Le Corpus Hermeticum d'Hermès Trismégiste. Version de 1557 de Loys Lazarel, livre 20
Le texte de cette version du Corpus Hermeticum est volontairement conservé en français du 16ème siècle.
Corpus Hermeticum d'Hermès Trismégiste, de Loys lazarel Les titres du Monde. l’on peut evidemment apercevoir) sera en dangier : et pource qu’il sera ennuyeux aux hommes, l’on n’en tiendra conte nullement. Ny pareillement sera ce monde, duquel traicterons, aymé, qui est l’ oeuvre immuable de Dieu, son bastiment plein de gloire, et digne de toute loüange, le bien composé de diverses sortes d’images, l’instrument de la volonté divine, en son oeuvre sans nulle enuye prestant faveur et ayde à toutes choses ensemblément, lesquelles peuvent estre reverées, louées, et aymées de ceux qui les contemplent : finablement l’amas de diverses formes. Car aussi les tenebres seront preposées à la lumiere, et la mort sera en plus grâd pris et recommendation, que la vie. Nul eslevera les yeux au ciel : mais celuy qui servira à Dieu de tout son pouvoir, sera reputé comme homme insensé : et celuy au contraire qui n’aymera, ny ne craindra Dieu, sera estimé sage et prudêt, le furieux fort, l’inique homme de bien. Car l’ame avecques ce qui est au tour d’elle, au moyen dequoy est née immortelle, et a confiance et espoir de pouvoir à quelquefois obtenir l’immortelle et perdurable vie, non seulement sera estimée mocquerie, mais aussi vanité et mensonge. Croyez d’avantage, qu’il sera pareillement constitué un peril portant peine de mort, ou pour le moins d’infamie, à celuy, qui s’adonnera à servir Dieu de tout son cueur et Le défaut des éléments. entendement. Et seront establies nouvelles ordonnaces, coustumes, et ceremonies, avecques une nouvelle loy, pour punir ceux qui feront ce que dessus. Il ne sera ouy, receu, ne creu, aucune chose sainte touchant le ciel, ou de ce qui est en iceluy. Il se fera pareillement une separation pitoyable, et estrangemêt douloureux des dieux d’avecques les hommes, et seulement les malings espritz avecques eux demeureront. Lesquelz meslez avecques humanité, contraindront les poures miserables à toute outrecuydance, presomption, orgueil, et temerité : et leur prestant la main, les inciteront à se combatre, rapiner, et decevoir les uns les autres. Finablement à tout ce qui est à la nature des ames contraire. Alors ne consistera la terre en son poix et mesure, ny ne persevera en sa production accoustumée. On ne pourra aussi semblablement singler sur mer en aucune maniere : ny ne se maintiendra le ciel, selon le cours des astres, ny le cours et revolution des planettes pourra en soy consister. On n’osera pareillement tenir propos de Dieu, ne de sa divinité, pour l’urgente necessité, qui sera lors de se taire. Le fruict de la terre, se corrompra, et n’apporera tant que de coustume. L’air defaillera de sa vigueur, et deviendra moindre qu’au paravant par une endormisson triste et langoureuse. Adonc avieillira le monde totallement. La vieillesse duquel fera Le regard de Dieu sur les iniques. tout mespris d’honneur divin, et desarroy de tout bien. Quand doncques sera tout cecy advenu, o Asclepe, lors le tout puissant seigneur Dieu, pere, et temperateur du monde, regardant sur les meurs et faictz volontaires des hômes, et par sa volonté investigable, et non equiparable iustice, resistera aux vices, et destournera l’erreur corrompant tout le monde : pacifira aussi toute malignité par une ravine et deluge d’eau, ou la consumera par feu, ou luy mettra fin par pestilentieuses maladies, espanduës en divers lieux : et par ainsi reduyra le monde universel, en son ancienne figure. De maniere qu’il semblera encore comme paravant, le monde estre digne de tout honneur : ensemble le facteur et restaurateur d’un tel oeuvre en son estat pristin (qui est Dieu) sera celebré, et exalté de loüanges, et continuelles benedictions, par ceulx qui pour lors seront au monde. Car ceste restauration du monde, laquelle