Le Corpus Hermeticum d'Hermès Trismégiste. Version de 1557 de Loys Lazarel, livre 23
Le texte de cette version du Corpus Hermeticum est volontairement conservé en français du 16ème siècle.
Corpus Hermeticum d'Hermès Trismégiste, de Loys lazarel Recueil de quelques livres de Mercure. Qui ne se trouve aux exemplaires Latins, par feu monsieur Strobeus, et depuis mis en langue Françoise par ledict Gabriel du Preau. Que cela est seulement vray, quide soymesme est iuste, permanent, immuable, non consistant de la matiere, ny contenu de corps, sans couleur, sansfigure, et sans alteration, qui est un Dieu seul. Mercure à son filz Tatius. Il est impossible, Tatius, que l’homme, qui est un animal imperfect, consistant de membres imperfectz, et revestu d’un corps constitué de plusieurs et divers corps, puisse asseurément et au vray parler de la vérité. Toutesfois en tât qu’il m’est possible et licité d’en dire ce que il m’en semble, i’ose affermer, que la seule verité ne consiste qu’es corps eternelz, et encores en ceux seulement qui sont vray corps. Comme nous voyons que le feu, n’est autre chose que feu : la terre, autre chose que terre : et l’aire, autre choses qu’air. Or consistent noz corps de L’inspiration divine pour appréhender la Vérité. toutes ces choses icy. Car ilz participent du feu, de la terre, de l’air, et de l’eau. Et si ne sont toutesfois ny feu, ny terre, ny air, ny eau, ny autre chose qui soit vraye. Parquoy si nostre constitution des son commencement mesme n’a compris ls verité, comment se pourra il faire, que nous puissions, ou veoir ou parler au vray de la verité ? Dont fault conclure Tatius, que tout ce qui est sur terre, n’est point verité, mais sont seulement imitations et approchemês de ce qui est vray : et ny mesme encore toutes ces choses, dôt nous parlôs, ains seulement quelques unes d’entre elles. Quant à toutes autres choses mon filz Tatius, elles ne sont que mensonge et erreur, fantasies, et opinions, non plus ne moins, que quelques simulachres et illusions. Mais quand l’influxion tombe d’en hault en la fantasie, lors se fait une imitatiô de verité : au contraire sans l’efficace supernelle, il ne demeure en elle que mensonge. Tout ainsi que nous voyons que une image monstre bien certes le corps de la peincture, encore que elle ne soit le corps tel que l’imagination de la peincture le represente. Et bien qu’il semble qu’elle ayt des yeux et des oreilles, si est ce neantmoins qu’elle ne voir, ny n’oit aucunement. Et ainsi de toutes autres choses representées par la peincture, lesquelles toutesfois sont toutes faulses, et deçoivent la veuë de ceux qui les Que vérité n’est choses faites et créés. regardent, leur semblant qu’elles soient vrayes, ores qu’à la verité elles soient faulses. Ortous ceux qui ne voyent point le mensonge, voyent la verité. Tellement que si nous pensons, ou voyons une chascune de ces choses, comme elle est à la verité, nous pensons et voyons choses vrayes : si cela se fait oultre ce qui est, nous ne penserôs ny ne sçaurôs chose qui soitvraye. TAT : Et doncques mon pere, la verité ne sera elle pas aussi en terre ? MERCURE : Tu ne te trompes pas sans occasion, mon filz. Mais Tatius, il te fault entendre, que verité n’est aucunement en terre, ny ne se peult faire qu’elle y soit. Toutesfois il se peult faire, que quelques hommes aux quelz Dieu a donné faculté de pouvoir côtempler les choses divines, ayent apprehension de la verité. Autrement il n’y a rien en