15
Académie d'Hermès
Le Corpus Hermeticum d'Hermès Trismégiste. Version de 1557 de Loys Lazarel, livre 6
Le texte de cette version du Corpus Hermeticum est volontairement conservé en français du 16ème siècle.
Corpus Hermeticum d'Hermès Trismégiste, de Loys lazarel La rebellion de l’esprit célestes, les hiérarchies des anges, & le circuit des astres, pour parvenir à la connaissance d’un seul Dieu ? Car c’est un bien insupérable, invicible, & infini : n’ayant quant à soi aucun principe, quant à la connaissance humaine quelque cemmencement. Combien néanmoins que telle connaissance ne soit son commencement, mais nous montre le commencement de ce, que de lui connaissons. Parquoi il nous faut apprendre & connaître ce commencement, si nous voulons à autre chose élever notre esprit. Car lui connu, les pourrons facilement comprendre en notre entendement. Or est-il fort difficile laisser les choses, lesquelles on est de présent arrêté, & convertit son vouloir à plus hautes & meilleures que celles desquelles on est déjà acoutumé. Car les choses que nous voyons, nous délectent si fort, & sommes en elles tant arrêté, qu’à grande difficulté les pouvons nous abandonner. Et celles qui nous sont cachées, nous engendrent défiance: iaçoit que celles qui se représentent à nos yeux, soient souventefois mauvaises et pernicieuses, & le souverain bien soit scellé à ceux, qui par trop grande curiosité s’arrêtent aux patentes. Car ce souverain bien n’a forme ni figure, qui fait qu’il soit toujours tout un sans aucune difformité, ou variation : ce que au contraire cause tout ce qu’à nos yeux s’offre, & objecte. Et defait une chose Le bien et le mal incorporelle ne se peut apparaître à celle qui est corporelle : tout ainsi qu'il y a différence du semblable au dissemblable, et une contrariété du dissemblable au semblable. Au surplus il faut savoir que unité est le commencement, la racine, et origine de toutes choses, et que sans quelque commencement elles ne peuvent être, ni avoir été. Lequel dépend non d'autrui mais seulement de soi même. Cette unité donc est le commencement, et contient en soi et engendre tout nombre, de nul ni comprise, ni engendrée. Car aussi, tout ce qui est engendré ou créé, est imparfait, divisible, muable, croissant, et décroissant. Mais à ce qui est parfait ne peut rien de tout ceci échoir. Or tout ce qui prend accroissement, le prend de la puissance et vertu de cette unité : mais au contraire tout ce qui s'amoindrit, se fait par sa propre imbécillité et imperfection, à savoir lors qu'il ne peut plus contenir unité. Que toutes ces choses ici donc, mon fils Tatius, soient, tant qu'il te sera possible, écrites devant tes yeux, ainsi comme quelque image de Dieu. Laquelle si en toi même regardes diligemment, et la connais de tes yeux intérieurs, crois moi que par son moyen trouveras la droite voie pour lassus monter au ciel, et qui plus est, elle même t'y conduira. Car l'intendance, et élévation d'esprit aux choses divines, obtient en soi merveilleuse efficace et vertu. De manière qu'elle donne grand confort à ceux qui ont affectueux désir à Dieu, et les attire soi ne plus ne moins que fait la pierre d'aimant le fer. L'argument du cinquième Dialogue. Le cinquième nous montre comme Dieu est de nous caché, et inconnu : ensemble comme