34
Le texte des dialogues avec le Roy est volontairement conservé dans l'esprit du français du 16ème siècle.
Le Corpus Hermeticum d'Hermès Trismégiste. Version de 1557 de Loys Lazarel, dialogue 1
Corpus Hermeticum d'Hermès Trismégiste, dialogue entre le Roy et Loys lazarel. DIALOGUE DE LOYS Lazarel, poète chrétien, à Ferdinand Roi, intitulé le bassin d’Hermès : lequel traite la manière de connaître Dieu et soi-même. Traduit du vieux François par Lug le gardien du Temple d’Hermès Trismégiste Après avoir été si longtemps en doute, entre diverses et différentes opinions de plusieurs anciens et modernes, quelle voie nous fallait tenir pour la meilleure et la plus sure pour nous conduire à la vie perdurable et par quel moyen cette tant douteuse et trébuchante foi, pouvait s’affermir en ce mortel manoir, afin de quelque fois acquérir l’éternel repos et perpétuelle félicité : alors qu’en chagrin je faisait à Dieu prières avec pleures et gémissements, l’aide finalement et le réconfort du ciel ne m’a point fait défaut, de la part de celui, qui en un tel désarroi prêta sa main auxiliaire à Saint Pierre. De celui, dis-je, lequel avant tous siècles fit et créa le monde, et qui après avoir été corrompu par toute lubricité, l’a restauré par l’oblation et sacrifice de son propre corps. et qui étant le grand ambassadeur du haut et investigable conseil divin, éclaircit les entendements de sa Sainte lumière. Et étant finalement le prince de toute paix, la moyennée entre Dieu et l’homme, auparavant discordants. Lequel de bouche et de coeur confessons, être vrai Dieu et vrai homme, et le père du siècle futur, que nous attendons juge des morts. Lui donc qui était Pimander en l’entendement d’Hermès, a voulu faire en moi son séjour et qui est l’éternel consolateur de tous esprits troublés, a éclairci le mien entendement de la lumière de vérité, dont j’ai été grandement consolé. Qui fait que j’estime raisonnable, ô illustre et magnanime Roy, de te faire participer à ma félicité. Et ce, à l’occasion principalement, qu’en cette tienne vieillesse, t’étant déchargé de la pénible administration de ton royaume, et l’ayant transmise à ton fils aîné, et par ce fait étant à présent en repos de corps et d’esprit, tu puisses t’employer de tout coeur à la contemplation, et maintes autres bonnes choses et louables affaires. Par quoi, te voyant être de loisir maintenant, et à ton aise sans crainte de soucis, et par ce moyen idoine prêt à recevoir quelques consolations spirituelles, j’ai bien voulu passer quelques heures avec toi, et te communiquer mon avis sur le propos prétendu, c’est-à-dire, de la manière que nous devons garder, pour parvenir une fois à cette heureuse et perdurable vie. Ou certes il ne faut estimer, qu’en ce faisant j’étudie à l’élégance des vocables, ainsi que les Grecs, mais surtout à leur effet, comme les sages d’Égypte. Car nous éplucherons la vertu seulement par l’importance du mot et non sa propriété ; moyen par lequel nous pourrons acquérir ce souverain bien, que devons sur toutes choses désirer. - Le Roy : Or sus donc, dit nous ce qu’il nous faut faire pour obtenir cette félicité. - Lazarel : Premièrement, tu n’ignores point (comme je l’estime) avoir été rédigé par écrit des anciens, comme une fois entre autre quelqu’un consultant l’oracle d’Apollon, touchant ce que nous traitons (c’est-à-dire touchant la félicité et la béatitude) qu’il lui fut fait telle réponse : Si tu te connais. Ensemble qu’il est scellé, et gravé dans la pierre : Connais-toi toi même. - Le Roy : Tu veux donc par cela inférer qu’il faut ajouter foi à l’Apollon de Delphes? - Lazarel : Non pas toujours Sire, mais seulement quand il dit chose en accord avec la vérité. Car de fait il dit maintes choses véritables en ses oracles. De manière que si nous voulons feuilleter Porphyre en sa