terre, qui se puisse offrir vray soit à la pensée, soit à la raison : mais toutes les choses que la raison ou pensée estiment estre vrayes ne sont qu’opinions, et imaginations. TAT : Et penser, ou parler choses veritables, cela ne se doit il pas aussi appeler verité ? MERCURE : Que s’ensuyt il : Est il possible de pouvoir dire, ou penser les choses qui de soy mesme sont et consistent ? Or n’y a il rien en terre qui soit tel. TAT : Est il possible qu’il ny ait aucune cognoissance du vray ? MERURE : Et comment cela se pourroit il faire en la terre mon filz ? Car de fait verité est une vertu sur toutes Ce qui reçoit changement n’est que mensonge. autes la tres parfaite et accomplie, et le souverain bien mesmement, n’estant ny troublé par la matiere, ny environné de corps : estant une chose nuë, reluysante, immuable, authentique, sans alteration te vicissitude, bref le supreme bien. Au contraire les choses qui sont icy mon filz, ce peult il faire qu’on les voye garnyes d’un si grand bien : attendu qu’elles sont corruptibles, passibles, dissolubles, et lesquelles s’alterent incessamment, et se convertissent les unes aux autres? Et par ainsi les choses, qui d’elles mesmes, ne sont vrayes, comment pourroient elles simplement estre vrayes ? Car tout ce qui reçoit changement et alteration, n’est que mensonge, ne s’arrestant point en ce dont il resorts : ains nous representant par son chagment et mutation plusieurs fantasies devant les yeux, les unes d’une sorte, les autres d’autre. TAT : Comment, mon pere, ny a il rien qui soit vray, ny l’homme mesme ? MERCURE : En tant qu’il est homme, il n’est pas vray, mon filz. Car il fault que tu entendes, qu’il ny a que cela vry qui de soy seul, et par soy seul a, et demeure en sa qualité. Mais l’homme, consiste de plusieurs choses, et ne demeure pas par soy mesme, ains se change d’un aage en autre, d’une forme en autre, et ce encore residant en ce corps. De là vient que plusieurs n’ont cogneu quelque peu de têps apres, leurs propres enfans, ny Ce qui est permanent est vrai. les enfans leurs parents. Cela donc qui se change en telle sorte, qu’il ne se cognoist plus, peut il estre vray Tatius ? Et au contraire ne doibt il pas plustost estre appellé mensonge, veu qu’il verse et gist en diverses fantasies de châgemens ? Parquoy estimes cela seul estre vray, qui à tousioursmais est permanent, et iuste. Ce que l’hôme n’est tousiours, dont viêt qu’il n’est pas vray : ains plustost est quelque imagination, estant par ce point le souverain mensonge. TATIUS : Voudriez vous doncques colclure par cela, mon pere, que les corps eternelz ne fussent vrays, à l’occasion qu’ilz sont muables ? MERCURE Certainement toutes chose engendrée et muable, n’est pas la vraye : et combien que les corps eternelz faitz et crées par le premier pere detoutes choses, puissent bien avoir receu de luy une vraye matiere, si est ce qu’ilz contiennent en eux mesmes quelque chose de mensonge, à cause de leur mutation. Car en toutes choses qui puissent estre, il ny a rien vra, si en soymesme n’est permanent. TAT : Si tout ce que vous dites est vray, mon pere, aussi ne sera ce pas mal dit, si le Soleil, qui sur toutes choses du monde ne se change, ains demeure en luy mesme, est appellé verité. MERCURE : Ce n’est que bien dit Tatius, d’autant que l’operation de tout ce qui est au monde, luy a esté de Dieu commise commandant à toutes choses, et les faisant toutes lequel Ce qu’est la première vérité. aussiie honore, et