il reluit et se manifeste par chacune particule du monde. Pareillement que toutes choses qui s'offrent et se présentent à nos sens sont ses images : tellement que leur merveilleux et bel ordre le déclare apertement être celui qui les a ordonnées une chacune en son degré et proportion : et que par l'ordonnance de leur fins et limites, il est leur seigneur et autheur, auquel le Soleil Roi et Prince des astres obéit, et lequel il craint, et que la structure universelle du monde reconnaît pour facteur. En après il donne sa sentence et opinion sur l'intérieure génération de Dieu, disant que sa propre essence est de concevoir et faire toutes choses : de sorte qu'il est impossible (dit-il) qu'il puisse être, qu'il ne les face sans cesse. Puis après met fin à son Dialogue en chantant les divines louanges, et collaudant Dieu le père et créateur de toutes choses. de Mercure à Tat De la puissance que Dieu est autant latent, que patent. Mercure à son fils Tatius. Dialogue V Outre ce que je t’ai déclaré par ci-devant mon fils Tatius, je veux encore derechef, en passant le temps avec toi, te communiquer quelque mot de la pleine et entière notice de Dieu, à fin que tu n’ignores son principal nom, et ce qui est à plusieurs caché, lesquels toutefois le pense bien entendre. Car si ce que nous savons, n’est fait notoire à ceux qui l’ignorent, il n’est non plus que rien. Or en premier lieu, mon fils, il te faut savoir et entendre que tout ce qui s’offre à notre aspect est engendré, et à quelque commencement : au contraire ce qui lui est caché, est perpétuel, et infini. Car aussi n’est il de besoin qu’il apparaîsse, au moyen qu’il ne cesse jamais d’être. Mais trop bien nous met devant les yeux toutes autres choses, en se maintenant toujours en secret, d’autant qu’il jouit de vie éternelle. Quant il met toutes choses en évidence, il ne laisse pas d’être caché en ses investigables secrets, en les déclarant et exprimant par une chacune à par soi à notre fantaisie. Dieu se donne à nous Laquelle aussi ne gît seulement qu'en ce qui est engendré, à cause qu'il ne gît en elle que génération. Tellement que ce qui est sans génération et sans commencement, est à elle incompréhensible. Mais attendu que toutes choses cachées sont par lui éclaircies et mises en évidence, et qu'il est en tout et partout reluisant, aussi s'apparaît il principalement et se manifeste à ceux, auxquels il a voulu donner sa connaissance. Toi donc mon fils Tatius, avant toutes choses invoque par dévotes et saintes prières le seigneur Dieu, le seul et unique père de toutes choses, duquel procède un seul fils, à fin qu'il te face digne de sa grâce. Car il suffirait pour avoir pleine et entière connaissance de lui, qu'il est un seul Dieu, si seulement par sa bénignité et clémence épandait l'un de ses rayons sur ton intelligence: car la seule intelligence latente, est celle aussi qui voit et contemple les choses latentes. Si donc mon fils Tatius, tu le regardes et contemples de tes yeux intérieurs, crois moi qu'il s'apparaîtra à toi. Car lui véritablement reculé de toute ennuis, épand sa lueur en tous lieux par une chacune particule du monde et se donne en telle façon à connaître que non seulement il nous est facile de l'entendre : mais aussi (par manière de dire) le manier. Car de toutes