philosophie des Oracles, nous trouverons pour le certain, la chose être telle, comme je le dis. Mais en délaissant le surplus, mettons en évidence ce que l’oracle a exprimé, touchant icelle béatitude. Il dit donc ainsi : Il n’y eut chemin oncques tant difficile A cheminer, que celuy de vertu, Tant qu’a nully reciter n’est facile, Comment en luy on est souvent perdu. Égyptiens l’ont premier entendu : Les Pheniçoys, Assiriens aussi L’ont puis cogneu : mais sans erreur ne fi Le peuple Hebreu, de l’esprit incité, L’a tout esleu, et comme vray choysi. Dont à bon droict, il doit estre imité. Y a-t-il chose plus accordante en vérité, que cet oracle? - La Roy : Il me semble ainsi. Mais dis-moi, je te prie, si les Égyptiens ont goûté quelque chose de vérité. - Lazarel : Non seulement ils en ont goûté, ô Sire, mais ils s’en sont presque exclusivement remplis. Mais en laissant les autres que dirons nous d’Hermès? lequel après avoir cherché le droit sentier de la vraie sapience, a laissé à ses successeurs amples enseignements et livres, qu’il a écrit, sinon de haut style, de sentences toutefois notables et authentiques. D’où (ainsi ce que d’aucuns conjecturent) sapience a été aux Hébreux transportée. Car ils pensent d’autant que Moïse était Hébreu, et né en Égypte, aussi qu’il l’ait transportée d’Égypte, aux Hébreux, par le Pentateuque. Et de fait nous lisons aux actes Apostoliques, qu’il était très expert en toutes les disciplines des Égyptiens. - Le Roy : Tu sembles, ô Lazarel, être tout Hermétiste, tant tu le couvres de louanges : comme si nul jamais aurait été plus sage que lui. - Lazarel : Je suis chrétien, Sire, et je n’ai honte de me dire Hermétiste. Car si diligemment tu considères ses préceptes et enseignements, tu le constateras toi-même que cela n’est pas très éloigné de la doctrine Chrétienne. C’est celui, ô magnanime Roy, que les anciens poètes, ont dit avoir été engendré de Maïa, et qu’ils ont appelé truchement et ambassadeur des dieux : le Dieu d’éloquence, inventeur de l harpe, parfait finalement et accompli en maintes prérogatives. C’est celui, duquel toute l’ancienne Théologie, a tiré son origine et commencement. car quand nous nous tairons de plusieurs livres, par lui fait et composés, lesquels se sont perdus par l’injure des temps, y a-t-il chose plus divine, que ceux que nous avons en mains. Es quels certes il a si parfaitement et au vif écrit de la Sainte Trinité, qu’il n’y a nul, qui (à la condition qu’il le comprenne) ne s’éblouissent en le lisant d’avoir trouvé l’entière et pure vérité d’icelle. Ce qui est cause, que j’ai voulu que ce présent traité, fut appelé le Bassin d’Hermès. Au moyen que ce que avons délibéré traité en celui-ci, par diligente inquisition, touchant la vraie félicité, le puiseront tant de la doctrine évangélique, que des préceptes et enseignements d’Hermès. - Le Roy : Poursuis donc. Car j’ai affectueux vouloir d’entendre, ce que tu as promis de déclarer. Et encore que je soi Chrétien, j’ai néanmoins espoir, ensemble avec toi, d’être fait Hermétiste. Demande ce que tu as désir d’entendre. -Lazarel : Demande donc, Sire, seulement ce que tu auras désir d’entendre et je te satisferai en tout et par tout mon possible. - Le Roy : Toute superfluité de paroles rejetée, il faut venir au point, ou nous prétendons. Dis-moi donc, le moyen, de me pouvoir connaître. - Lazarel : Premièrement Hermès une fois interrogeant sur cela Pimander, lui fut faite telle réponse. Aime moi de tout ton coeur et entendement, et te rendrai savant et expert, en ce que tu as vouloir de savoir et apprendre. Et même la vérité dit : vous ne pouvez rien sans moi. Il est pareillement dit par le Prophète : En ta lumière, nous verrons la lumière. Laquelle afin que ses rayons nous illumine, nous invoquerons par dévote prière, celui qui en est le