L'Académie d'Hermès Trismégiste
Article N° 107 Les Véritables Clavicules de Salomon. Extrait servant d'étude : Ce n’est pas assez de connaître les Nombres qui composent les éléments, si on ne sait la manière de s’en servir ; pour donc agir avec succès dans les opérations il faut savoir de combien de Nombres chaque Nombre est composé, c’est ce que je vais vous enseigner. Le Nombre de 1, est composé de 3 unités ; le Nombre de 2, est composé de 6 ; le Nombre de 3, l’est de 9 ; le Nombre de 4, l’est de 12 ; le Nombre de 5, l’est de 15 ainsi des autres. Quand on veut opérer il faut répéter trois fois chaque Nombre avant que de voir la réussite ; c’est pourquoi je dit qu’il est nécessaire de connaître la valeur de chaque Nombre. Cet extrait des clavicules de Salomon aborde l'un des domaines les plus abstraits de la Science hermétique, celui des Nombres ésotériques. Comme j'ai eu l'occasion de le signaler lors du précédent article sur ce sujet dans l'académie d'Hermès Trismégiste, il n'est pas question de traiter un tel domaine dans un seul article, ni même de pouvoir l'épuiser complètement dans mille. Chaque Nombre puissance est l'identification d'une Entité spirituelle complexe et aux déclinaisons multiples sur les différents plans de manifestation. Nous retrouvons d'ailleurs invariablement cette métaphysique des Nombres sacrés dans toutes les grandes traditions ésotériques et mystiques. Ainsi, dans la théologie de l'ancienne Égypte, l'Ennéade des dieux primordiaux constituait l'ultime cénacle à l'origine de la Création. Chaque Nombre sacré prend dans cette Ennéade la forme d'un dieu avec une étendue des pouvoirs et des forces qui le caractérisent et le différencient des autres membres de ce cénacle divin. La personnalisation d'un Nombre sous l'aspect symbolique d'un dieu, permet de faire sortir de l'abstraction une puissance, pour la rendre un peu plus intelligible aux limites de l'intelligence humaine, à condition qu'elle n'en profite pas, cette intelligence humaine, comme c'est hélas son travers, pour sombrer dans l'idolâtrie et la caricature, en accordant une plus grande importance au symbole, qu'à la puissance qu'elle représente. Un peu comme si les sujets d'un royaume se mettaient à vénérer le sceptre du Roi, plutôt que le Roi lui-même... Dans le présent extrait des clavicules de Salomon, il nous est rappelé que ce qui compose les éléments, ce sont les Nombres, et par ces Nombres nous devons comprendre les puissances rayonnantes dans cette Entité originelle globale qu'est la Vie en mouvement, le Noun de l'océan Primordial de l'ancienne Égypte qui les contient toutes. Non seulement il faut apprendre à les connaître ces Nombres sacrés, mais il va falloir aussi apprendre à s'en servir, et nous avons là ce que nous pouvons appeler un savoir et sa mise à l'épreuve qui en feront une Connaissance, thème déjà précédemment abordé. Il faut savoir de combien de Nombres chaque Nombre est composé... Information qui sous son aspect d'évidence primaire, renferme en réalité l'une des plus grandes difficultés de la Science Hermétique. Connaître les Nombres et leur composition n'est rien de moins que de connaître les Hiérarchies qui gouvernent le Macrocosme. Nous retrouvons dans les enseignements des Tables de la Loi du Sépher de Moïse, cette ardente obligation d'ouverture de la Conscience sur les réalités supérieures, par l'expression symbolique du fruit de l'arbre de la connaissance. La première mission qui est confiée à Adam dans sa forme glorieuse, est celle qui consiste à donner un Nom à chaque créature, et ce Nom qui donne vie à cette créature (qui la manifeste) est en vérité la synthèse des forces qui se croisent et qui constituent les caractères spécifiques de cette créature. Ce Nom sacré donne par sa guématrie une géométrie à sa