parts son image se représente et s'offre, devant nos yeux. Mais si ainsi que est que tu ne connaisse La vraie connaissance d’un Dieu par les choses visibles pas cette lumière qui est au dedans de toi, comment pourras-tu connaître toi même ou bien lui? Parquoi quand tu voudras aisément voir que c'est que Dieu, élève ta vue en mont et contemple le Soleil, vois le cours de la Lune, regarde finalement l'ordre de tous les astres. Or ça mon fils, je te voudrais demander, qui peut être celui, qui ainsi contregarde et maintient toujours leur ordre en leur état. Car en premier item, tout ordre se termine par fins et limites de nombres et de lieu. Et veu que le Soleil soit le plus excellent Dieu des dieux célestes (c'est à dire de planètes) tellement que les autres lui obéissent comme à leur Prince et Roi, ce néantmoins cette tant excellente lumière, qui est plus ample que toute la terre et la mer, souffre un nombre d'étoiles innumérable, beaucoup plus moindre que lui, tournoyer par dessus lui. Qui est celle toutefois qu'il craint, ou lui puisse faire vergogne? Tu sais aussi mon fils, qu'il y a des astres divers mouvements. Qui est celui qui assigne à chacun d'eux la proportion et quantité d'icelui? TATIUS : Je crois que soit le cercle Arctique, qui sans cesse vironne alentour du Pôle, tirant à soi toute la machine du monde. TRISMEGISTE : Oui, mais qui est celui qui a assigné à la mer ses bornes et limites, et lui commande de ne passer outre? La connaissance de Dieu par les parties du corps Qui est celui qui a donné à la terre son poix, et le fait contenir au milieu des cieux ? Certes, mon fils Tatius, si faut il qu'il y ait quelque autheur, commencement, et seigneur de toutes choses ci. Car il est impossible, qu'elles se puissent maintenir en leur lieu, nombre, et mesure, sans la vertu et puissance de quelque autheur. Et est certain, qu'il n'y peut avoir ordre, où il y a difformité a affaire de quelque modérateur, pour la mettre en son parfait ordre et proportion. Ô plut à Dieu, mon fils qu'il te fût permis avec l'aide de quelques aelles de voler en la haute région de l'air, et qu'étant situé entre le milieu du ciel et de la terre, tu puisses voir à ton plaisir la fermeté de la terre, l'étendue de la mer, le cours des fleuves, l'amplitude de l'air, et la violence du feu. Ô heureux spectacle ! Ô délectable vision ! Car d'un seul trait d'œil tu comprendrais facilement tout l'ordre et disposition de tout le monde, et connaîtrais que leur immobile et immuable autheur, est autant latent que patent, autant caché que connu. Mais si davantage par les choses fragiles et caduques, ou qui sont portées sur la terre, ou qui sont musses (?) les abîmes et profondités des eaux, as vouloir d'en chercher l'ouvrier de toutes choses, qui est Dieu : or sus mon fils, regarde entièrement le corps humain par le regard et contemplation Hermès et la démonstration de l’oeuvre divine. Duquel pourras apprendre aisément et connaître, qui peut être l'ouvrier tant bien entendant son métier, qui a pu faire cette tant excellent et tant parfaite image : ou le peintre tant bien distribuant ses couleurs, qui ait su peindre tant bien distribuant ses couleurs, qui ait su peindre ces beaux yeux. Qui est celui qui ait étendu ses lèvres de la bouche, étendu et lié ensemble les