propriétaire et distributeur. Car si ainsi est qu’il ait été des anciens commandé, de commencer avec divine invocation, tout ce qu’on entreprend et qu’on délibère faire, à plus forte raison, ce qui concerne Théologie et Saints propos de Dieu. Ce que pareillement commande de faire Saint Denys l’Aéropagiste au livre qu’il a écrit des noms de Dieu. Attendu donc qu’il convient en ce présent lieu disputer des secrets de Théologie, nous réclamons la divine présence, à ce qui lui plaise avant toutes choses, nous donner aide de en ce que nous avons délibéré de poursuivre. Sois donc, ô Sire, à moi attentif, et me donne silence, pendant qu’ainsi j’invoquerai Dieu. Dieu tout puissant, qui te sieds et résides. Lassus au ciel, sur ton trône divin, Ou pour juger et discerner présides Les faites, les dires, et vouloir humains. D’un coeur contrict, et d’humble affection, Ton suppliant te présente, et adresse Son oeil, son coeur, et supplication, À celle fin, qu’à bon port tu l’adresses. Tu es le Dieu et guide des armées, Le créateur, tant des dieux, que des hommes : Fais donc qu’en toi soient toutes menées Conduites, afin que paix soit ou nous sommes. Fais par ton nom, qu’en ces ordres ténèbres, De tes rayons soyons illuminés : Viens tôt, descend en ces lieux de ténèbres Nous vivifier, que nous ne soyons minés. Réforme en moi ta divine semblance. Laquelle est tant dehors vices souillée. La conservant en ta grâce et défense, Et que ne soit plus en péché brouillée. Attire moi par ton ardente flamme, Ainsi que fait le Soleil la vapeur, Et l’aimant l’acier, lors qu’il l’enflamme : Par cas pareil embrase en toi mon coeur. Lors je luirai par ta bonté profonde, En recevant de toi lueur et lustre, Comme au Soleil fait la Lune et le monde, Quand par ses raies clairement les illustres, Tollys de moi le bois de bien et mal, Mes pieds errans fais les droit cheminer, Et m’assouvis en ce mortel deval, Du bois vital, pour mes jours bien finir. Je suis, mon Dieu, ta pauvre créature, Toi le haut bien, pur, non contaminé : Ote de moi de péché et l’ordure, Pour obtenir ton bien, non terminé. Fais moi à cet heur, que ta sainte lumière Je puisse voir, et mes sens s’éclaicissent, Afin d’oter cette racine fière. D’infect péché, en toi je m’estouvisse. J’aurais grand peur, n’estait ta grande clémence, Qui m’assure, en telle voix s’écrie : Or sus mon Fils, aie sur moi ta fiance, Ton seul appuis, c’est moi qui justifie. C’est moi qui seul ai le fardeau porté Du tien péché, énorme et vicieux : C’est moi qui seul a le diable avorté, Faisant sur lui butin victorieux. Ne crois donc plus, mon Fils, tous ses alarrmes, Fie toi en moi, et appuie-toi sur mon bras : Reconnais moi, qui a brisé les armes D’horrible mort, et ses forts et remparts. C’est donc ici, mon Dieu, la vraie liesse De l’homme humain, quand il reconnaît tes faits, Quand il connaît que par ta grande humilité, A pris la mort, pour ses vices, et méfaits. Tu es celui, dont la voix fut entendue Du très puissant, au fleuve Jourdain : Voici mon Fils, ainsi l’atteste, Qui est caché sous ce voile humain. C’est celui là, auquel je me suis complu. Les ordonnée, créer, faire à sa guise. Former les cieux, l’eau, l’air, la terre, et la mer, Leurs fondements, sustentacles, et appuis : Parquoi qu’aucuns n’aient le coeur si amer, Que sous sa main ne soient rangés et dûs. Ô toi Sion, reconnaît le pour Maître, Comme seigneur invoque et réclame le. Sina, Thabor, par qui avez votre être, Connaissez le, tout ce qui nourrit âme. C’est le très preux et vaillant capitaine, Qui tout conduit, régir et contregarde, Que j’ai voulu prendre nature humaine, Pour l’affranchir, et que d’elle il fut gardé. Garde nous donc, ô Seigneur des batailles, De l’ennemi en ce combat mondain, Qui nuit et jour tant d’estoc que de taille, Nous livre assault cruel, et inhumain.