se fera apres la revolution de quelque temps, sera une reformation et amendement general de toutes bonnes choses, et un moult sainct renouvellement de toute nature, laquelle est, a esté, et sera sans nul commencement sempiternelle. Car defaict aussi la volonté divine, dont elle depend, n’a nul commencement : mais est tousiours pareille, sans variation, et en tout et par tout eternelle. Le Monde image de la bonté de Dieu. ASCLEPIUS : Ainsi le pensay-ie Trismegiste, pour autant que la nature de Dieu, est le conseil de sa volonté, ce que n’est autre chose, que bonté souveraine. TRISMEGISTE : Il te fault entendre, Asclepe que sa volonté n’aist de son conseil, et que son vouloir procede de sa volonté. Car estant tres plein de toutes choses, et ayant ce qu’il veult, ne peut rien vouloir fort affectueusement. Or veult il tout ce qui est bon, et obtient tout ce qu’il veut, et tout ce qu’il pense et veult, est bon. Qui fait que le monde soit l’image de sa bonté. ASCLEPIUS : A’ ceste cause doncques le monde doit estre dit bon, Trismegiste. TRISMEGISTE : Ouy bon, Asclepe, comme te le donneray à entendre. Premierement tu dois sçavoir, que tout ainsi que Dieu est le dispensateur de tous biens, tant du sens comme de l’ame, et de la vie, à toues et chacunes especes et genres qui sont au mond, que le monde aussi est collateur de toutchâgement et alternation des choes, à sçavoir, des fruictz temporelz, de naissance, de toute augmêtation et accroissement, de maturité, et telz semblables. Dieu neantmoins estant par-dessus la cyme du plus hault ciel, est en tous lieux, et regarde toutes choses de toutes partz. Car defaict il y a par dessus le ciel un lieu, ou ny a point d’estoilles, estant reculé de toutes choses corporelles. Il y a d’avantage un dispensateur et gouverneur entre le ciel et la terre, lequel vulgairement appellons Iupiter. Sur laquelle terre et mer, domine un autre, que nommons Iupiter Plutonique, lequel est aussi le nourrissier de tous mortelz animaulx, et autres choses portans fruict. Par la vertu et puissance desquelz dominateurs, tous fruictz et fruictiers, et la terre semblablement sont vivifiez et vegetez. Mais les vertuz et effectz des autres gouverneurs, sont parcialisez par toutes les choses, qui ont estre. Or seront à quelques fois distribuez, et departiz pareillement ceux qui dominent, et maistrisent sur nostre terre, et seront colloquez en une cité au commencement d’Egypte, qui sera edifié vers Orient, à laquelle tout l’humain genre accourra, de toues parts, tant par mer que par terre. ASCLEPIUS : Maintenant ou sont ilz,Trismegiste ? TRISMEGISTE. Ilz sont en la grande cité, au mont de Lybie. Soit iusques icy narré des dieux. L’argument du dixiesme chapitre. Le dixiesme, mentionne de la mort, et de l’examination de l’ame, apres qu’elle est issuë de ce corps. il dit semblablement, que ceux aux quelz par iustice est ostée la vie convaincuz par les loix humaines pour leurs mesfaictz, sont plus griesvement puniz que les autres : au contraire que Dieu donne support et ayde aux iustes. Il traicte aussi de la divinité du soleil, et du monde, le descrivant estre le premier Comment se fait la mort. Dieu sensible, le soleil second, disant que le monde sera eternellement sans corruption aucune. Mais nous Chrestiens qui sommes enseignez de la verité par la mesme verité, n’attribuons iamais au Soleil ny au monde l’incommunicable nom de Dieu, et croyons de ferme et inviolable foy, le monde, quant à sa figure, devoir passer une fois. Parquoy ces parolles d’Hermès entenduës ainsi qu’elles sonnent simplement, portent quelque semblent de l’erreur des Payens. Mais trop bien leur atribuôs nous divinité par participation, comme aux excellentes et magnifiques oevres de Dieu. Chapitre X. Quant à ce qui concerne mortalité, et immortalité, il fault en disputer maintenât. Au moyen qu’il y en a plusieurs ignorans de vraye raison, tourmentez en leur esprit, de l’espoir et craincte qu’il