35
Corpus Hermeticum d'Hermès Trismégiste, dialogue entre le Roy et Loys lazarel. DIALOGUE DE LOYS Ce que le Roi veut entendre. C’est assez d’avoir jusqu’ici invoqué Dieu pour le présent. par quoi, Sire, il fera en toi maintenant de réciter ce que tu désires t’être par moi exprimé selon le propos prétendu. - Le Roy : Pour autant que celui que tu viens de tenir, est de tant sacrées sentences rempli, il a si fort retiré mon vouloir du premier, qu’il m’est survenu un grand désir d’entendre (premier que de venir au principal) beaucoup de choses que tu as en icelui récitées. - Lazarel : Quand nous serons parvenus à la fin de celui que nous avons commencé à traiter, Sire, lors tu entendras apertement, ce que tu souhaites entendre, et maintes autres choses, lesquelles te seront par moi déclarées. Mais à présent diligentons-nous de poursuivre, ce que nous avons entrepris de déduire. Ce que certes je répéterai, ainsi que me réduiras en mémoire, et remettras sus, ce qu’aura été touché auparavant, Or à fin qu’il ne semble que j’ai pris mon commencement de l’oracle d’Apollon, mais de la doctrine d’Hermès, entend ce que je veux dire conséquemment. Toutes choses donc dès le commencement, étant faits et créées, Hermès acertaine Dieu avoir ainsi à haute voix crié. Pullulez, gestez surgeons, croissez, multipliez, et dilatez vous toutes mes semences, et toutes mes oeuvres. Vous pareillement auxquels est prêté quelque portion d’entendement, reconnaissez votre genre, et considérez que votre nature est immortelle. sachez, l’amour désordonné de ce corps, être la cause de la mort. Ce que certes s’accorde à Moïse au livre de la Genèse (2.3) :Car ces paroles d’Hermès est contenu dans le bois de vie, par lequel nous vivons : et celui de science du bien et du mal, par lequel nous mourons. Par laquelle chose nous est commandé (comme on peut aisément l’apercevoir) de nous connaître nous-mêmes. - Le Roy : Je suis révoqué de ma première demande, et ai vouloir d’être appris de toi, quel bois c’est que l’on appelle le bois de vie et le bois de science du bien et du mal. Car quant à ceci à grand peine en trouve-t-on aucune déclaration entre les Saints docteurs, ou pour le moins (s’il s’en trouve) qui ne soit bien enveloppée. De manière que je ne me puis assez émerveiller comme se fait que ce, dont dépend l’entière ruine du genre humain, et sur quoi est fondée tout le sujet des saintes lettres, soit demeuré totalement inconnu et indéfini. d’avantage comme précepte en Adam (duquel nous dépendons par origine) a été tellement en nous planté et enraciné (qui sommes sa lignée par dérivation) qu’avons encouru tel péril comme lui par sa désobéissance : au moyen de quoi nous sommes continuellement en pareil danger de perdition, comme il a été. ce que s’apperçoit en cela principalement, qu’il nous est impossible d’éviter, ce qui nous est inconnu. or, lisons nous en ces saintes lettres, ce bois (duquel est notre propos) avoir été, non moins corporel que les autres arbres : mais de quel arbre ait été ce bois, il ne s’en trouve rien : ni mêmement lisons nous ce précepte avoir été révoqué de Dieu, après la transgression d’Adam. - Lazarel : J’ai autrefois lu, ô Sire, une sentence de Philo Alexandrin, au second livre qu’il a écrit de l’agriculture, diverse à celle que j’ai un peu au dessus mentionnée, laquelle est telle. Le labourage (dit-il) des plantes du Paradis terrestre, est conséquemment accordant aux choses, que nous avons dit ci-dessus. car l’on dit que Dieu avait planté un lieu de volupté en Eden vers l’Orient, ou il avait mis l’homme : qu’il avait fait auparavant du limon de terre. D’estimer, donc qu’il y eut en ce lieu vignes, arbres, comme Oliviers, Pommiers de grenades, et autres