Académie d'Hermès
- Hermès
- Accueil
  - Livre d'Hermès
  - Salle d'Hermès
  - Hermès Corp 0
  - Hermès Corp 1
  - Hermès Corp 2
  - Hermès Corp 3
  - Hermès Corp 4
  - Hermès Corp 5
  - Hermès Corp 6
  - Hermès Corp 7
  - Hermès Corp 8
  - Hermès Corp 9
  - Hermès Corp 10
  - Hermès Corp 11
  - Hermès Corp 12
  - Hermès Corp 13
  - Hermès Corp 14
  - Hermès Corp 15
  - Hermès Corp 16
  - Hermès Corp 17
  - Hermès Corp 18
  - Hermès Corp 19
  - Hermès Corp 20
  - Hermès Corp 21
  - Hermès Corp 22
  - Hermès Corp 23
  - Hermès Corp 24
  - Hermès & Roy 1
  - Hermès & Roy 2
  - Hermès & Roy 3
  - Hermès & Roy 4
  - Hermès & Roy 5
  - Hermès & Roy 6
  - Hermès & Roy 7
  - Hermès & Roy 8
  - Fables Lévi 1
  - Fables Lévi 2
  - Fables Lévi 3
  - Fables Lévi 4
  - Fables Lévi 5
  - Fables Lévi 6
  - Fables Lévi 7
  - Fables Lévi 8
  - Fables Lévi 9
  - Fables Lévi 10
  - Fables Lévi 11
  - Fables Lévi 12
  - Ovide 1
  - Ovide 2
  - Ovide 3
  - Ovide 4
  - Ovide 5
  - Ovide 6
  - Ovide 7
  - Ovide 8
  - Ovide 9
  - Ovide 10
  - Ovide 11
  - Ovide 12
  - Ovide 13
  - Ovide 14
  - Ovide 15
  - Ovide 16
  - Ovide 17
  - Ovide 18
  - Ovide 19
  - Ovide 20
  - Ovide 21
  - Ovide 22
  - Ovide 23
  - Ovide 24
  - Ovide 25
  - Ovide 26
  - Ovide 27
  - Ovide 28
  - Ovide 29
  - Ovide 30
  - Ovide 31
  - Ovide 32
  - Ovide 33
  - Ovide 34
  - Ovide 35
  - Ovide 36
  - Ovide 37
  - Ovide 38
  - Ovide 39
  - Ovide 40
  - Ovide 41
  - Ovide 42
  - Ovide 43
  - Ovide 44
  - Ovide 45
  - Ovide 46
  - Ovide 47
  - Ovide 48
  - Ovide 49
  - Ovide 50
  - Ovide 51
  - Ovide 52
  - Ovide 53
  - Ovide 54
  - Ovide 55
  - VD F Olivet 1
  - VD F Olivet 2
  - VD F Olivet 3
  - VD F Olivet 4
  - VD F Olivet 5
  - VD F Olivet 6
  - VD F Olivet 7
  - VD F Olivet 8
  - VD F Olivet 9
  - VD F Olivet 10
  - VD F Olivet 11
  - VD F Olivet 12
  - VD F Olivet 13
  - VD F Olivet 14
  - VD F Olivet 15
  - VD F Olivet 16
  - VD F Olivet 17
  - VD F Olivet 18
  - VD F Olivet 19
  - VD F Olivet 20
  - VD F Olivet 21
  - VD F Olivet 22
  - VD F Olivet 23
  - VD F Olivet 24
  - VD F Olivet 25
  - VD F Olivet 26
  - Pythagore 1
  - Pythagore 2
  - Pythagore 3
  - Tablettes de Thoth
  - Tablette 1
  - Tablette 2
  - Tablette 3
  - Tablette 4
  - Tablette 5
  - Tablette 6
  - Tablette 7
  - Tablettes 8
  - Tablette 9
  - Tablette 10
  - Tablette 11
  - Tablette 12
  - Tablette 13
  - Tablette 14
  - Tablette 15
  - Salle du Corpus
  - Corpus avis
  - Livre 1 corpus
  - Livre 2 corpus
  - Livre 3 corpus
  - Livre 4 corpus
  - Livre 5 corpus
  - Livre 6 corpus
  - Livre 7 corpus