ont de mourir. Or avant toutes choses convient entendre, que la mort se faict par la dissolution de l’ame et du corps lassé de travailler, et du nombre parfaict et accomply, par lequel sont les membres du corps adaptez et conioinctz en un organe pour les usances vitalles. Car lors se meurt le corps, quâd il ne peult plus porter ny endurer les choses vitalles. Voyla dôcque Ne pas craindre la mort. c’est que la mort à sçavoir, la desliaison de l’ame et du corps, et destruction des sans corporelz. Qui faict que la craincte d’icelle, soit superflue, et ne serve à riens. Mais il y en a bien un autre plus à craindre, laquelle ou l’ignorance, ou incredulité humaine, ha en mespris et nonchalloir. ASCLEPIUS : Qui est elle Trismegiste, celle qu’il ignorent, ou se desfiêt pouvoir estre ? TRISMEGISTE : Entend le, Asclepe. Tu doibs sçavoir, que deslors que l’ame est separée du corps, le iugement et inquisition de son merite, tombe en l’arbitre du Princes des anges : lequel s’il la trouve iuste, et sans aucune macule, ul luy permet demourer es lieux à elle competâs. Au contraire s’il la trouve entachée de vices de peché, la pousant rudement de hault en bas, la baille à grandes tourmentes, tempestes, et tourbillons de vent, de feu, et d’eau contrarians les uns aux autres. Et ainsi entre ciel et terre, est ravie, et iectée de costé et d’autre, des vagues mondainnes et à tousioursmais de peines eternelles tourmentée. Et d’autant quelle est par sentence eternelle adiugée et submise à un iugement eternel, aussi est elle plus griesvement tourmentée, et la sentence luy est plus facheuse à porter. Au moyen dequoy congnois Asclepe, et entends falloir bien craindre cecy et se tenir sur la garde, de poeur d’estre en tel invonvenient enveloppé. Car ceulx qui ne le veulent croiere, pendât que ilz Dieu rendra à chacun selon ses mérites. sont en ce mortel monde, et qui pour aucun admonnestement et exhortation qu’on leur face, ne desistent de commettre telz delitz, seront contraintz le croire non par parolles et menaces, ainçois par exembples, et soufrâce de peines et tourmetz. ASCLEPIUS : Il fault donc dire, o Trismegiste, à ce que ie puis entendre, que les delict et offences, que commettent les hommes, ne sont pas toutes punies par la seulle loy humaine. TRISMEGISTE : Non, Asclepe. Car tout ce qui est terrien, est pareillement mortel. Et à ceste cause, tout ce qui vit par raison corporelle, et deffault à quelque fois de vivre par la mesme loy corporelle, et pour ses demerites est à penes condempné, est asservy à d’autant plus rigoureux et aspres supplices apres sa mort, qu’a cause des choses esquelles s’estoit polus ententisvement appliqué, n’a esté puny adonc qu’il vivoit. Car Dieu par sa divinité sçachât tout avant l’advenir, rendera peines et tourments à un chacun, comme la qualité de leurs delictz le merite. ASCLEPIUS : Qui sont ceulx qui meritent les plus griefz et penibles tormêts, Trismegiste ? TRISMEGISTE : Ceulx qui sont condempnez à la mort par les loix humaines, et perdent la vie violentement. En sorte qu’ilz semblent estre mortz non pas selon nature, ains par les peines qu’ilz endurent à cause de leurs merites. Ce que au contraire est le reconfort et ayde de l’homme, qui tousiours L'espérance de l’homme. se maintient en la craincte, obeïssance, et amour de dieu. Car Dieu lia continuëllemêt en sa garde telles gens, et les deffend de tous maulx inconveniens et oppressions quelconques. Au moyen que luy estât le pere et seigneur de toutes choses, et le seul tout, se manifeste à tous volontiers. Non qu’il se donne à congnoistre, en quel lieu il reside, ou en quel il soit quant à sa qualité, ou combien il est grand quant à sa quantité, magnitude, excellence, et haultesse : ainçois esclercist, et illumine l’homme par la seule intelligence de son entendement, affin qu’il entende ce qui se peult congnoistre de luy. Lequel (toutes tenebres d’erreur premierement dechassées de l’ame, et la clerté