en adore la verité, et recognois seul maistre et operateur de tout ce qui se fait au monde, apres le seul premier, qui est Dieu. Ce qu’est la première vérité. aussi ie honore, et en adore la verité, et recognois seul maistre et operateur de tout ce qui se fait au monde, apres le seul premier, qui est Dieu. TAT : Qu'appellez vous doncq' mon pere, la premiere verité ? MERCURE : Celuy là de la matiere, ny n’est compris de corps sains est sans couleur, sans figure, non subiect à mutation ou alteration quelconque, de soy permanent. Tu dois sçavoir mon filz, que mensonge perit, et desiste d’estre à quelque fois. Car la providence du vray a occupé par corruption toutes choses terriennes, et les enveloppe, et enveloppera. Car de fait generation ne peult estre sans corruption. Et si corruption ensuyt toute generation, à fin qu’elle soit derechef engendrée, ayent leur production des corrompües, et que les engendrées soiêt fauses et abusives, d’autant qu’à quelquefois les unes se font, les autres par autres intervalles. Car elles ne se peuvent faire toutes ensemblement. Ce que doncques n’est ny un, ny semblable, comment pourroit il estre vray ? Parquoy mon filz, il fault toutes ces choses appeler Savoir ce qu’est Dieu. Imaginations, si nous les voulons droictement nommer: à sçavoir, l’homme, la fantasie de l’essence humaine, l’enfant de l’enfant, le iouvencel du iouvencel, le viril du viril, l’ancien imagination et fantasie de l’ancien. Car au vray dire l’homme n’est pas homme, ny l’enfant enfant, ny le iouvencel iouvencel, ny le viril viril, ny l’ancien ancien : mais le changement et mutation des choses nous deçoit, comme celles qui estoient au paravant, et celles qui sont de present. Or pour toute resolution, mon filz toutes ces choses doibvent estre ainsi entenduës, de sorte que tut te recordes, que ces faux effectz dependent d’ent hault de la supreme verité ce que estant ainsi, l’ose dire que mêsonge est œuvre de verité. Le mesme à son mesme filz. Qu’il est difficile de sçavoir que c’est que Dieu. C’est chose fort difficile, mô filz de sçavoir et entendre que c’est que Dieu, et impossible de le povoir declarer par langue humaine. Car une chose incorporelle, ne peult estre signifiée et declarée par la corporelle : et ce qui est perfect Qu’est-ce que la mort. Estre compris de l’imperfect : et ce qui est eternel, mal aysément se conioinct avecques le temporel. Car cestuy passe à quelquefois, et l’autre est tousiours en soy et de soy permanent. Aussi que le temporel est adumbré de l’imagination, et l’eternele est et consiste à la verité. Or y a il autant de difference de l’imbecille au fort, et de l’inférieur au superieur, qu’il y a d’une chose mortelle à la divine. De sorte que l’intervalle qui est entre ces choses cy obscure, et esblouist la vision de la beauté. Et par ainsi les choses corporelles peuvent estre apprehendées des yeux, et les visibles estre prononcées de langue humaine : mais ce qui est incorporel, invisible, et sans aucune figure, et qui ne consiste de la matiere, ne peult estre cogneu ny apperceu par noz sens. Parquoy, mon filz Tatius, i’entends, ientends dy-ie, Dieu estre une chose, qui ne se peult dire, ne declarer. LE MESME. Que c’est que Mort. Or fault il maintenât dire quelque chose de la mort. Car d’elle, comme de quelque grand mal, sont plusieurs troublez, au moyen qu’ilz ignorêt que cest. La mort doncques n’est autre chose, Hermès et Esclapius au Roy Ammon. que la desliaison du