forme, car chaque lettre de ce Nom n'est que la correspondance symbolique d'un Nombre puissance. La guématrie nous permet d'ailleurs sans cesse de relier une chose à son Nom, et ce Nom aux Nombres qui le composent et lui donne vie. Ce processus, qui est celui de la plus ancienne cabbale que nous connaissons, je veux parler celle des lames du livre de Thoth (le Tarot), offre à ceux qui savent s'en servir, la faculté de comprendre pourquoi ce qui est en bas est comme ce qui est en haut et inversement, (retenez bien : inversement) car de la forme d'une chose, en passant par son Nom et par les Nombres que le composent , ils peuvent en partant des manifestations concrètes du microcosme ordinaire, remonter aux puissances abstraites du Macrocosme extraordinaire (inversement)... Ce travail de relation entre un état et un autre, étant celui qui permet à la Conscience, tout en conservant ses spécificités, de se réintégrer dans un grand Tout cohérent. Savoir que tout se rapporte à des Nombres sacrés, ne dit pas pour autant ce que sont ces Nombres, et c'est ce que va essayer de nous expliquer la suite de cet extrait, d'une façon suffisamment sommaire pour ne pas permettre à l'ignorant d'y puiser des connaissances que son inculture pourrait profaner. C'est pour cette raison que la lecture de la suite de cet extrait, si elle permet à l'initié de comprendre les mystères de ce qu'il faut correctement entendre par Nombre, ne permettra pas au profane de pouvoir utiliser cet enseignement pour agir avec succès dans des opérations qui ne seraient pas en harmonie avec la tonalité spirituelle de ces clavicules de Salomon. Pour ceux qui suivent avec assiduité, sérieux et régularité les articles de l'académie d'Hermès Trismégiste, il est maintenant possible de lever une petite partie du voile qui recouvre les mystérieux Nombres sacrés. Pour les autres il est plus que probable que le sujet restera suffisamment hermétique pour les décourager d'avoir à en saisir le sens analogique réel. Le Nombre 1, est composé de 3 unités, voilà qui n'est pas fait pour nous surprendre, alors que j'ai déjà expliqué à plusieurs reprises, que ce Nombre 1, est ce qu'il est communément d'usage de qualifier de Ternaire Divin, celui sans lequel ce Nombre 1, ne pourrait pas se manifester. Les puissances qui composent ce Ternaire Divin sont maintenant clairement identifiées ce sont : la Providence, la Conscience, le Destin., les trois unités du Nombre 1. Comme j'ai eu l'occasion de le dire dans le Tarot du Sépher de Moïse, celui dont les correspondances ont été rétablies avec les Enseignements des Tables de la Loi, chaque Nombre est composé des puissances du/ou des Nombres qui le précèdent. Ce qui se traduit par ce que nous appelons l'addition théosophique qui en révèle les arborescences. Le Nombre 2, qui possède son propre ternaire de manifestation, sans lequel il ne pourrait pas exister, a donc un aspect providence, conscience, destin, qui ne sont qu'une déclinaison des trois unités originelles : la Providence, la Conscience et le Destin. Ce Nombre 2, est aussi composé du Ternaire du Nombre qui le précède, en vertu du principe qui veut que Tout soit dans le tout ; ainsi, il est juste de dire que ce Nombre 2 est composé de 6 unités, que le Nombre 3 sera composé de 9 unités, et ainsi de suite. Chaque Nombre puissance n'est pas et ne peut pas être indépendant des autres, puisqu'ils ne sont en vérité qu'un aspect du Nombre 1, qui les contient tous en simultané dans un Éternel Moment Présent, alors que les Nombres suivants seront les puissances du Nombre 1, qui se manifesteront en successif dans la sphère temporelle. Prenons l'exemple du Nombre 1, s'il est le principe du grand Tout de ce qui se manifeste, il n'en est pas pour autant le grand Tout Absolu, car il faudrait aussi qu'il