  - Livre 8 corpus
  - Livre 9 corpus
  - Livre 10 corpus
  - Livre 11 corpus
  - Livre 12 corpus
  - Livre 13 corpus
  - Livre 14 corpus
  - Livre 15 corpus
  - Livre 16 corpus
  - Livre 17 corpus
  - Intro table Em
  - Table Emeraude
  - T Emeraude A 1
  - T Emeraude A 2
  - T Emeraude A 3
  - Livre SIH intro
  - Livre SIH 1
  - Livre SIH 2
  - Livre SIH 3
  - Livre SIH 4
  - Livre SIH 5
  - Livre SIH 6
  - Livre SIH 7
  - Livre SIH 8
  - Livre SIH 9
  - Salle ésotérisme
  - Koot Houmi 1
  - Koot Houmi 2
  - Koot Houmi 3
  - Koot Houmi 4
  - Koot Houmi 5
  - Koot Houmi 6
  - Koot Houmi 7
  - Koot Houmi 8
  - Koot Houmi 9
  - Koot Houmi 10
  - Koot Houmi 11
  - Koot Houmi 12
  - Koot Houmi 13
  - Koot Houmi 14
  - Koot Houmi 15
  - Koot Houmi 16
  - Koot Houmi 17
  - Koot Houmi 18
  - RC et FM 1
  - RC et FM 2
  - RC et FM 3
  - Salle d'Alchimie
  - Espagnet 1
  - Espagnet 2
  - Espagnet 3
  - Espagnet 4
  - Espagnet 5
  - Espagnet 6
  - Espagnet 7
  - Espagnet 8
  - Espagnet 9
  - Espagnet 10
  - Ariadne 1
  - Ariadne 2
  - Ariadne 3
  - Ariadne 4
  - Ariadne 5
  - Ariadne 6
  - Ariadne 7
  - Ariadne 8
  - Ariadne 9
  - Ariadne 10
  - FEG Pernety 1
  - FEG Pernety 2
  - FEG Pernety 3
  - FEG Pernety 3D
  - FEG Pernety 4
  - FEG Pernety 5
  - FEG Pernety 6
  - FEG Pernety 7
  - FEG Pernety 8
  - FEG Pernety 9
  - FEG Pernety 10
  - FEG Pernety 11
  - FEG Pernety 12
  - FEG Pernety 13
  - FEG Pernety 14
  - FEG Pernety 15
  - FEG Pernety 16
  - FEG Pernety 17
  - FEG Pernety 18
  - FEG Pernety 19
  - FEG Pernety 20
  - FEG Pernety 21
  - FEG Pernety 22
  - FEG Pernety 22D
  - FEG Pernety 23
  - FEG Pernety 24
  - FEG Pernety 25
  - FEG Pernety 25D
  - FEG Pernety 26
  - FEG Pernety 27
  - FEG Pernety 28
  - FEG Pernety 28D
  - FEG Pernety 29
  - FEG Pernety 29D
  - FEG Pernety 30
  - FEG Pernety 31
  - FEG Pernety 32
  - FEG Pernety 33
  - FEG Pernety 33D
  - FEG Pernety 34
  - FEG Pernety 35
  - FEG Pernety 35D
  - FEG Pernety 36
  - FEG Pernety 37
  - FEG Pernety 38
  - FEG Pernety 39
  - FEG Pernety 40
  - FEG Pernety 41
  - FEG Pernety 42
  - FEG Pernety 43
  - FEG Pernety 44
  - FEG Pernety 45
  - FEG Pernety 46
  - FEG Pernety 47
  - FEG Pernety 48
  - FEG Pernety 49
  - FEG Pernety 50
  - FEG Pernety 51
  - FEG Pernety 52
  - FEG Pernety 53
  - FEG Pernety 54
  - FEG Pernety 55
  - FEG Pernety 56
  - FEG Pernety 57
  - FEG Pernety 58
  - FEG Pernety 59
  - Noce chimique 1
  - Noce chimique 2
  - Noce chimique 3
  - Noce chimique 4
  - Noce chimique 5
  - Noce chimique 6
  - Noce chimique 7
  - Noce chimique 16