de verité venüe en elle) se mesle avec le sens de son intelligence, laquelle est divine. Pour l’amour et merite de laquelle, l’homme delivré de la partie de nature, au moyen de laquelle est mortel, conçoit fiance, et prend appuy, sur la partie de future immortalité. Ce que certes est en quoy gist la difference et distinction des bons, et des mauvais. Car chacû est clarifié et illuminé e Dieu, par la recôgnoissance, amour et obeïssance qu’il faict et doibt à Dieu, et à son prochain, quasi comme l’oeil apres avoir veu et contemplé la vraye raison de quelque chose. Et l’assurâce de sa foy, est d’autant plus excellente, et meilleure sur celle de tous autres hommes, que le Soleil Le Soleil second Dieu sensible. excelle et surpasse tous les autres astres, par sa clerté. Car en ce que le Soleil donne lumiere aux autres estoilles, cela ne se faict pas tant par la grandeur de sa puissance, que par la divinité, et saincteté, laquelle est en luy. Et par ainsi il te le fault croyre, o Asclepe, estre le second Dieu gouvernant toutes aultres choses, et donnant clarté et lumiere à tous animaux de ce monde ou qu’il soient animez ou sans ame. Car si ainsi est que cest animal, que nous appellons le monde à esté au passé, et est de present, et sera à l’advenir vivant, à tousiours mais, il fault aussi pareillement dire et conclure, n’estre rien en ce monde qui soit mortel. Car il ne se peult faire, que mortalité ayt lieu en ce qui tousiours vit en ce monde, ou en quelque partie d’iceluy, pour autât qu’elle procede d’un mesme animans tousiours vivant. Parquoy il doibt estre consommé, parfaict, et accomply tant en vie comme en eternité, si ainsi est qu’il vive necessairemêt à perpetuité. Tout ainsi doncques que le Soleil est comme le monde sempiternel, aussi est il pareillement tousiours gouverneur de toutes choses vivantes, ou plus tost de tout vivacité, et leur peupleur, et dispensateur. Dieu donc (pour toute resolutiô) est le perpetuel gouverneur et conducteur, de tout ce qui obtient vie en ce môde, et l’eternel distributeur de leur vie. Lequel à une fois pour toutes distribué vie à toutes choses Le temps terrien, le temps céleste. vivantes, par une loy eternelle, en la manière que ie diray. Car en premier lieu, en ceste vivacité d’eternité est meu le monde, et en cese vitalle eternité, gist le lieu du monde. Ce qui est la cause, pour laquelle il ne pourra iamais perir, pour autant qu’il est environné et comme remparé de ferme et stable sempiternité. Il est donc le distributeur de vie a tout ce qui est en luy, et le lieu de tout ce qui est regy et gouverné soubz le Soleil. Le mouvement duquel monde consiste de double effect. Car premierement il est exterieurement vivifie par eternité, et si vivifie toutes choses qui sont en luy, les diversifiant toutes des nombres, et de temps limitez. Universellement, par la vertu et effect du Soleil, et discours des estoilles : Temporellement, par la prescription de la loy divine. Quant au temps terrien, il est cogneu par la qualité de l’air, et diversité du chauld et du froit. Mais le celeste, s’apperçoit par le tour et revolution des astres, recourans en leurs mesmes et acoustumez lieux, par un changement temporel. Au regard du monde, il est receptacle du temps, par le cours et agitation duquel, il obtient sa force et vigueur. Mais le temps est conservé par son ordre. L’ordre doncques et le temps, sont le renouvellement de toutes choses de ce monde, par leur alternation et varieté. Dieu immobile, immuable. L’argument de l’unziesme chapitre. L’unziesme dit, qu’il n’y a que Dieu seul, qui soit immobile, que toues autres choses sont muables, et subiettes à corruption : mais quant à luy qu’il est infiny, incomprehensible, inéstimable, et incogneu quant à son essence. Il traicte pareillement de l’incorruptible, inviolable, et sempiternel sens de Dieu, de celuy du monde et de l’homme, et finablement de la difference qu’il y a entre le sens et intelligence.