soit le Grand tout du non manifesté, et en ce cas ce ne serait plus le Nombre 1, mais le Nombre 01. Dans l'Ennéade d'Héliopolis le Nombre 1, était Atoum, en réalité il était : Atoum-Ré-Képri, ce Nombre 1, composé de trois unités. Atoum sortait du chaos de l'océan Primordial qu'était Noun, ce non manifesté que symbolise le Nombre si mystérieux et pourtant incontournable de zéro. Nous pouvons constater par là, que ce Nombre 1, qui contient les trois unités du Ternaire Divin, sera le déterminant de chaque manifestation, de chaque création et de chaque créature. Si le Nombre 1, est à l'origine de la Genèse, il est aussi la première pensée d'une chose qui n'est pas encore réalisée, la première parole qui manifestera cette pensée, et la première action qui suivra cette parole. Ce Nombre 1, n'est pas un moment de la Création, il est, par ses déclinaisons infinies, la Création en mouvement qui se produit sans cesse en un courant d’énergie vitale, ce Feu magique originel que nous retrouvons chez Jacob Boheme. Évoquer le Nombre 1, c'est évoquer le principe créateur qui est à l'origine de toute chose, et ce principe créateur comprendra obligatoirement un aspect Providence (lois universelles) Conscience (différenciation de l'universel) et Destin (manifestation dans une forme). De ce constat simple, il est possible de comprendre qu'il y a nécessairement du Nombre 1, dans tout sans distinction, mais que sa puissance de fécondation sera inversement proportionnelle à la multiplication hétérogène de cette puissance. Ce petit exemple permet de comprendre que pour pénétrer les mystères des Nombres sacrés, encore faut-il avoir Conscience de leur réalité, et l'on n’obtient pas le même résultat lorsque l'on adresse sa requête au sceptre du Roi, au lieu de l'adresser au Roi lui-même. Le premier n'a qu'un pouvoir de représentation, alors que le deuxième a un pouvoir de réalisation; c'est d'ailleurs ce qui différencie les chiffres des Nombres sacrés. Pénétrer le mystère des Nombres sacrés est un long, très long travail, que nous aurons peut-être l'occasion d'entreprendre dans les études de l'académie d'Hermès Trismégiste, pour le moment il ne me paraît pas utile d'aller top loin, sans avoir avant, exploré les Hiérarchies auxquelles nous avons à faire lorsque nous abordons ce domaine de la Haute Magie que sont les Nombres sacrés. Comme le disait si justement Grillot de Givry : La noblesse de l'oeuvre requiert la noblesse de l'oeuvrant. Pour illustrer mon propos par une application possible que procure la connaissance et la maîtrise de ces Nombres sacrés, je soumets à votre méditation un extrait du papyrus d'Ani, admirablement traduit par Edmund Dondelinger, qui a été en la circonstance particulièrement inspiré. La lecture analogique de ce texte, et le rapprochement que j'ai fait entre les Nombres sacrés et l'Ennéade d'Héliopolis, devraient ouvrir l'intuition du lecteur sur des réalités subtiles tant sur le plan du microcosme que de celui du Macrocosme. Mais sachons rester modeste, ouvrir ne veut pas dire parfaitement assimiler, ni comprendre intégralement, juste un début, ce point de Genèse qui peut-être fera croître ses arborescences dans une sphère de manifestation de Connaissances... Extrait de la traduction du Papyrus d’Ani par Edmund Dondelinger, le Livre sacré de l’ancienne Égypte . À sa mort, le défunt a quitté le monde organisé et est entré dans les domaines chaotiques d’où le monde est issu. Là, il vit les dangers, mais aussi les possibilités inhérentes à ce domaine. Lors de la création, un choix nécessairement limité est issu du nombre infini de potentialités, et ce choix du hasard a été vécu par le défunt comme le monde et sa normalité. Mais il n’y a plus de normalité ; le disparu vit bien davantage l’infinie multiplicité des possibles