nerfs, arrousé les veines, assemblé les os, et fait si solides et massifs. Qui ait couvert la chair d'une peau si ténue, séparé les dois (doigts) et leurs jointures les unes des autres : qui ait étendu cette largeur de pieds pour être comme le fondement de tout le corps, troué les ports et ouvert les conduits : qui ait ainsi pressé la ratte (rate), et imprimé au cœur cette figure pyramydale (pyramidale) : qui ai tissu les filets et racines du foyer engravé les tuyaux des poulmons (poumons) : qui ait donné au ventre si grande étendue et si ample capacité : qui ait fait que les membres honorables fussent mis en évidence, et les sales cachés, et mis hors du regard de ceux à qui les a voulu tenir secrets. Vois quantes oœuvresdivines sont démontrées en une seule matière, et quelle beauté a une chacune d'icelles : et comme elles sont bien et égallement (également) compassées, et différentes les unes des autres en leur offices et actions. Qui penses tu donc être celui, qui une chacune d'elles a ainsi fait et formé ? Qui est le père ? Quelle est la mère ? Est-ce pas un seul L'essence de Dieu Dieu invisible, et de nous caché, qui de sa propre volôté (volonté) a fait et fabriqué toutes ces choses ici ? Et veut que nul osât dire ou affirmer qu'il se peut faire aucune statue et image sans l'industrie de l'imagier, ou de la main du peintre : estimerons nous qu'un si grand et merveilleux bastiment (bâtiment) comme est le monde, peut avoir été fait sans ouvrier ! Ô l'homme trop aveuglé ! Ô l'homme trop malheureux ! Ô l'homme enseveli et abysmé (abîmé) es profondes ténèbres d'ignorance, qui le contraire penserait. Garde toi donc mon fils Tatius, garde toi bien de frustrer l'œuvre de son ouvrier. Mais au contraire invoque incessament Dieu, et le loue d'une singularité, et d'un nom qui ne se peut à autre attribuer, qu'à lui seul, en toujours l'estimant être le propre et naturel père de toutes choses, soient visibles ou invisibles. Or s'il advient que tu me contraignes dire chose un peu plus hardiment que de coutume, je dirais que son essence est proprement de créer et faire toutes choses, et les ordonner une chacune en son ordre et degré. Car tout ainsi que rien ne peut être fait sans quelque ouvrier, aussi est il impossible, que Dieu peut toujours être, qu'il ne fit incessamment touts choses tant au ciel qu'en l'air, en la terre, en la mer en tout le monde finalement, et en une chacune particule de lui, tant en ce qui n'est point, que en ce qui Le Père unique de tous Est. Car il n'y a rien en toute nature, qu'il ne soit, et est aussi tôt ce qui est, que ce qui n'est point. Mais les choses qui sont, il les a produites en lumière, et celles qui ne sont point, les a muslées (muselées) en soi. C'est celui donc qui est le seul Dieu éternel, plus excellent incomparablement et meilleur que tout nom, qu'on lui pourrait donner. Lequel est de nous caché maintenant, tantôt très manifeste et patent, maintenant cler (clair) et évident à notre entendement, maintenant présent devant nos yeux, tantôt corporel, tantôt (par manière de dire) ayant plusieurs corps. Car il n'y a rien es corps qu'il ne soit, à raison qu'il est lui seul tout Il nous contient aussi tous en soi, d'autant qu'il est le Père unique de tous. Et si n'a aucun nom, à l'occasion qu'il est de