semblables, c’est une grande folie. or est-il que ce Philo fut jadis Hébreu, homme fort estimé en sagesse et prudence (et comme récite saint Jérôme en son livre des illustres personnes) contemporaine des Apôtres, ayant grande familiarité à Saint Pierre, le prince des dits Apôtres, et à Saint Marc l’évangéliste. Par lesquelles choses on peut cuidemment connaître que le commencement de la primitive philosophie, et de tout ce que l’on a, puis après par diligente inquisition controuvé, a son fondement sur les oracles des saintes lettres. Pour autant donc, ô Roy, que tu me contrains à soigneusement éplucher la vraie et saine intelligence, de ce qui a été sans aucune parfaite décision délaissé de ceux, qui ont divinement parlé (car de fait aussi au regard des choses divines, l’humaine considération, est coutumièrement déçue) je veux que ceci , et ce qui s’ensuivra puis après, ne soit de nous autrement acertené, qu’il est de notre mère Sainte Église et assemblée des fidèles, approuvé, et maintenu pour vérité. car si ainsi est que Platon en ses lois prohibe de rien innover ou ajouter à ce qu’on a reçu de l’oracle de Delphes, ou de Dodon, ou de Ammon, ni même scinder aucune chose en quelques vieilles oraisons qu’on dit avoir été révélées, par inspirations des Dieux, à moindre raison ne doit-on rien innover de ce qui nous a été donné par les Saints Prophètes et élus du Dieu vivant, et même par Jésus Christ notre sauveur, vrai Dieu et vrai homme. Et d’avantage, si ainsi est (comme le dit Platon en son Thimeus récit) qu’il faille de nécessité ajouter foi à ceux qu’il appelle fils des dieux, encore que leur dire ne soit confirmé et corroboré de vraisemblable opinion, à plus forte raison convient-il avoir foi indubitable aux oracles et enseignements du vrai Dieu Jésus Christ, et aux commandements de ses Prophètes et élus. - Le Roy : Ajoute d’abondant (s’il te plaît) qu’attendu que nous ayons reçu maintes grâces et prérogatives de notre Dieu par le ministère de sa sainte Église, et de ses ministres, qu’il est pareillement juste et raisonnable de lui soumettre tant nos faits, que nos dires. Mais Lazarel, acquitte toi maintenant du parsus et poursuis ce que tu as intention de dire. - Lazarel : Il n’est pas, ô Roy, que tu naies entendu et lu souventefois (comme je le crois) es divins oracles, Dieu avait pour l’amour de l’homme fait et créé toutes choses et l’homme pour l’amour de Lui. - Le Roy : Il est vrai, nous l’avons entendu et lu maintes fois. - Lazarel : Après donc qu’il eut ainsi créé l’homme pour l’amour de lui, afin qu’il le reconnue en tant que Seigneur et Créateur, et qu’il obéit à sa divine volonté, il lui donna pareillement une portion de sa divine intelligence. Et ce à celle fin, que par le discours d’icelle il puisse s’élever en divine contemplation, et en contemplant Dieu, il attirait à soi les substantiels rayons de la splendeur et clarté, et par ce moyen acquit et obtint sapience, et finalement la vie éternelle. Ce qui a été signifié par la parabole de ceux, qui sont ravis en la contemplation de leur âme, et de ce que Moïse appelle bois de vie. - Le Roy : Tu veux donc conclure par cela, ô Lazarel, que le bois de vie, dénote l’élévation d’esprit en choses divines. Le bois de vie et l’élévation de l’âme. - Lazarel : Je le pense ainsi, Sire, et (pour mieux dire) je n’en doute pas. - Le Roy : Quel profit et émolument revenait-il à l’homme de telle contemplation, sinon la tranquillité et l’heureux repos de son esprit. - Lazarel : Cela n’est pas de peu de conséquence, ô Roy. car outre l’heur et tranquillité de l’esprit, laquelle procède de là, pour acquérir sapience, il se préparait davantage à être le digne temple ou l’esprit de Dieu fit son séjour. Et avait par ce