que seul le chaos de la création pouvait offrir. Avec sa connaissance des secrets de l’être et avec ses formules magiques, il peut agir sur le cosmos tout entier, sur le visible et sur l’invisible. Il peut pour garder le langage du Livre des Morts paraître sous toutes les formes et prendre tous les aspects qu’il veut. Tout est différent, tout est inversé dans l’autre monde. Le Livre des Morts l’exprime déjà graphiquement, puisqu’il faut lire son écriture en sens inverse. Le mort peut faire usage de toutes les nouvelles possibilités qui s’offrent à lui, mais il ne veut pas pour autant renoncer à la normalité qui lui est familière. Alors qu’il parcourt le cycle des métamorphoses, qu’il se transforme en faucon, phénix ou crocodile, il persiste à retrouver dans les Champs des Bienheureux la terre qu’il connaissait, où il peut semer et récolter comme il en avait l’habitude. Il est devenu dieu en créant et transformant comme il le souhaite son nouvel être. Toutes les dimensions de ce monde sont transformées. On ne sait jamais, dans le Livre des Morts, d’où parle le mort. Il est partout et nulle part, à la fois dans le ciel et dans le monde inférieur. Pour le positiviste du XIXe siècle, le Livre des Morts relève de la schizophrénie. Mais s’il y a folie, combien créatrice est cette folie. Il faut bien que ce livre soit irrationnel, puisqu’il traite, déjà thématiquement, des régions de l’au-delà qui ne sont pas accessibles à la raison. De plus, il fut écrit, au cours de millénaires, par des hommes qui n’étaient pas encore aussi « abstrait » que nous, et à qui l’on peut attribuer, en dépit de tout scepticisme, une plus grande clairvoyance naturelle qu’aux intellectuels du XIXe siècle. Ils puisaient dans une tradition millénaire, nourrie du substrat culturel primitif, qui avait été repoussé par la sélection sévère de la haute religion, et qui réapparut sous forme de formules magiques. On ne peut considérer les écrivains du Livre des Morts simplement comme des malades mentaux, car ils travaillaient avec des concepts de l’essence la plus noble qui a de tout temps produit une réflexion théologique. Existe-t-il un concept au sens plus profond que celui du dieu de la Création ? Atoum, introduit par le verbe négatif « tm » = « ne pas être, être accompli », « il est celui qui n’est pas encore et qui déjà se crée lui-même ». Cette notion du démiurge est-elle folie ou pensée profonde ? Existe-t-il une vision plus sublime que celle du chaos créatif, tel que l’imaginaient les hommes de l’ancienne Égypte ? Des profondeurs chaotiques de l’océan primitif, naît le Nil qui dispense la vie et la fertilité. Le caractère « inversé » de l’au-delà par rapport à l’ici-bas signifie aussi l’inversion de l’axe du temps. Chaque jour, le dieu du Soleil doit traverser les domaines chaotiques pour se régénérer. « Vieillard », il entre le soir dans l’ouest, et « petit enfant», il apparaît le matin au ciel levant. Le mort connaissait angoisse et horreur devant la multiplicité infinie des possibilités qui s’offraient à lui, avec tous leurs dangers. Et il éprouvait aussi une fierté indicible à mettre en œuvre ces possibilités grâce à la puissance infinie de son être. Il est le démiurge, il se sent le dieu de la Création, il s’identifie à lui. Le XIXe siècle fut marqué par le concept de surhomme. Le mort de l’ancienne Égypte était le surhomme, il était, sans emphase excessive, Prométhée et Faust.
1100
- Hermès
- Accueil
- Cabbale
- Tarot
  - Tarot accueil
  - Tarot Sépher 0
  - Tarot Sépher 1
  - Tarot Sépher 2
  - Tarot Sépher 3
  - Tarot Sépher 4
  - Tarot Sépher 5
  - Tarot Sépher 6
  - Tarot Sépher 7
  - Tarot Sépher 8
  - Tarot Sépher 9
  - Tarot Sépher 10
  - Tarot Sépher 11
  - Tarot Sépher 12
  - Tarot Sépher 13
  - Tarot Sépher 14
  - Tarot Sépher 15