toutes choses Père : mais a le nom d'une chacune d'elles. Puis donc que ces choses sont telles, qui fera ce, qui te pourra louer, ô souverain Dieu, ou ce qui est au dessus de toi, ou au dessous ? Vers quelle part tournerais-je mes yeux pour te collauder, ou vers ce qui est au dessus de toi, ou au dessous, ou au dedans, ou au dehors ? Y a-t-il aucun moyen ou aucun lieu, ou telle autre chose à l'entour de toi, pour ce faire ? Non. Car en toi seul toutes choses consistent, tout procède de toi, tu donnes tout et ne reçois rien, et si as tout : tellement que ce que tu n'as, n'est rien. Mais comment comprendre le temps et l'espace de Dieu ou par quel moyen sera ce, que je te pourrais louer, mon Dieu, mon Père ? Nous ne pouvons de toute notre puissance, comprendre ton temps, ni tes moments, espaces ou articles. En quoi donc principallement, mon Dieu, chanterais-je tes louanges ? Sera-ce en ce que tu as crée, ou plus tôt en ce que tu n'as pas créé ? Sera-ce en ce que tu as tiré hors des ténèbres, et produit en évidence : ou bien en ce qui est encores latent et mussé (?) en tes investigables secrets ? Davantage, mon Dieu, par quel organe et instrument Musical pourrais-je chanter hymnes, et canticques (cantiques) de toi ? Pourrais-je être maître de moi même en telle louange, ou plus tôt être fait autre que je ne suis, et changer ma nature ? Tu es certes tout entièrement ce que je suis. Tu es ce que je fais. Tu es finalement tout ce que je dis, et que je pense. Car tu es celui qui est tout, et si n'y a rien qui ne vienne de toi. Car qui a il (qu'y-a-t-il) que tu ne sois ? Il n'y a rien crée que tu ne sois : ni incrée que tu ne sois ? Tu es l'entendement, entendant toutes choses. Tu es le Père éternel, fabricant toutes choses. Tu es le Dieu faisant toutes choses. Le souverain bien, créant tous biens. Le tres pur et entier de la matière, l'air de l'air, l'âme de l'âme, la pensée de la pensée, finalement Dieu. Argument du sixième dialogue Le sixième montre que bien, ou la nature d'icelui, c'est à dire, bonté, ensemble celle de beauté, de puissance et sagesse, ne se peut trouver qu'en un seul Dieu, et que au monde il n'y a que le nom et titre de bien seulement. Et par ce moyen il reprend l'erreur des aveugles humains, et les admoneste fuir les vices, et les avoir en horreur : en montrant la voie, laquelle nous conduit à icelles beauté et bonté, savoir est pitié conjointe à connaissance, à laquelle les ignorants mortels, devoyez de la trace de pitié, ne peuvent parvenir, ni atteindre. QUE BIEN NE PEUT ETRE q'en un seul Dieu, Mercure a Esculapius. Dialogue VI Esculapius mon ami, il te faut entendre que bien ne peut être qu'en un seul Dieu : et d'avantage que lui même est toujours icelui bien. Au moyen de quoi il est de nécessité qu'il soit l'essence de toute motion, et de toute connaissance. De laquelle essence, il n'y a rien qui en soit
- Hermès
- Accueil
  - Livre d'Hermès
  - Salle d'Hermès
  - Hermès Corp 0
  - Hermès Corp 1
  - Hermès Corp 2
  - Hermès Corp 3
  - Hermès Corp 4
  - Hermès Corp 5
  - Hermès Corp 6
  - Hermès Corp 7
  - Hermès Corp 8
  - Hermès Corp 9
  - Hermès Corp 10
  - Hermès Corp 11
  - Hermès Corp 12
  - Hermès Corp 13
  - Hermès Corp 14
  - Hermès Corp 15
  - Hermès Corp 16
  - Hermès Corp 17
  - Hermès Corp 18