29
- Hermès
- Accueil
  - Livre d'Hermès
  - Salle d'Hermès
  - Hermès Corp 0
  - Hermès Corp 1
  - Hermès Corp 2
  - Hermès Corp 3
  - Hermès Corp 4
  - Hermès Corp 5
  - Hermès Corp 6
  - Hermès Corp 7
  - Hermès Corp 8
  - Hermès Corp 9
  - Hermès Corp 10
  - Hermès Corp 11
  - Hermès Corp 12
  - Hermès Corp 13
  - Hermès Corp 14
  - Hermès Corp 15
  - Hermès Corp 16
  - Hermès Corp 17
  - Hermès Corp 18
  - Hermès Corp 19
  - Hermès Corp 20
  - Hermès Corp 21
  - Hermès Corp 22
  - Hermès Corp 23
  - Hermès Corp 24
  - Hermès & Roy 1
  - Hermès & Roy 2
  - Hermès & Roy 3
  - Hermès & Roy 4
  - Hermès & Roy 5
  - Hermès & Roy 6
  - Hermès & Roy 7
  - Hermès & Roy 8
  - Fables Lévi 1
  - Fables Lévi 2
  - Fables Lévi 3
  - Fables Lévi 4
  - Fables Lévi 5
  - Fables Lévi 6
  - Fables Lévi 7
  - Fables Lévi 8
  - Fables Lévi 9
  - Fables Lévi 10
  - Fables Lévi 11
  - Fables Lévi 12
  - Ovide 1
  - Ovide 2
  - Ovide 3
  - Ovide 4
  - Ovide 5
  - Ovide 6
  - Ovide 7
  - Ovide 8
  - Ovide 9
  - Ovide 10
  - Ovide 11
  - Ovide 12
  - Ovide 13
  - Ovide 14
  - Ovide 15
  - Ovide 16
  - Ovide 17
  - Ovide 18
  - Ovide 19
  - Ovide 20
  - Ovide 21
  - Ovide 22
  - Ovide 23
  - Ovide 24
  - Ovide 25
  - Ovide 26
  - Ovide 27
  - Ovide 28
  - Ovide 29
  - Ovide 30
  - Ovide 31
  - Ovide 32
  - Ovide 33
  - Ovide 34
  - Ovide 35
  - Ovide 36
  - Ovide 37
  - Ovide 38
  - Ovide 39
  - Ovide 40
  - Ovide 41
  - Ovide 42
  - Ovide 43
  - Ovide 44
  - Ovide 45
  - Ovide 46
  - Ovide 47
  - Ovide 48
  - Ovide 49
  - Ovide 50
  - Ovide 51
  - Ovide 52
  - Ovide 53
  - Ovide 54
  - Ovide 55
  - VD F Olivet 1
  - VD F Olivet 2
  - VD F Olivet 3
  - VD F Olivet 4
  - VD F Olivet 5
  - VD F Olivet 6
  - VD F Olivet 7
  - VD F Olivet 8
  - VD F Olivet 9
  - VD F Olivet 10
  - VD F Olivet 11
  - VD F Olivet 12
  - VD F Olivet 13
  - VD F Olivet 14
  - VD F Olivet 15
  - VD F Olivet 16
  - VD F Olivet 17
  - VD F Olivet 18
  - VD F Olivet 19
  - VD F Olivet 20
  - VD F Olivet 21
  - VD F Olivet 22
  - VD F Olivet 23
  - VD F Olivet 24
  - VD F Olivet 25
  - VD F Olivet 26
  - Pythagore 1
  - Pythagore 2
  - Pythagore 3
  - Tablettes de Thoth
  - Tablette 1
  - Tablette 2
  - Tablette 3
  - Tablette 4
  - Tablette 5
  - Tablette 6
  - Tablette 7
  - Tablettes 8
  - Tablette 9
  - Tablette 10
  - Tablette 11
  - Tablette 12
  - Tablette 13
  - Tablette 14
  - Tablette 15
  - Salle du Corpus
  - Corpus avis
  - Livre 1 corpus
  - Livre 2 corpus
  - Livre 3 corpus
  - Livre 4 corpus
  - Livre 5 corpus
  - Livre 6 corpus
  - Livre 7 corpus