corps amorty et defaillant, à sçavoir quand le nombre des ioinctures du corps est accomply. Car le nombre de icelles est mis en la congruë et decente constitution d’iceluy corps. Lequel meurt lors qu’il ne peut plus porter l’homme. Voylà doncques que c’est que la mort à sçavoir la desliaison du corps, et abolition des sens corporelz. ESCULAPIUS AU ROY AMMON Des difinitions, De Dieu, De la matiere, De fatalité, Du soleil, De l’essence intellectuelle, De l’essence divine, De l’homme, De la providence et perfection des estoilles, De l’homme faict à l’image de Dieu. Ie t’ay bien voulu envoyer, ô Roy, ce grand et excellent propos icy, comme le recueil et sommaire de tous ceuxqu’anôs autrefois tenuz ensemble, non certes composé de l’opinion du vulgaire Hermès et jugement et approbation de Mercure. Ains contenant raisons toutes diverses et opposites à celles de plusieurs. Et qui est tel, qu’il te semblera, à mon advis, ne s’acorder à quelques autres de mes disputes. Et aussi Mercure mon maistre conferant souventesfois avecques moy tant en privé, qu’en la presence de son filz Tatius, disoit qu’il adviendroit que ceux qui liroient mes livres, en iugeoiêt la structure et style de parler fort simple, aperte, et aysée à entendre: mais qu’à l’occasion de la dispute des choses contraires, l’estimeroient obscure, et avoir en soy un sens fort hault, et caché souz le contenu des parolles. Et principallemêt lors que les Grecz entrependroient traduyre nostre langue en la leur : chose qui apporteroit une merveilleuse ruine, destruction et obscurité à noz escritz. Car en nostre oraison expliquée par nostre langue, lè sens est fort apert, et facile à entendre, pource que la forme et maniere de la voix et la vertu des motz Egyptiens, obtient en soy l’efficacité et importance des choses qui se disent. En tant dôcques qu’il t’est possible, ô Roy (or ne t’est il rien impossible) ie te prie de te donner garde, qu nul n’interprete ce present traicté, que ie t’envoye, de crainte que ces secrets, ne viênent à la cognoissance des Grecz, et que par l’arrogante, dissolue, et comme fardée maniere de parler d’iceux, la gravité, force, et efficace des parolles contenuës Hermès et l’invocation de Dieu en commencement de toutes choses. en ce propos, s’aneantisse. Car les Grecz, ô Roy, quant à leur langue ne se plaisent qu’à nouvelleté, et ne gist qu’en ostentation : de sorte qeu toute leur Philosophie n’est seulemêt qu’un son de parolles. Mais au regard de nous, nous ne nous soucionspas des motz : ains seulement de la haulte energie des voix, laquelle côprenne grandes choses.Ie commenceray donc icy mon propos en invocant Dieu, le seigneur facteur et pere de toutes choses, contenant tout et qui estant toutes choses. D’autant que le côble et perfection de toutes choses, n’est qu’un et ne consiste qu’an un : non certes qu’il faille dire qu’il y ayt un autre secôdun :mais que l’un et l’autre n’est qu’un. Et par ainsi il te plaira, Sire, de retenir de moy ceste sentence et opinion, partout le traicté de ce propos. Car si aucun pensast n’estre autre chose de dire toutes choses, et un, et se voulsist parforcer de diviser en multiplicité d’un toutes choses, et ne les raporter au comble et perfection d’iceluy pensant devoir estre ainsi appellées (chose qui ne se peut faire) en les tollissant l’universel deviendroit à neant. Car il fault qu’un soit toutes choses, d’autant qu’elles sont en luy. Or sont elles : et les choses qui sont, ne desisteront iamais d’estre un, à fin que les comble soit delivre. Côsidere en la terre plusieurs sources d’eaux et de feu,