  - Hermès Corp 19
  - Hermès Corp 20
  - Hermès Corp 21
  - Hermès Corp 22
  - Hermès Corp 23
  - Hermès Corp 24
  - Hermès & Roy 1
  - Hermès & Roy 2
  - Hermès & Roy 3
  - Hermès & Roy 4
  - Hermès & Roy 5
  - Hermès & Roy 6
  - Hermès & Roy 7
  - Hermès & Roy 8
  - Fables Lévi 1
  - Fables Lévi 2
  - Fables Lévi 3
  - Fables Lévi 4
  - Fables Lévi 5
  - Fables Lévi 6
  - Fables Lévi 7
  - Fables Lévi 8
  - Fables Lévi 9
  - Fables Lévi 10
  - Fables Lévi 11
  - Fables Lévi 12
  - Ovide 1
  - Ovide 2
  - Ovide 3
  - Ovide 4
  - Ovide 5
  - Ovide 6
  - Ovide 7
  - Ovide 8
  - Ovide 9
  - Ovide 10
  - Ovide 11
  - Ovide 12
  - Ovide 13
  - Ovide 14
  - Ovide 15
  - Ovide 16
  - Ovide 17
  - Ovide 18
  - Ovide 19
  - Ovide 20
  - Ovide 21
  - Ovide 22
  - Ovide 23
  - Ovide 24
  - Ovide 25
  - Ovide 26
  - Ovide 27
  - Ovide 28
  - Ovide 29
  - Ovide 30
  - Ovide 31
  - Ovide 32
  - Ovide 33
  - Ovide 34
  - Ovide 35
  - Ovide 36
  - Ovide 37
  - Ovide 38
  - Ovide 39
  - Ovide 40
  - Ovide 41
  - Ovide 42
  - Ovide 43
  - Ovide 44
  - Ovide 45
  - Ovide 46
  - Ovide 47
  - Ovide 48
  - Ovide 49
  - Ovide 50
  - Ovide 51
  - Ovide 52
  - Ovide 53
  - Ovide 54
  - Ovide 55
  - VD F Olivet 1
  - VD F Olivet 2
  - VD F Olivet 3
  - VD F Olivet 4
  - VD F Olivet 5
  - VD F Olivet 6
  - VD F Olivet 7
  - VD F Olivet 8
  - VD F Olivet 9
  - VD F Olivet 10
  - VD F Olivet 11
  - VD F Olivet 12
  - VD F Olivet 13
  - VD F Olivet 14
  - VD F Olivet 15
  - VD F Olivet 16
  - VD F Olivet 17
  - VD F Olivet 18
  - VD F Olivet 19
  - VD F Olivet 20
  - VD F Olivet 21
  - VD F Olivet 22
  - VD F Olivet 23
  - VD F Olivet 24
  - VD F Olivet 25
  - VD F Olivet 26
  - Pythagore 1
  - Pythagore 2
  - Pythagore 3
  - Tablettes de Thoth
  - Tablette 1
  - Tablette 2
  - Tablette 3
  - Tablette 4
  - Tablette 5
  - Tablette 6
  - Tablette 7
  - Tablettes 8
  - Tablette 9
  - Tablette 10
  - Tablette 11
  - Tablette 12
  - Tablette 13
  - Tablette 14
  - Tablette 15
  - Salle du Corpus
  - Corpus avis
  - Livre 1 corpus
  - Livre 2 corpus
  - Livre 3 corpus
  - Livre 4 corpus
  - Livre 5 corpus
  - Livre 6 corpus
  - Livre 7 corpus
  - Livre 8 corpus
  - Livre 9 corpus
  - Livre 10 corpus
  - Livre 11 corpus
  - Livre 12 corpus
  - Livre 13 corpus
  - Livre 14 corpus
  - Livre 15 corpus
  - Livre 16 corpus
  - Livre 17 corpus
  - Intro table Em
  - Table Emeraude
  - T Emeraude A 1
  - T Emeraude A 2
  - T Emeraude A 3
  - Livre SIH intro
  - Livre SIH 1
  - Livre SIH 2
  - Livre SIH 3
  - Livre SIH 4
  - Livre SIH 5
  - Livre SIH 6
  - Livre SIH 7
  - Livre SIH 8
  - Livre SIH 9
  - Salle ésotérisme
  - Koot Houmi 1
  - Koot Houmi 2
  - Koot Houmi 3
  - Koot Houmi 4
  - Koot Houmi 5
  - Koot Houmi 6
  - Koot Houmi 7
  - Koot Houmi 8
  - Koot Houmi 9
  - Koot Houmi 10
  - Koot Houmi 11
  - Koot Houmi 12
  - Koot Houmi 13
  - Koot Houmi 14
  - Koot Houmi 15
  - Koot Houmi 16
  - Koot Houmi 17
  - Koot Houmi 18
  - RC et FM 1
  - RC et FM 2
  - RC et FM 3
  - Salle d'Alchimie
  - Espagnet 1
  - Espagnet 2
  - Espagnet 3
  - Espagnet 4
  - Espagnet 5
  - Espagnet 6
  - Espagnet 7
  - Espagnet 8
  - Espagnet 9
  - Espagnet 10
  - Ariadne 1
  - Ariadne 2
  - Ariadne 3
  - Ariadne 4
  - Ariadne 5
  - Ariadne 6
  - Ariadne 7
  - Ariadne 8
  - Ariadne 9
