de parties. Terrible, ce détail que notre brave Leibniz se voit contraint d'admettre dans le lit de sa monade (limonade), il est comme un minuscule caillou dans la chaussure d'un randonneur de grands espaces... Au début, on a l'impression qu'il sera supportable, mais au fur et à mesure de la marche, il s'impose non pas par sa taille, mais par la préoccupation qu'il focalise sur lui, en rappelant sans cesse sa douloureuse présence au marcheur. D'une substance simple, indivisible et sans évolution possible, ce détail ouvre la porte sur exactement le contraire de ce que notre brave philosophe avait cru percevoir de façon si catégorique. Ce détail insignifiant au départ, devient comme le caillou dans la chaussure, incontournable et très exigeant. De petit au départ, voilà qu'il devient multitude dans cette unité simple qui n'avait, à l'origine, rien d'autre qu'elle-même en son sein. Non seulement ce détail vient squatter là où il ne devrait pas se trouver, mais en plus il rameute toute sa tribu... Donc, notre laborieux Leibniz, admet que dans cette P.... de monade, il y a quelque chose qui change, et pas presque rien, puisqu'il est obligé de faire appel à la multitude, mais il y a aussi quelque chose qui reste ; ce dédoublement de personnalité de sa monade le condamne manifestement à la schizophrénie à laquelle l'amène sa pensée injuste en vertus. Par cette démonstration, notre camarade Leibniz nous est d'une grande utilité. Il nous démontre qu'il suffit qu'un postulat de base contienne une très légère distorsion par rapport à la tonalité universelle, pour que tout l'édifice qui va se construire sur cette fondation, soit de guingois, et perde rapidement toute vocation à devenir une réalisation grandiose et solide. Le problème ne vient jamais de la manifestation matérielle, mais d'abord et essentiellement de la conception intellectuelle qui est à l'origine de cette manifestation. Avoir une pensée juste en vertus, qui est je le rappelle, la première des conditions de la loi de Maât : Juste de pensée, juste de parole, juste d'action, ne peut se faire uniquement par l’intellect raisonneur, comme notre ami Leibniz nous en donne le fâcheux exemple. La raison livrée à elle-même, ne mène dans ses arborescences rampantes et tortueuses qu'à des paradoxes absurdes et enchevêtrés. Pour obvier à ce travers, seule la méditation profonde offre la possibilité d'aligner cette raison avec la Foi, et c'est de cet alignement que les lumières de l'Intelligence Providentielle pourront se manifester. Seul cet alignement donnera la tonalité juste et harmonieuse à une pensée devenue plus vertueuse, car elle aura cessé de se croire vaniteusement détentrice d'une vérité qu'elle ne possède pas. Aussi intelligent qu'il soit donné à un individu d'être, cette intelligence ne sera jamais en mesure de rivaliser avec celles des Entités supérieures en puissance et développement ; Entités qui ont permis l’émergence de cette petite intelligence, lui offrant ainsi la possibilité d’avoir conscience d'elle-même. Il découle de ce petit constat, que l'intelligence humaine, quel que soit son niveau de développement possible, est nécessairement limitée dans le temps et l'espace, et que le seul moyen d'élargir cette intelligence au-delà des limites de sa nature, c'est lorsqu'elle consacre l'essentiel de ses ressources à recevoir les intelligences supérieures avec lesquelles elle parvient, par méditation, à en recevoir une partie de leurs lumières. Donc, le sommet de l'intelligence à laquelle l'être humain peut espérer parvenir, consiste dans l'utilisation de son intelligence à savoir profiter des intelligences supérieures à sa nature. Pour parvenir à ce résultat, qui ne s'obtient que par une méditation d'une grande maturité, encore faut-il être capable de pratiquer une nécessaire humilité, celle qui a tant fait défaut à notre camarade Leibniz, et s'il n'en avait pas manqué, il aurait alors compris que sa pensée sur la monade, fruit de son intellect uniquement raisonneur, avait une triste figure d'avorton dégénéré, en rapport de la lumineuse simplicité qui est le propre d'une pensée juste en vertus. Pour tenter de se sortir de sa logique absurde en diable, notre entêté Leibniz introduit dans le corps simple et sans composé de sa monade, non plus un autre corps, paradoxe insupportable après ses affirmations péremptoires précédentes, mais un état émotionnel de cette monade, comme qui dirait des humeurs caractérielles qui seraient elles, changeantes sans que pour autant le corps « simple» qui manifeste ses humeurs émotionnelles et affectives lui, soit dans l’obligation de changer. Habilité de philosophe sophiste que ceci, mais qui au lieu de permettre une mise en cohérence harmonieuse avec la tonalité universelle, va inévitablement mener notre brave confectionneur de monades, dans des voies de plus en plus obscures, comme la suite de son texte nous le révèle. Une des premières violations à la tonalité universelle que commet notre apprenti potier tourneur de monade, réside d'abord dans cette perception d'une monade qui ne serait composée de rien d'autre que de son unique substance ; substance qui n'aurait pas la propriété de changer en quoi que ce soit. Alors, qu'avec un brin de méditation mâtinée de connaissance ésotérique, notre laborieux artisan de chimères en tout genre, aurait su que le grand Tout lui-même, ne se manifeste que sous l'aspect de l'indissociable Ternaire Divin : La Providence, la Conscience, le Destin, et que si Tout est dans le tout, il y a forcément un peu de ce Ternaire Divin (trois puissances originelles) dans n'importe quoi, y compris chez les antis ou les pro-monades...