  - Noce chimique 8
  - Noce chimique 9
  - Noce chimique 10
  - Noce chimique 11
  - Noce chimique 12
  - Noce chimique 13
  - Noce chimique 14
  - Noce chimique 15
  - Cantique 1
  - Cantique 2
  - Cantique 3
  - Cantique 4
  - Cantique 5
  - Cantique 6
  - Cantique 7
  - Cantique 8
  - Cantique 9
  - Cantique 10
  - Cantique 11
  - Cantique 12
  - Cantique 13
  - Cantique 14
  - Chrysopée 1
  - Chrysopée 2
  - Etoile 1
  - Etoile 2
  - Etoile 3
  - Basile Valentin 1
  - Basile Valentin 2
  - Basile Valentin 3
  - Basile Valentin 4
  - Basile Valentin 5
  - Basile Valentin 6
  - Basile Valentin 7
  - Givry 1
  - Givry 2
  - Givry 3
  - Givry 4
  - Givry 5
  - Givry 6
  - Givry 7
  - Givry 8
  - Givry 9
  - Givry 10
  - Givry 11
  - Givry 12
  - Givry 13
  - Givry 14
  - Irshou 1
  - Irshou 2
  - Irshou 3
  - Irshou 4
  - Irshou 5
  - Irshou 6
  - Irshou 7
  - Irshou 8
  - Irshou 9
  - Lettre Koot 1
  - Lettre Koot 2
  - Lettre Koot 3
  - Lettre Koot 4
  - Lettre Koot 5
  - Livre Liebniz 1
  - Livre de Liebniz 2
  - Livre de Liebniz 3
  - Grand arcane int
  - Grand arcane 1
  - Grand arcane 2
  - Grand arcane 3
  - Grand arcane 4
  - Grand arcane 5
  - Grand arcane 6
  - Grand arcane 7
  - Grand arcane 8
  - Grand arcane 9
  - Grand arcane 10
  - Grand arcane 11
  - Grand arcane 12
  - Grand arcane 13
  - Grand arcane 14
  - Grand arcane 15
  - Grand arcane 16
  - Grand arcane 17
  - Grand arcane 18
  - Grand arcane 19
  - Grand arcane 20
  - Grand arcane 21
  - Grand arcane 22
  - Grand arcane 23
  - Grand arcane 24
  - Grand arcane 25
  - Grand arcane 26
  - Grand arcane 27
  - Grand arcane 28
  - Grand arcane 29
  - Salle occultisme
  - Boehme 1
  - Boehme 2
  - Boehme 3
  - Boehme 4
  - Boehme 5
  - Boehme 6
  - Boehme 7
  - Cit Eliphas 1
  - Cit Eliphas 2
  - Cit Eliphas 3
  - Cit Eliphas 4
  - Cit Eliphas 5
  - Cit Eliphas 6
  - Clav Salomon 1
  - Clav Salomon 2
  - Clav Salomon 3
  - Clav Salomon 4
  - Clav Salomon 5
  - Clav Salomon 6
  - Clav Salomon 7
  - Clav Salomon 8
  - Clav Salomon 9
  - Clav Salomon 10
  - Clav Salomon 11
  - Clav Salomon 12
  - Clav Salomon 13
  - Clav Salomon 14
  - Clav Salomon 15
  - Clav Salomon 16
  - Clav Salomon 17
  - Clav Salomon 18
  - Voix silence 1
  - Voix silence 2
  - Voix silence 3
  - Voix silence 4
  - Voix silence 5
  - Voix silence 6
  - Voix silence 7
  - Voix silence 8
  - Voix silence 9
  - Voix silence 10
  - Voix silence 11
  - Voix silence 12
  - Voix silence 13
  - Voix silence 14
  - Voix silence 15
  - Voix silence 16
  - Voix silence 17
  - Voix silence 18
  - Evang Thomas 1