moyen les anges de Dieu toujours en sa compagnie, pour guides et protecteurs. Au moyen de quoi devait à perpétuité (Dieu aidant) éviter la mort, qu’il avait encouru par nature et avec ceci obtenir incontinent, tout ce qui lui serait gré. - Le Roy : C’était choses de grande efficacité, Lazarel, et dignes d’être de tous désirées, et appetées. Mais vu que par le goût du bois de science du bien et du mal, nous les ayons perdues (comme par toutes les lettres saintes il est mentionné) j’ai maintenant vouloir d’entendre, qui est ce bois dont est suivit la destruction, et la ruine du genre humain. - Lazarel : Puisqu’il en est ainsi, que tu souhaites entendre ce que signifie le bois de vie, tu peux aussi par moi entendre facilement de toi même, que peut être le bois de science du bien et du mal. Car par la déclaration d’un contraire, l’autre est déclaré. - Le Roy : Je le comprends par quelque conjecture, mais j’attends l’entendre de toi plus précisément. - Lazarel : Entends donc. Tu dois en premier lieu savoir, que tout ainsi que l’amour, contemplation, et science des choses divines, est signifiée par le bois de vie, aussi consé-quemment que l’affection des choses caduques et matérielles, se peut appeler le bois de science du bien et du mal. - Le Roy : Cela ne me satisfait pas encore assez : et si je ne le peux comprendre ni imprimer en mon esprit. Car il m’est fort difficile de croire que Dieu ait prohibé de considérer ce qu’il a fait, au moyen qu’il n’est aucun ouvrier, qui empêche de voir, et affecter son ouvrage. Et il m’est encore plus difficile de croire, que par telle considération, l’homme ait encouru la mort. - Lazarel : L’excellent et parfait ouvrier Dieu, ô Roy, n’a pas défendu la contemplation de ses oeuvres : mais trop bien a défendu, de trop s’y arrêter, et comme le haut et suprême bien les affecte, ainsi que quelques anciens ont fait. Lesquels recevant le loyer, qu’ils méritaient de leur iniquité, sont tombés en tel malheur et fourvoiement d’esprit, qu’ils ont appelé et pris pour dieux le Ciel, le Soleil, la Lune, les Étoiles, et les quatre Éléments, et en abondance quelques bêtes brutes. Mais l’éternel et tout puissant Dieu, veut et commande toutes telles choses, êtres comme par quelque discours, vues et considérées, tellement que quasi par quelques degrés, notre entendement se repli en lui, et que l’humain esprit se repose toujours sur la considération de sa divinité. Car les choses invisibles de Dieu (ainsi que le dit l’Apôtre) à savoir sa puissance éternelle, et sa divinité, apparaissent par la création du monde, en les considérant par les oeuvres de celui-ci. Et Hermès : quand tu voudras voir (dit-il) et connaître Dieu, élève ta vue contre mont, et regarde le Soleil, le cours de la Lune, finalement l’ordre de tous les astres. Saint Denys, au livre qu’il a écrit des noms de Dieu, s’accorde à ceci, quand il dit. Nous diront cela, et peut être, à la vérité, à savoir que ne connaissons point Dieu, quant à sa nature et substance, car au regard de cette nature, il nous est inconnu, pour la raison qu’il surpasse toute humaine appréhension : mais le connaissons-nous, par la bien et ordonnée disposition de toutes ses créatures, qu’il a tirées hors de ses investiguables secrets, et mis en lumière de connaissance humaine, démontrant en cela et représentant devant nos yeux, quelques images et semblances de ses divins exemplaires. De manière que par ce moyen, nous montons (en tant qu’il nous loisible) jusqu’à celui qui excelle et surpasse toutes choses. En cette manière donc, le souverain ouvrier, veut que ce qu’il a fait soit de nous considéré. par quoi nous devons, par toutes ces choses garder, et maintenir un tel ordre, pour contempler ce que j’ai