32
- Hermès
- Accueil
  - Livre d'Hermès
  - Salle d'Hermès
  - Hermès Corp 0
  - Hermès Corp 1
  - Hermès Corp 2
  - Hermès Corp 3
  - Hermès Corp 4
  - Hermès Corp 5
  - Hermès Corp 6
  - Hermès Corp 7
  - Hermès Corp 8
  - Hermès Corp 9
  - Hermès Corp 10
  - Hermès Corp 11
  - Hermès Corp 12
  - Hermès Corp 13
  - Hermès Corp 14
  - Hermès Corp 15
  - Hermès Corp 16
  - Hermès Corp 17
  - Hermès Corp 18
  - Hermès Corp 19
  - Hermès Corp 20
  - Hermès Corp 21
  - Hermès Corp 22
  - Hermès Corp 23
  - Hermès Corp 24
  - Hermès & Roy 1
  - Hermès & Roy 2
  - Hermès & Roy 3
  - Hermès & Roy 4
  - Hermès & Roy 5
  - Hermès & Roy 6
  - Hermès & Roy 7
  - Hermès & Roy 8
  - Fables Lévi 1
  - Fables Lévi 2
  - Fables Lévi 3
  - Fables Lévi 4
  - Fables Lévi 5
  - Fables Lévi 6
  - Fables Lévi 7
  - Fables Lévi 8
  - Fables Lévi 9
  - Fables Lévi 10
  - Fables Lévi 11
  - Fables Lévi 12
  - Ovide 1
  - Ovide 2
  - Ovide 3
  - Ovide 4
  - Ovide 5
  - Ovide 6
  - Ovide 7
  - Ovide 8
  - Ovide 9
  - Ovide 10
  - Ovide 11
  - Ovide 12
  - Ovide 13
  - Ovide 14
  - Ovide 15
  - Ovide 16
  - Ovide 17
  - Ovide 18
  - Ovide 19
  - Ovide 20
  - Ovide 21
  - Ovide 22
  - Ovide 23
  - Ovide 24
  - Ovide 25
  - Ovide 26
  - Ovide 27
  - Ovide 28
  - Ovide 29
  - Ovide 30
  - Ovide 31
  - Ovide 32
  - Ovide 33
  - Ovide 34
  - Ovide 35
  - Ovide 36
  - Ovide 37
  - Ovide 38
  - Ovide 39
  - Ovide 40
  - Ovide 41
  - Ovide 42
  - Ovide 43
  - Ovide 44
  - Ovide 45
  - Ovide 46
  - Ovide 47
  - Ovide 48
  - Ovide 49
  - Ovide 50
  - Ovide 51
  - Ovide 52
  - Ovide 53
  - Ovide 54
  - Ovide 55
  - VD F Olivet 1
  - VD F Olivet 2
  - VD F Olivet 3
  - VD F Olivet 4
  - VD F Olivet 5
  - VD F Olivet 6
  - VD F Olivet 7
  - VD F Olivet 8
  - VD F Olivet 9
  - VD F Olivet 10
  - VD F Olivet 11
  - VD F Olivet 12
  - VD F Olivet 13
  - VD F Olivet 14
  - VD F Olivet 15
  - VD F Olivet 16
  - VD F Olivet 17
  - VD F Olivet 18
  - VD F Olivet 19
  - VD F Olivet 20
  - VD F Olivet 21
  - VD F Olivet 22
  - VD F Olivet 23
  - VD F Olivet 24
  - VD F Olivet 25
  - VD F Olivet 26
  - Pythagore 1
  - Pythagore 2
  - Pythagore 3
  - Tablettes de Thoth
  - Tablette 1
  - Tablette 2
  - Tablette 3
  - Tablette 4
  - Tablette 5
  - Tablette 6
  - Tablette 7
  - Tablettes 8
  - Tablette 9
  - Tablette 10
  - Tablette 11
  - Tablette 12
  - Tablette 13
  - Tablette 14
  - Tablette 15
  - Salle du Corpus
  - Corpus avis
  - Livre 1 corpus
  - Livre 2 corpus
  - Livre 3 corpus
  - Livre 4 corpus
  - Livre 5 corpus
  - Livre 6 corpus
  - Livre 7 corpus
  - Livre 8 corpus
  - Livre 9 corpus
  - Livre 10 corpus
  - Livre 11 corpus
  - Livre 12 corpus
  - Livre 13 corpus
  - Livre 14 corpus
  - Livre 15 corpus
  - Livre 16 corpus
  - Livre 17 corpus
  - Intro table Em
  - Table Emeraude
  - T Emeraude A 1
  - T Emeraude A 2
  - T Emeraude A 3
  - Livre SIH intro
  - Livre SIH 1
  - Livre SIH 2
  - Livre SIH 3
  - Livre SIH 4
  - Livre SIH 5
  - Livre SIH 6
  - Livre SIH 7
  - Livre SIH 8
  - Livre SIH 9
  - Salle ésotérisme
  - Koot Houmi 1
  - Koot Houmi 2
  - Koot Houmi 3
  - Koot Houmi 4
  - Koot Houmi 5
  - Koot Houmi 6
  - Koot Houmi 7
  - Koot Houmi 8
  - Koot Houmi 9
  - Koot Houmi 10
  - Koot Houmi 11
  - Koot Houmi 12
  - Koot Houmi 13
  - Koot Houmi 14
  - Koot Houmi 15
  - Koot Houmi 16
  - Koot Houmi 17
  - Koot Houmi 18