  - Tarot Sépher 16
  - Tarot Sépher 17
  - Tarot Sépher 18
  - Tarot Sépher 19
  - Tarot Sépher 20
  - Tarot Sépher 21
  - Tarot Sépher 22
  - Tarot et Moïse 1
  - Tarot et Moïse 2
  - Tarot et Moïse 3
  - Tarot et Moïse 4
  - Tarot et Moïse 5
  - Tarot et Moïse 6
  - Tarot et Moïse 7
  - Tarot et Moïse 8
  - Tarot et Moïse 9
  - Tarot et Moïse 10
  - Tarot et Moïse 11
  - Tarot et Moïse 12
  - Tarot et Moïse 13
  - Tarot et Moïse 14
  - Tarot et Moïse 15
  - Tarot et Moïse 16
  - Adam & Tarot 0
  - Adam & Tarot 1
  - Adam & Tarot 2
  - Adam & Tarot 3
  - Adam & Tarot 4
  - Adam & Tarot 5
  - Adam & Tarot 6
  - Adam & Tarot 7
  - Adam & Tarot 8
  - Adam & Tarot 9
  - Adam & Tarot 10
  - Adam & Tarot 11
  - Adam & Tarot 12
  - Adam & Tarot 13
  - Adam & Tarot 14
  - Adam & Tarot 15
  - Adam & Tarot 16
  - Adam & Tarot 17
  - Adam & Tarot 18
  - Adam & Tarot 19
  - Adam & Tarot 20
  - Thoth Tarot 1
  - Thoth Tarot 2
  - Thoth Tarot 3
  - Thoth Tarot 4
  - Thoth Tarot 5
  - Thoth Tarot 6
  - Thoth Tarot 7
  - Thoth Tarot 8
  - Thoth Tarot 9
  - Thoth Tarot 10
  - Thoth Tarot 11
  - Thoth Tarot 12
  - Tarot Eliphas
  - Tarot Eliphas 1
  - Tarot Charge 1
  - Tarot gratuit
  - Med Tarot 1
  - Med Tarot 2
  - Med Tarot 3
  - Med Tarot 4
  - Med Tarot 5
  - Med Tarot 6
  - Med Tarot 7
  - Med Tarot 8
  - Med Tarot 9
  - Med Tarot 10
  - Med Tarot 11
  - Med Tarot 12
  - Med Tarot 13
  - Med Tarot 14
  - Med Tarot 15
  - Med Tarot 16
  - Académie 0
  - Académie 1
  - Académie 2
  - Académie 3
  - Académie 4
  - Académie 5
  - Académie 6
  - Académie 7
  - Académie 8
  - Académie 9
  - Académie 10
  - Académie 11
  - Académie 12
  - Académie 13
  - Académie 14
  - Académie 15
  - Académie 16
  - Académie 17
  - Académie 18
  - Académie 19
  - Académie 20
  - Académie 21
  - Académie 22
  - Académie 23
  - Académie 24
  - Académie 25
  - Académie 26
  - Académie 27
  - Académie 28
  - Académie 29
  - Académie 30
  - Académie 31
  - Académie 32
  - Académie 33
  - Académie 34
  - Académie 35
  - Académie 36
  - Académie 37
  - Académie 38
  - Académie 39
  - Académie 40
  - Académie 41
  - Académie 42
  - Académie 43
  - Académie 44
  - Académie 45
  - Académie 46
  - Académie 47
  - Académie 48
  - Académie 49
  - Académie 50
  - Académie 51
  - Académie 52
  - Académie 53
  - Académie 54
  - Académie 55
  - Académie 56
  - Académie 57
  - Académie 58
  - Académie 59
  - Académie 60
  - Académie 61
  - Académie 62
  - Académie 63
  - Académie 64
  - Académie 65
  - Académie 66
  - Académie 67
  - Académie 68
  - Académie 69
  - Académie 70
  - Académie 71
  - Académie 72
  - Académie 73
  - Académie 74
  - Académie 75
  - Académie 76
  - Académie 77
  - Académie 78
  - Académie 79
  - Académie 80
  - Académie 81
  - Académie 82
  - Académie 83
  - Académie 84
  - Académie 85
  - Académie 86
  - Académie 87
  - Académie 88
  - Académie 89
  - Académie 90
  - Académie 91
  - Académie 92
  - Académie 93
  - Académie 94
  - Académie 95
  - Académie 96
  - Académie 97
  - Académie 98
  - Académie 99
  - Académie 100
  - Académie 101
  - Académie 102
  - Académie 103
  - Académie 104
  - Académie 105
  - Académie 106
  - Académie 107
  - Académie 108
  - Académie 109
  - Académie 110
  - Académie 111
  - Académie 112
  - Académie 113
  - Académie 114
  - Académie 115
  - Académie 116
  - Académie 117
  - Académie 118
  - Académie 119
  - Académie 120
  - Académie 121
  - Académie 122
  - Académie 123
  - Académie 124
  - Académie 125
  - Académie 126
  - Académie 127
  - Académie 128
  - Académie 129
  - Académie 130
  - Académie 131
  - Académie 132
  - Académie 133
  - Académie 134
  - Académie 135
  - Académie 136
  - Académie 137
  - Académie 138
  - Académie 139
  - Académie 140
  - Académie 141
  - Académie 142
- Contact
- Blogs & forums
.