  - Livre 8 corpus
  - Livre 9 corpus
  - Livre 10 corpus
  - Livre 11 corpus
  - Livre 12 corpus
  - Livre 13 corpus
  - Livre 14 corpus
  - Livre 15 corpus
  - Livre 16 corpus
  - Livre 17 corpus
  - Intro table Em
  - Table Emeraude
  - T Emeraude A 1
  - T Emeraude A 2
  - T Emeraude A 3
  - Livre SIH intro
  - Livre SIH 1
  - Livre SIH 2
  - Livre SIH 3
  - Livre SIH 4
  - Livre SIH 5
  - Livre SIH 6
  - Livre SIH 7
  - Livre SIH 8
  - Livre SIH 9
  - Salle ésotérisme
  - Koot Houmi 1
  - Koot Houmi 2
  - Koot Houmi 3
  - Koot Houmi 4
  - Koot Houmi 5
  - Koot Houmi 6
  - Koot Houmi 7
  - Koot Houmi 8
  - Koot Houmi 9
  - Koot Houmi 10
  - Koot Houmi 11
  - Koot Houmi 12
  - Koot Houmi 13
  - Koot Houmi 14
  - Koot Houmi 15
  - Koot Houmi 16
  - Koot Houmi 17
  - Koot Houmi 18
  - RC et FM 1
  - RC et FM 2
  - RC et FM 3
  - Salle d'Alchimie
  - Espagnet 1
  - Espagnet 2
  - Espagnet 3
  - Espagnet 4
  - Espagnet 5
  - Espagnet 6
  - Espagnet 7
  - Espagnet 8
  - Espagnet 9
  - Espagnet 10
  - Ariadne 1
  - Ariadne 2
  - Ariadne 3
  - Ariadne 4
  - Ariadne 5
  - Ariadne 6
  - Ariadne 7
  - Ariadne 8
  - Ariadne 9
  - Ariadne 10
  - FEG Pernety 1
  - FEG Pernety 2
  - FEG Pernety 3
  - FEG Pernety 3D
  - FEG Pernety 4
  - FEG Pernety 5
  - FEG Pernety 6
  - FEG Pernety 7
  - FEG Pernety 8
  - FEG Pernety 9
  - FEG Pernety 10
  - FEG Pernety 11
  - FEG Pernety 12
  - FEG Pernety 13
  - FEG Pernety 14
  - FEG Pernety 15
  - FEG Pernety 16
  - FEG Pernety 17
  - FEG Pernety 18
  - FEG Pernety 19
  - FEG Pernety 20
  - FEG Pernety 21
  - FEG Pernety 22
  - FEG Pernety 22D
  - FEG Pernety 23
  - FEG Pernety 24
  - FEG Pernety 25
  - FEG Pernety 25D
  - FEG Pernety 26
  - FEG Pernety 27
  - FEG Pernety 28
  - FEG Pernety 28D
  - FEG Pernety 29
  - FEG Pernety 29D
  - FEG Pernety 30
  - FEG Pernety 31
  - FEG Pernety 32
  - FEG Pernety 33
  - FEG Pernety 33D
  - FEG Pernety 34
  - FEG Pernety 35
  - FEG Pernety 35D
  - FEG Pernety 36
  - FEG Pernety 37
  - FEG Pernety 38
  - FEG Pernety 39
  - FEG Pernety 40
  - FEG Pernety 41
  - FEG Pernety 42
  - FEG Pernety 43
  - FEG Pernety 44
  - FEG Pernety 45
  - FEG Pernety 46
  - FEG Pernety 47
  - FEG Pernety 48
  - FEG Pernety 49
  - FEG Pernety 50
  - FEG Pernety 51
  - FEG Pernety 52
  - FEG Pernety 53
  - FEG Pernety 54
  - FEG Pernety 55
  - FEG Pernety 56
  - FEG Pernety 57
  - FEG Pernety 58
  - FEG Pernety 59
  - Noce chimique 1
  - Noce chimique 2
  - Noce chimique 3
  - Noce chimique 4
  - Noce chimique 5
  - Noce chimique 6
  - Noce chimique 7
  - Noce chimique 16
  - Noce chimique 8