  - RC et FM 1
  - RC et FM 2
  - RC et FM 3
  - Salle d'Alchimie
  - Espagnet 1
  - Espagnet 2
  - Espagnet 3
  - Espagnet 4
  - Espagnet 5
  - Espagnet 6
  - Espagnet 7
  - Espagnet 8
  - Espagnet 9
  - Espagnet 10
  - Ariadne 1
  - Ariadne 2
  - Ariadne 3
  - Ariadne 4
  - Ariadne 5
  - Ariadne 6
  - Ariadne 7
  - Ariadne 8
  - Ariadne 9
  - Ariadne 10
  - FEG Pernety 1
  - FEG Pernety 2
  - FEG Pernety 3
  - FEG Pernety 3D
  - FEG Pernety 4
  - FEG Pernety 5
  - FEG Pernety 6
  - FEG Pernety 7
  - FEG Pernety 8
  - FEG Pernety 9
  - FEG Pernety 10
  - FEG Pernety 11
  - FEG Pernety 12
  - FEG Pernety 13
  - FEG Pernety 14
  - FEG Pernety 15
  - FEG Pernety 16
  - FEG Pernety 17
  - FEG Pernety 18
  - FEG Pernety 19
  - FEG Pernety 20
  - FEG Pernety 21
  - FEG Pernety 22
  - FEG Pernety 22D
  - FEG Pernety 23
  - FEG Pernety 24
  - FEG Pernety 25
  - FEG Pernety 25D
  - FEG Pernety 26
  - FEG Pernety 27
  - FEG Pernety 28
  - FEG Pernety 28D
  - FEG Pernety 29
  - FEG Pernety 29D
  - FEG Pernety 30
  - FEG Pernety 31
  - FEG Pernety 32
  - FEG Pernety 33
  - FEG Pernety 33D
  - FEG Pernety 34
  - FEG Pernety 35
  - FEG Pernety 35D
  - FEG Pernety 36
  - FEG Pernety 37
  - FEG Pernety 38
  - FEG Pernety 39
  - FEG Pernety 40
  - FEG Pernety 41
  - FEG Pernety 42
  - FEG Pernety 43
  - FEG Pernety 44
  - FEG Pernety 45
  - FEG Pernety 46
  - FEG Pernety 47
  - FEG Pernety 48
  - FEG Pernety 49
  - FEG Pernety 50
  - FEG Pernety 51
  - FEG Pernety 52
  - FEG Pernety 53
  - FEG Pernety 54
  - FEG Pernety 55
  - FEG Pernety 56
  - FEG Pernety 57
  - FEG Pernety 58
  - FEG Pernety 59
  - Noce chimique 1
  - Noce chimique 2
  - Noce chimique 3
  - Noce chimique 4
  - Noce chimique 5
  - Noce chimique 6
  - Noce chimique 7
  - Noce chimique 16
  - Noce chimique 8
  - Noce chimique 9
  - Noce chimique 10
  - Noce chimique 11
  - Noce chimique 12
  - Noce chimique 13
  - Noce chimique 14
  - Noce chimique 15
  - Cantique 1
  - Cantique 2
  - Cantique 3
  - Cantique 4
  - Cantique 5
  - Cantique 6
  - Cantique 7
  - Cantique 8
  - Cantique 9
  - Cantique 10
  - Cantique 11
  - Cantique 12
  - Cantique 13
  - Cantique 14
  - Chrysopée 1
  - Chrysopée 2
  - Etoile 1
  - Etoile 2
  - Etoile 3
  - Basile Valentin 1
  - Basile Valentin 2
  - Basile Valentin 3
  - Basile Valentin 4
  - Basile Valentin 5
  - Basile Valentin 6
  - Basile Valentin 7
  - Givry 1
  - Givry 2
  - Givry 3
  - Givry 4
  - Givry 5
  - Givry 6
  - Givry 7
  - Givry 8
  - Givry 9
  - Givry 10
  - Givry 11
  - Givry 12
  - Givry 13
  - Givry 14
  - Irshou 1
  - Irshou 2
  - Irshou 3
  - Irshou 4
  - Irshou 5
  - Irshou 6
  - Irshou 7
  - Irshou 8
  - Irshou 9
  - Lettre Koot 1
  - Lettre Koot 2
  - Lettre Koot 3
  - Lettre Koot 4
  - Lettre Koot 5
  - Livre Liebniz 1
  - Livre de Liebniz 2
  - Livre de Liebniz 3
  - Grand arcane int
  - Grand arcane 1
  - Grand arcane 2
  - Grand arcane 3
  - Grand arcane 4
  - Grand arcane 5
  - Grand arcane 6
  - Grand arcane 7
  - Grand arcane 8
  - Grand arcane 9
  - Grand arcane 10
  - Grand arcane 11
  - Grand arcane 12
  - Grand arcane 13
  - Grand arcane 14
  - Grand arcane 15
  - Grand arcane 16
  - Grand arcane 17
  - Grand arcane 18
  - Grand arcane 19
  - Grand arcane 20
  - Grand arcane 21
  - Grand arcane 22
  - Grand arcane 23
  - Grand arcane 24
  - Grand arcane 25
  - Grand arcane 26
  - Grand arcane 27
  - Grand arcane 28
  - Grand arcane 29
  - Salle occultisme
  - Boehme 1
  - Boehme 2