  - Ariadne 10
  - FEG Pernety 1
  - FEG Pernety 2
  - FEG Pernety 3
  - FEG Pernety 3D
  - FEG Pernety 4
  - FEG Pernety 5
  - FEG Pernety 6
  - FEG Pernety 7
  - FEG Pernety 8
  - FEG Pernety 9
  - FEG Pernety 10
  - FEG Pernety 11
  - FEG Pernety 12
  - FEG Pernety 13
  - FEG Pernety 14
  - FEG Pernety 15
  - FEG Pernety 16
  - FEG Pernety 17
  - FEG Pernety 18
  - FEG Pernety 19
  - FEG Pernety 20
  - FEG Pernety 21
  - FEG Pernety 22
  - FEG Pernety 22D
  - FEG Pernety 23
  - FEG Pernety 24
  - FEG Pernety 25
  - FEG Pernety 25D
  - FEG Pernety 26
  - FEG Pernety 27
  - FEG Pernety 28
  - FEG Pernety 28D
  - FEG Pernety 29
  - FEG Pernety 29D
  - FEG Pernety 30
  - FEG Pernety 31
  - FEG Pernety 32
  - FEG Pernety 33
  - FEG Pernety 33D
  - FEG Pernety 34
  - FEG Pernety 35
  - FEG Pernety 35D
  - FEG Pernety 36
  - FEG Pernety 37
  - FEG Pernety 38
  - FEG Pernety 39
  - FEG Pernety 40
  - FEG Pernety 41
  - FEG Pernety 42
  - FEG Pernety 43
  - FEG Pernety 44
  - FEG Pernety 45
  - FEG Pernety 46
  - FEG Pernety 47
  - FEG Pernety 48
  - FEG Pernety 49
  - FEG Pernety 50
  - FEG Pernety 51
  - FEG Pernety 52
  - FEG Pernety 53
  - FEG Pernety 54
  - FEG Pernety 55
  - FEG Pernety 56
  - FEG Pernety 57
  - FEG Pernety 58
  - FEG Pernety 59
  - Noce chimique 1
  - Noce chimique 2
  - Noce chimique 3
  - Noce chimique 4
  - Noce chimique 5
  - Noce chimique 6
  - Noce chimique 7
  - Noce chimique 16
  - Noce chimique 8
  - Noce chimique 9
  - Noce chimique 10
  - Noce chimique 11
  - Noce chimique 12
  - Noce chimique 13
  - Noce chimique 14
  - Noce chimique 15
  - Cantique 1
  - Cantique 2
  - Cantique 3
  - Cantique 4
  - Cantique 5
  - Cantique 6
  - Cantique 7
  - Cantique 8
  - Cantique 9
  - Cantique 10
  - Cantique 11
  - Cantique 12
  - Cantique 13
  - Cantique 14
  - Chrysopée 1
  - Chrysopée 2
  - Etoile 1
  - Etoile 2
  - Etoile 3
  - Basile Valentin 1
  - Basile Valentin 2
  - Basile Valentin 3
  - Basile Valentin 4
  - Basile Valentin 5
  - Basile Valentin 6
  - Basile Valentin 7
  - Givry 1
  - Givry 2
  - Givry 3
  - Givry 4
  - Givry 5
  - Givry 6
  - Givry 7
  - Givry 8
  - Givry 9
  - Givry 10
  - Givry 11
  - Givry 12
  - Givry 13
  - Givry 14
  - Irshou 1
  - Irshou 2
  - Irshou 3
  - Irshou 4
  - Irshou 5
  - Irshou 6
  - Irshou 7
  - Irshou 8
  - Irshou 9
  - Lettre Koot 1
  - Lettre Koot 2
  - Lettre Koot 3
  - Lettre Koot 4
  - Lettre Koot 5
  - Livre Liebniz 1
  - Livre de Liebniz 2
  - Livre de Liebniz 3
  - Grand arcane int
  - Grand arcane 1
  - Grand arcane 2
  - Grand arcane 3
  - Grand arcane 4
  - Grand arcane 5
  - Grand arcane 6
  - Grand arcane 7
  - Grand arcane 8
  - Grand arcane 9
  - Grand arcane 10
  - Grand arcane 11
  - Grand arcane 12
  - Grand arcane 13
  - Grand arcane 14
  - Grand arcane 15
  - Grand arcane 16
  - Grand arcane 17
  - Grand arcane 18
  - Grand arcane 19
  - Grand arcane 20
  - Grand arcane 21
  - Grand arcane 22
  - Grand arcane 23
  - Grand arcane 24
  - Grand arcane 25
  - Grand arcane 26
  - Grand arcane 27
  - Grand arcane 28
  - Grand arcane 29
  - Salle occultisme
  - Boehme 1
  - Boehme 2
  - Boehme 3
  - Boehme 4
  - Boehme 5
  - Boehme 6
  - Boehme 7
  - Cit Eliphas 1
  - Cit Eliphas 2
  - Cit Eliphas 3
  - Cit Eliphas 4
  - Cit Eliphas 5
  - Cit Eliphas 6