dit. Car (ainsi que je l’ai mentionné au commencement de notre propos) le tout puissant et souverain Dieu, a fait toutes choses, pour l’amour de l’homme, et l’homme pour l’amour de Lui. - Le Roy : J’entends maintenant et consent à ton dire. Mais je voudrais en outre que tu m’apportasses quelques certains témoignages des sages (si tu en as en main) lesquels s’accordent en cela, à cette fin, que ce que tu as dit, fut en mon esprit plus ferment empreint. - Lazarel : Nous en avons plusieurs, Sire, mais sous paraboles enveloppés, lesquels, à cause de leur prolixité, te pourraient ennuyer, si je m’arrêtais beaucoup à te les réciter, ni le jour même suffirait à te les raconter par le menu. Aussi ai-je toutefois délibéré d’outrepasser, sans en référer quelques uns. - Le Roy : Il faut donc que cela se fasse, ainsi que le temps, le lieu, les grands et urgentes affaires qui journellement surviennent, le requièrent. Car il nous convient, ainsi que le pasteur sur son troupeau, d’avoir les yeux attentifs, afin qu’ils soient selon raison et équité gouvernés, si nous voulons nous acquitter de notre devoir, envers celui qui nous en a commis la charge et intendance, et qui est Dieu. Si est-ce nonobstant, que je ne veux, que pour cela, tu rescindes quelque chose, de ce que tu sais être nécessaire, à la connaissance de la vraie félicité. Car nous posteposerions plutôt tous autres affaires, que de laisser l’intendance de celle-ci, et qu’à notre possible, ni que nous en fussions attentifs. - Lazarel : Salomon en ses Proverbes traitant de la sapience divine, dit en cette façon. C’est le bois de vie, à ceux qui l’appréhenderont. Et derechef, en la nommant la femme de notre adolescence. fais (dit-il) que ta veine soit bénite, et que tu t’assouvisses avec la femme de ton adolescence. car dès le commencement, tout ainsi que l’homme connaît avec sa femme, se soulage et prenait du plaisir avec elle : au cas pareil l’homme conjoint avec la divine sapience, après avoir trouvé qu’en elle consistait le moyen de parvenir à la vie éternelle, se délectait en elle. Et à ce propos, dit encore Salomon. Mon fils, dit à Sapience : Tu es ma sœur, et appelle prudence ton amie, afin qu’elle te sauve et garde de la femme étrangère, et de celle qui appartient à autrui, laquelle fardes ses paroles. Et d’ailleurs. Mets peine de te délivrer de la femme, qui est à autrui, et de l’étrangère, laquelle adoucit ses paroles, et délaisse le guide de sa jeunesse, et met en oubli l’alliance de son Dieu. Car sa maison tend à la mort, et ses sentes es enfers. Et en même livre lit-on, que Sapience a édifié une maison, a entaillé sept colonnes, a immolé des bêtes, a sacrifié pour la victoire, a brassé le vin, a dressé la table et apprêté le festin, et finalement, qu’elle a dit en cette façon. Venez, mangez mon pain et buvez le vin que je vous ai brassé. Délaissez votre enfance, et vivez. Et un peu plus bas. La femme folle, et criarde, et pleine d’attraits voluptueux, et ne sachant rien, s’assied à l’huis de sa maison sur une chaise, en un haut lieu, pour appeler ceux qui passent par la voie et qui vont leur chemin. Quiconque est petit (dit-elle) vienne à moi. Et a parlé ainsi à l’insensé. Les eaux furtives, sont plus douces que les autres, et le pain dérobé, est plus doux, que n’est l’autre. Et n’a pas connu le pauvre malheureux qu’il y a Jeans des Géants, et ceux qui à ce festin sont invités, habitent au profond de l’enfer. Celui qui se joindra à elle, descendra aussi aux enfers : au contraire celui qui l’évitera, sera sauvé.
Le Corpus Hermeticum d'Hermès Trismégiste. Version de 1557 de Loys Lazarel, dialogue 2
Le texte des dialogues avec le Roy est volontairement conservé dans l'esprit du français du 16ème siècle.