  - Boehme 3
  - Boehme 4
  - Boehme 5
  - Boehme 6
  - Boehme 7
  - Cit Eliphas 1
  - Cit Eliphas 2
  - Cit Eliphas 3
  - Cit Eliphas 4
  - Cit Eliphas 5
  - Cit Eliphas 6
  - Clav Salomon 1
  - Clav Salomon 2
  - Clav Salomon 3
  - Clav Salomon 4
  - Clav Salomon 5
  - Clav Salomon 6
  - Clav Salomon 7
  - Clav Salomon 8
  - Clav Salomon 9
  - Clav Salomon 10
  - Clav Salomon 11
  - Clav Salomon 12
  - Clav Salomon 13
  - Clav Salomon 14
  - Clav Salomon 15
  - Clav Salomon 16
  - Clav Salomon 17
  - Clav Salomon 18
  - Voix silence 1
  - Voix silence 2
  - Voix silence 3
  - Voix silence 4
  - Voix silence 5
  - Voix silence 6
  - Voix silence 7
  - Voix silence 8
  - Voix silence 9
  - Voix silence 10
  - Voix silence 11
  - Voix silence 12
  - Voix silence 13
  - Voix silence 14
  - Voix silence 15
  - Voix silence 16
  - Voix silence 17
  - Voix silence 18
  - Evang Thomas 1
  - Evang Thomas 2
  - Evang Thomas 3
  - Evang Thomas 4
  - Evang Thomas 5
  - Evanf Thomas 6
  - Evang Thomas 7
  - Evang Thomas 8
  - Lao Tseu 1
  - Lao Tseu 2
  - Lao Tseu 3
  - Lao Tseu 4
  - Lao Tseu 5
  - Lao Tseu 6
  - Lao Tseu 7
  - Lao Tseu 8
  - Lao Tseu 9
  - Livre Hénoc 1
  - Livre Hénoc 2
  - Livre Hénoc 3
  - Livre Hénoc 4
  - Livre Hénoc 5
  - Livre Hénoc 6
  - Livre Hénoc 7
  - Bhagavad Gita 1
  - Bhagavad Gita 2
  - Bhagavad Gita 3
  - Bhagavad Gita 4
  - Bhagavad Gita 5
  - Bhagavad Gita 6
  - Bhagavad Gita 7
  - Bhagavad Gita 8
  - Bhagavad Gita 9
  - Bhagavad Gita 10
  - Bhagavad Gita 11
  - Bhagavad Gita 12
  - Bhagavad Gita 13
  - Bhagavad Gita 14
  - Bhagavad Gita 15
  - Bhagavad Gita 16
  - Bhagavad Gita 17
  - Bhagavad Gita 18
  - Bhagavad Gita 19
  - Méditation 1
  - Méditation 2
  - Méditation 3
  - Méditation 4
  - Médiation 5
  - Méditation 6
  - Méditation 7
  - Méditation 8
  - Méditation 9
  - Méditation 10
  - Meditation 11
  - Méditation 12
  - Méditation 13
  - Méditation 14
  - Méditation 15
  - Méditation 16
  - Méditation 17
  - Méditation 18
  - Méditation 19
  - Méditation 20
  - Méditation 21
  - Méditation 22
  - Médiation 23
  - Méditation 24
  - Meditation 25
  - Méditation 26
  - Méditation 27
  - Méditation 28
  - Méditation 29
  - Méditation 30
  - Méditation 31
  - Méditation 32
  - Méditation 33
  - Méditation 34
  - Méditation 35
  - Méditation 36
  - Méditation 37
  - Méditation 38
  - Méditation 39
  - Méditation 40
  - Méditation 41
  - Méditation 42
  - Méditation 43
  - Méditation 44
  - Méditation 45
  - Méditation 46
  - Méditation 47
  - Méditation 48
  - Méditation 49
  - Méditation 50
  - Méditation 51
  - Méditation 52
  - Méditation 53
  - Méditation 54
  - Méditation 55
  - Méditation 56
  - Méditation 57
  - Méditation 58
  - Méditation 59
  - Méditation 60
  - Méditation 61
  - Méditation 62
  - Méditation 63
  - Méditation 64
  - Méditation 65
  - Méditation 66
  - Méditation 67
  - Méditation 68
  - Méditation 69
  - Méditation 70
  - Méditation 71
  - Méditation 72
  - Méditation 73
  - Méditation 74
  - Méditation 75
  - Méditation 76
  - Méditation 77
  - Méditation 78
  - Méditation 79
  - Méditation 80
  - Méditation 81
  - Méditation 82
  - Méditation 83
  - Méditation 84
  - Méditation 85
  - Méditation 86
  - Méditation 87
  - Méditation 88
  - Méditation 89
  - Méditation 90
  - Méditation 91
  - Méditation 92
  - Méditation 93
  - Méditation 94
  - Méditation 95
  - Info travaux
  - Téléchargements
- Cabbale
- Tarot
- Contact
- Blogs & forums
.