  - Noce chimique 9
  - Noce chimique 10
  - Noce chimique 11
  - Noce chimique 12
  - Noce chimique 13
  - Noce chimique 14
  - Noce chimique 15
  - Cantique 1
  - Cantique 2
  - Cantique 3
  - Cantique 4
  - Cantique 5
  - Cantique 6
  - Cantique 7
  - Cantique 8
  - Cantique 9
  - Cantique 10
  - Cantique 11
  - Cantique 12
  - Cantique 13
  - Cantique 14
  - Chrysopée 1
  - Chrysopée 2
  - Etoile 1
  - Etoile 2
  - Etoile 3
  - Basile Valentin 1
  - Basile Valentin 2
  - Basile Valentin 3
  - Basile Valentin 4
  - Basile Valentin 5
  - Basile Valentin 6
  - Basile Valentin 7
  - Givry 1
  - Givry 2
  - Givry 3
  - Givry 4
  - Givry 5
  - Givry 6
  - Givry 7
  - Givry 8
  - Givry 9
  - Givry 10
  - Givry 11
  - Givry 12
  - Givry 13
  - Givry 14
  - Irshou 1
  - Irshou 2
  - Irshou 3
  - Irshou 4
  - Irshou 5
  - Irshou 6
  - Irshou 7
  - Irshou 8
  - Irshou 9
  - Lettre Koot 1
  - Lettre Koot 2
  - Lettre Koot 3
  - Lettre Koot 4
  - Lettre Koot 5
  - Livre Liebniz 1
  - Livre de Liebniz 2
  - Livre de Liebniz 3
  - Grand arcane int
  - Grand arcane 1
  - Grand arcane 2
  - Grand arcane 3
  - Grand arcane 4
  - Grand arcane 5
  - Grand arcane 6
  - Grand arcane 7
  - Grand arcane 8
  - Grand arcane 9
  - Grand arcane 10
  - Grand arcane 11
  - Grand arcane 12
  - Grand arcane 13
  - Grand arcane 14
  - Grand arcane 15
  - Grand arcane 16
  - Grand arcane 17
  - Grand arcane 18
  - Grand arcane 19
  - Grand arcane 20
  - Grand arcane 21
  - Grand arcane 22
  - Grand arcane 23
  - Grand arcane 24
  - Grand arcane 25
  - Grand arcane 26
  - Grand arcane 27
  - Grand arcane 28
  - Grand arcane 29
  - Salle occultisme
  - Boehme 1
  - Boehme 2
  - Boehme 3
  - Boehme 4
  - Boehme 5
  - Boehme 6
  - Boehme 7
  - Cit Eliphas 1
  - Cit Eliphas 2
  - Cit Eliphas 3
  - Cit Eliphas 4
  - Cit Eliphas 5
  - Cit Eliphas 6
  - Clav Salomon 1
  - Clav Salomon 2
  - Clav Salomon 3
  - Clav Salomon 4
  - Clav Salomon 5
  - Clav Salomon 6
  - Clav Salomon 7
  - Clav Salomon 8
  - Clav Salomon 9
  - Clav Salomon 10
  - Clav Salomon 11
  - Clav Salomon 12
  - Clav Salomon 13
  - Clav Salomon 14
  - Clav Salomon 15
  - Clav Salomon 16
  - Clav Salomon 17
  - Clav Salomon 18
  - Voix silence 1
  - Voix silence 2
  - Voix silence 3
  - Voix silence 4
  - Voix silence 5
  - Voix silence 6
  - Voix silence 7
  - Voix silence 8
  - Voix silence 9
  - Voix silence 10
  - Voix silence 11
  - Voix silence 12
  - Voix silence 13
  - Voix silence 14
  - Voix silence 15
  - Voix silence 16
  - Voix silence 17
  - Voix silence 18
  - Evang Thomas 1