  - Evang Thomas 2
  - Evang Thomas 3
  - Evang Thomas 4
  - Evang Thomas 5
  - Evanf Thomas 6
  - Evang Thomas 7
  - Evang Thomas 8
  - Lao Tseu 1
  - Lao Tseu 2
  - Lao Tseu 3
  - Lao Tseu 4
  - Lao Tseu 5
  - Lao Tseu 6
  - Lao Tseu 7
  - Lao Tseu 8
  - Lao Tseu 9
  - Livre Hénoc 1
  - Livre Hénoc 2
  - Livre Hénoc 3
  - Livre Hénoc 4
  - Livre Hénoc 5
  - Livre Hénoc 6
  - Livre Hénoc 7
  - Bhagavad Gita 1
  - Bhagavad Gita 2
  - Bhagavad Gita 3
  - Bhagavad Gita 4
  - Bhagavad Gita 5
  - Bhagavad Gita 6
  - Bhagavad Gita 7
  - Bhagavad Gita 8
  - Bhagavad Gita 9
  - Bhagavad Gita 10
  - Bhagavad Gita 11
  - Bhagavad Gita 12
  - Bhagavad Gita 13
  - Bhagavad Gita 14
  - Bhagavad Gita 15
  - Bhagavad Gita 16
  - Bhagavad Gita 17
  - Bhagavad Gita 18
  - Bhagavad Gita 19
  - Méditation 1
  - Méditation 2
  - Méditation 3
  - Méditation 4
  - Médiation 5
  - Méditation 6
  - Méditation 7
  - Méditation 8
  - Méditation 9
  - Méditation 10
  - Meditation 11
  - Méditation 12
  - Méditation 13
  - Méditation 14
  - Méditation 15
  - Méditation 16
  - Méditation 17
  - Méditation 18
  - Méditation 19
  - Méditation 20
  - Méditation 21
  - Méditation 22
  - Médiation 23
  - Méditation 24
  - Meditation 25
  - Méditation 26
  - Méditation 27
  - Méditation 28
  - Méditation 29
  - Méditation 30
  - Méditation 31
  - Méditation 32
  - Méditation 33
  - Méditation 34
  - Méditation 35
  - Méditation 36
  - Méditation 37
  - Méditation 38
  - Méditation 39
  - Méditation 40
  - Méditation 41
  - Méditation 42
  - Méditation 43
  - Méditation 44
  - Méditation 45
  - Méditation 46
  - Méditation 47
  - Méditation 48
  - Méditation 49
  - Méditation 50
  - Méditation 51
  - Méditation 52
  - Méditation 53
  - Méditation 54
  - Méditation 55
  - Méditation 56
  - Méditation 57
  - Méditation 58
  - Méditation 59
  - Méditation 60
  - Méditation 61
  - Méditation 62
  - Méditation 63
  - Méditation 64
  - Méditation 65
  - Méditation 66
  - Méditation 67
  - Méditation 68
  - Méditation 69
  - Méditation 70
  - Méditation 71
  - Méditation 72
  - Méditation 73
  - Méditation 74
  - Méditation 75
  - Méditation 76
  - Méditation 77
  - Méditation 78
  - Méditation 79
  - Méditation 80
  - Méditation 81
  - Méditation 82
  - Méditation 83
  - Méditation 84
  - Méditation 85
  - Méditation 86
  - Méditation 87
  - Méditation 88
  - Méditation 89
  - Méditation 90
  - Méditation 91
  - Méditation 92
  - Méditation 93
  - Méditation 94
  - Méditation 95
  - Info travaux
  - Téléchargements
- Cabbale
- Tarot
- Contact
- Blogs & forums
.