1096
- Hermès
- Accueil
- Cabbale
- Tarot
  - Tarot accueil
  - Tarot Sépher 0
  - Tarot Sépher 1
  - Tarot Sépher 2
  - Tarot Sépher 3
  - Tarot Sépher 4
  - Tarot Sépher 5
  - Tarot Sépher 6
  - Tarot Sépher 7
  - Tarot Sépher 8
  - Tarot Sépher 9
  - Tarot Sépher 10
  - Tarot Sépher 11
  - Tarot Sépher 12
  - Tarot Sépher 13
  - Tarot Sépher 14
  - Tarot Sépher 15
  - Tarot Sépher 16
  - Tarot Sépher 17
  - Tarot Sépher 18
  - Tarot Sépher 19
  - Tarot Sépher 20
  - Tarot Sépher 21
  - Tarot Sépher 22
  - Tarot et Moïse 1
  - Tarot et Moïse 2
  - Tarot et Moïse 3
  - Tarot et Moïse 4
  - Tarot et Moïse 5
  - Tarot et Moïse 6
  - Tarot et Moïse 7
  - Tarot et Moïse 8
  - Tarot et Moïse 9
  - Tarot et Moïse 10
  - Tarot et Moïse 11
  - Tarot et Moïse 12
  - Tarot et Moïse 13
  - Tarot et Moïse 14
  - Tarot et Moïse 15
  - Tarot et Moïse 16
  - Adam & Tarot 0
  - Adam & Tarot 1
  - Adam & Tarot 2
  - Adam & Tarot 3
  - Adam & Tarot 4
  - Adam & Tarot 5
  - Adam & Tarot 6
  - Adam & Tarot 7
  - Adam & Tarot 8
  - Adam & Tarot 9
  - Adam & Tarot 10
  - Adam & Tarot 11
  - Adam & Tarot 12
  - Adam & Tarot 13
  - Adam & Tarot 14
  - Adam & Tarot 15
  - Adam & Tarot 16
  - Adam & Tarot 17
  - Adam & Tarot 18
  - Adam & Tarot 19
  - Adam & Tarot 20
  - Thoth Tarot 1
  - Thoth Tarot 2
  - Thoth Tarot 3
  - Thoth Tarot 4
  - Thoth Tarot 5
  - Thoth Tarot 6
  - Thoth Tarot 7
  - Thoth Tarot 8
  - Thoth Tarot 9
  - Thoth Tarot 10
  - Thoth Tarot 11
  - Thoth Tarot 12
  - Tarot Eliphas
  - Tarot Eliphas 1
  - Tarot Charge 1
  - Tarot gratuit
  - Med Tarot 1
  - Med Tarot 2
  - Med Tarot 3
  - Med Tarot 4
  - Med Tarot 5
  - Med Tarot 6
  - Med Tarot 7
  - Med Tarot 8
  - Med Tarot 9
  - Med Tarot 10
  - Med Tarot 11
  - Med Tarot 12
  - Med Tarot 13
  - Med Tarot 14
  - Med Tarot 15
  - Med Tarot 16
  - Académie 0
  - Académie 1
  - Académie 2
  - Académie 3
  - Académie 4
  - Académie 5
  - Académie 6
  - Académie 7
  - Académie 8
  - Académie 9
  - Académie 10
  - Académie 11
  - Académie 12
  - Académie 13
  - Académie 14
  - Académie 15
  - Académie 16
  - Académie 17
  - Académie 18
  - Académie 19
  - Académie 20
  - Académie 21
  - Académie 22
  - Académie 23
  - Académie 24
  - Académie 25
  - Académie 26
  - Académie 27
  - Académie 28
  - Académie 29
  - Académie 30
  - Académie 31
  - Académie 32
  - Académie 33
  - Académie 34
  - Académie 35
  - Académie 36
  - Académie 37
  - Académie 38
  - Académie 39
  - Académie 40
  - Académie 41
  - Académie 42
  - Académie 43
  - Académie 44
  - Académie 45
  - Académie 46
  - Académie 47
  - Académie 48
  - Académie 49
  - Académie 50
  - Académie 51
  - Académie 52
  - Académie 53
  - Académie 54
  - Académie 55
  - Académie 56
  - Académie 57
  - Académie 58
  - Académie 59
  - Académie 60
  - Académie 61
  - Académie 62
  - Académie 63
  - Académie 64
  - Académie 65
  - Académie 66
  - Académie 67
  - Académie 68
  - Académie 69
  - Académie 70
  - Académie 71
  - Académie 72
  - Académie 73
  - Académie 74
  - Académie 75
  - Académie 76
  - Académie 77
  - Académie 78
  - Académie 79
  - Académie 80
  - Académie 81
  - Académie 82
  - Académie 83
  - Académie 84
  - Académie 85
  - Académie 86
  - Académie 87
  - Académie 88
  - Académie 89
  - Académie 90
  - Académie 91
  - Académie 92
  - Académie 93
  - Académie 94
  - Académie 95
  - Académie 96
  - Académie 97
  - Académie 98
  - Académie 99
  - Académie 100
  - Académie 101
  - Académie 102
  - Académie 103
  - Académie 104
  - Académie 105
  - Académie 106
  - Académie 107
  - Académie 108
  - Académie 109
  - Académie 110
  - Académie 111
  - Académie 112
  - Académie 113
  - Académie 114
  - Académie 115
  - Académie 116
  - Académie 117
  - Académie 118
  - Académie 119
  - Académie 120
  - Académie 121
  - Académie 122
  - Académie 123
  - Académie 124
  - Académie 125
  - Académie 126
  - Académie 127
  - Académie 128
  - Académie 129
  - Académie 130
  - Académie 131
  - Académie 132
  - Académie 133
  - Académie 134
  - Académie 135
  - Académie 136
  - Académie 137
  - Académie 138
  - Académie 139
  - Académie 140
  - Académie 141
  - Académie 142
- Contact
- Blogs & forums
.