  - Evang Thomas 2
  - Evang Thomas 3
  - Evang Thomas 4
  - Evang Thomas 5
  - Evanf Thomas 6
  - Evang Thomas 7
  - Evang Thomas 8
  - Lao Tseu 1
  - Lao Tseu 2
  - Lao Tseu 3
  - Lao Tseu 4
  - Lao Tseu 5
  - Lao Tseu 6
  - Lao Tseu 7
  - Lao Tseu 8
  - Lao Tseu 9
  - Livre Hénoc 1
  - Livre Hénoc 2
  - Livre Hénoc 3
  - Livre Hénoc 4
  - Livre Hénoc 5
  - Livre Hénoc 6
  - Livre Hénoc 7
  - Bhagavad Gita 1
  - Bhagavad Gita 2
  - Bhagavad Gita 3
  - Bhagavad Gita 4
  - Bhagavad Gita 5
  - Bhagavad Gita 6
  - Bhagavad Gita 7
  - Bhagavad Gita 8
  - Bhagavad Gita 9
  - Bhagavad Gita 10
  - Bhagavad Gita 11
  - Bhagavad Gita 12
  - Bhagavad Gita 13
  - Bhagavad Gita 14
  - Bhagavad Gita 15
  - Bhagavad Gita 16
  - Bhagavad Gita 17
  - Bhagavad Gita 18
  - Bhagavad Gita 19
  - Méditation 1
  - Méditation 2
  - Méditation 3
  - Méditation 4
  - Médiation 5
  - Méditation 6
  - Méditation 7
  - Méditation 8
  - Méditation 9
  - Méditation 10
  - Meditation 11
  - Méditation 12
  - Méditation 13
  - Méditation 14
  - Méditation 15
  - Méditation 16
  - Méditation 17
  - Méditation 18
  - Méditation 19
  - Méditation 20
  - Méditation 21
  - Méditation 22
  - Médiation 23
  - Méditation 24
  - Meditation 25
  - Méditation 26
  - Méditation 27
  - Méditation 28
  - Méditation 29
  - Méditation 30
  - Méditation 31
  - Méditation 32
  - Méditation 33
  - Méditation 34
  - Méditation 35
  - Méditation 36
  - Méditation 37
  - Méditation 38
  - Méditation 39
  - Méditation 40
  - Méditation 41
  - Méditation 42
  - Méditation 43
  - Méditation 44
  - Méditation 45
  - Méditation 46
  - Méditation 47
  - Méditation 48
  - Méditation 49
  - Méditation 50
  - Méditation 51
  - Méditation 52
  - Méditation 53
  - Méditation 54
  - Méditation 55
  - Méditation 56
  - Méditation 57
  - Méditation 58
  - Méditation 59
  - Méditation 60
  - Méditation 61
  - Méditation 62
  - Méditation 63
  - Méditation 64
  - Méditation 65
  - Méditation 66
  - Méditation 67
  - Méditation 68
  - Méditation 69
  - Méditation 70
  - Méditation 71
  - Méditation 72
  - Méditation 73
  - Méditation 74
  - Méditation 75
  - Méditation 76
  - Méditation 77
  - Méditation 78
  - Méditation 79
  - Méditation 80
  - Méditation 81
  - Méditation 82
  - Méditation 83
  - Méditation 84
  - Méditation 85
  - Méditation 86
  - Méditation 87
  - Méditation 88
  - Méditation 89
  - Méditation 90
  - Méditation 91
  - Méditation 92
  - Méditation 93
  - Méditation 94
  - Méditation 95
  - Info travaux
  - Téléchargements
- Cabbale
- Tarot
- Contact
- Blogs & forums
.