  - Clav Salomon 1
  - Clav Salomon 2
  - Clav Salomon 3
  - Clav Salomon 4
  - Clav Salomon 5
  - Clav Salomon 6
  - Clav Salomon 7
  - Clav Salomon 8
  - Clav Salomon 9
  - Clav Salomon 10
  - Clav Salomon 11
  - Clav Salomon 12
  - Clav Salomon 13
  - Clav Salomon 14
  - Clav Salomon 15
  - Clav Salomon 16
  - Clav Salomon 17
  - Clav Salomon 18
  - Voix silence 1
  - Voix silence 2
  - Voix silence 3
  - Voix silence 4
  - Voix silence 5
  - Voix silence 6
  - Voix silence 7
  - Voix silence 8
  - Voix silence 9
  - Voix silence 10
  - Voix silence 11
  - Voix silence 12
  - Voix silence 13
  - Voix silence 14
  - Voix silence 15
  - Voix silence 16
  - Voix silence 17
  - Voix silence 18
  - Evang Thomas 1
  - Evang Thomas 2
  - Evang Thomas 3
  - Evang Thomas 4
  - Evang Thomas 5
  - Evanf Thomas 6
  - Evang Thomas 7
  - Evang Thomas 8
  - Lao Tseu 1
  - Lao Tseu 2
  - Lao Tseu 3
  - Lao Tseu 4
  - Lao Tseu 5
  - Lao Tseu 6
  - Lao Tseu 7
  - Lao Tseu 8
  - Lao Tseu 9
  - Livre Hénoc 1
  - Livre Hénoc 2
  - Livre Hénoc 3
  - Livre Hénoc 4
  - Livre Hénoc 5
  - Livre Hénoc 6
  - Livre Hénoc 7
  - Bhagavad Gita 1
  - Bhagavad Gita 2
  - Bhagavad Gita 3
  - Bhagavad Gita 4
  - Bhagavad Gita 5
  - Bhagavad Gita 6
  - Bhagavad Gita 7
  - Bhagavad Gita 8
  - Bhagavad Gita 9
  - Bhagavad Gita 10
  - Bhagavad Gita 11
  - Bhagavad Gita 12
  - Bhagavad Gita 13
  - Bhagavad Gita 14
  - Bhagavad Gita 15
  - Bhagavad Gita 16
  - Bhagavad Gita 17
  - Bhagavad Gita 18
  - Bhagavad Gita 19
  - Méditation 1
  - Méditation 2
  - Méditation 3
  - Méditation 4
  - Médiation 5
  - Méditation 6
  - Méditation 7
  - Méditation 8
  - Méditation 9
  - Méditation 10
  - Meditation 11
  - Méditation 12
  - Méditation 13
  - Méditation 14
  - Méditation 15
  - Méditation 16
  - Méditation 17
  - Méditation 18
  - Méditation 19
  - Méditation 20
  - Méditation 21
  - Méditation 22
  - Médiation 23
  - Méditation 24
  - Meditation 25
  - Méditation 26
  - Méditation 27
  - Méditation 28
  - Méditation 29
  - Méditation 30
  - Méditation 31
  - Méditation 32
  - Méditation 33
  - Méditation 34
  - Méditation 35
  - Méditation 36
  - Méditation 37
  - Méditation 38
  - Méditation 39
  - Méditation 40
  - Méditation 41
  - Méditation 42
  - Méditation 43
  - Méditation 44
  - Méditation 45
  - Méditation 46
  - Méditation 47
  - Méditation 48
  - Méditation 49
  - Méditation 50
  - Méditation 51
  - Méditation 52
  - Méditation 53
  - Méditation 54
  - Méditation 55
  - Méditation 56
  - Méditation 57
  - Méditation 58
  - Méditation 59
  - Méditation 60
  - Méditation 61
  - Méditation 62
  - Méditation 63
  - Méditation 64
  - Méditation 65
  - Méditation 66
  - Méditation 67
  - Méditation 68
  - Méditation 69
  - Méditation 70
  - Méditation 71
  - Méditation 72
  - Méditation 73
  - Méditation 74
  - Méditation 75
  - Méditation 76
  - Méditation 77
  - Méditation 78
  - Méditation 79
  - Méditation 80
  - Méditation 81
  - Méditation 82
  - Méditation 83
  - Méditation 84
  - Méditation 85
  - Méditation 86
  - Méditation 87
  - Méditation 88
  - Méditation 89
  - Méditation 90
  - Méditation 91
  - Méditation 92
  - Méditation 93
  - Méditation 94
  - Méditation 95
  - Info travaux
  - Téléchargements
- Cabbale
- Tarot
- Contact
- Blogs & forums
.