Académie d'Hermès
- Hermès
- Accueil
  - Livre d'Hermès
  - Salle d'Hermès
  - Hermès Corp 0
  - Hermès Corp 1
  - Hermès Corp 2
  - Hermès Corp 3
  - Hermès Corp 4
  - Hermès Corp 5
  - Hermès Corp 6
  - Hermès Corp 7
  - Hermès Corp 8
  - Hermès Corp 9
  - Hermès Corp 10
  - Hermès Corp 11
  - Hermès Corp 12
  - Hermès Corp 13
  - Hermès Corp 14
  - Hermès Corp 15
  - Hermès Corp 16
  - Hermès Corp 17
  - Hermès Corp 18
  - Hermès Corp 19
  - Hermès Corp 20
  - Hermès Corp 21
  - Hermès Corp 22
  - Hermès Corp 23
  - Hermès Corp 24
  - Hermès & Roy 1
  - Hermès & Roy 2
  - Hermès & Roy 3
  - Hermès & Roy 4
  - Hermès & Roy 5
  - Hermès & Roy 6
  - Hermès & Roy 7
  - Hermès & Roy 8
  - Fables Lévi 1
  - Fables Lévi 2
  - Fables Lévi 3
  - Fables Lévi 4
  - Fables Lévi 5
  - Fables Lévi 6
  - Fables Lévi 7
  - Fables Lévi 8
  - Fables Lévi 9
  - Fables Lévi 10
  - Fables Lévi 11
  - Fables Lévi 12
  - Ovide 1
  - Ovide 2
  - Ovide 3
  - Ovide 4
  - Ovide 5
  - Ovide 6
  - Ovide 7
  - Ovide 8
  - Ovide 9
  - Ovide 10
  - Ovide 11
  - Ovide 12
  - Ovide 13
  - Ovide 14
  - Ovide 15
  - Ovide 16
  - Ovide 17
  - Ovide 18
  - Ovide 19
  - Ovide 20
  - Ovide 21
  - Ovide 22
  - Ovide 23
  - Ovide 24
  - Ovide 25
  - Ovide 26
  - Ovide 27
  - Ovide 28
  - Ovide 29
  - Ovide 30
  - Ovide 31
  - Ovide 32
  - Ovide 33
  - Ovide 34
  - Ovide 35
  - Ovide 36
  - Ovide 37
  - Ovide 38
  - Ovide 39
  - Ovide 40
  - Ovide 41
  - Ovide 42
  - Ovide 43
  - Ovide 44
  - Ovide 45
  - Ovide 46
  - Ovide 47
  - Ovide 48
  - Ovide 49
  - Ovide 50
  - Ovide 51
  - Ovide 52
  - Ovide 53
  - Ovide 54
  - Ovide 55
  - VD F Olivet 1
  - VD F Olivet 2
  - VD F Olivet 3
  - VD F Olivet 4
  - VD F Olivet 5
  - VD F Olivet 6
  - VD F Olivet 7
  - VD F Olivet 8
  - VD F Olivet 9
  - VD F Olivet 10
  - VD F Olivet 11
  - VD F Olivet 12
  - VD F Olivet 13
  - VD F Olivet 14
  - VD F Olivet 15
  - VD F Olivet 16
  - VD F Olivet 17
  - VD F Olivet 18
  - VD F Olivet 19
  - VD F Olivet 20
  - VD F Olivet 21
  - VD F Olivet 22
  - VD F Olivet 23
  - VD F Olivet 24
  - VD F Olivet 25
  - VD F Olivet 26
  - Pythagore 1
  - Pythagore 2
  - Pythagore 3
  - Tablettes de Thoth
  - Tablette 1
  - Tablette 2
  - Tablette 3
  - Tablette 4
  - Tablette 5
  - Tablette 6
  - Tablette 7
  - Tablettes 8
  - Tablette 9
  - Tablette 10
  - Tablette 11
  - Tablette 12
  - Tablette 13
  - Tablette 14
  - Tablette 15
  - Salle du Corpus
  - Corpus avis
  - Livre 1 corpus
  - Livre 2 corpus
  - Livre 3 corpus
  - Livre 4 corpus
  - Livre 5 corpus
  - Livre 6 corpus
  - Livre 7 corpus
  - Livre 8 corpus
  - Livre 9 corpus
  - Livre 10 corpus
  - Livre 11 corpus
  - Livre 12 corpus
  - Livre 13 corpus
  - Livre 14 corpus
  - Livre 15 corpus
  - Livre 16 corpus
  - Livre 17 corpus
  - Intro table Em
  - Table Emeraude
  - T Emeraude A 1
  - T Emeraude A 2
  - T Emeraude A 3
  - Livre SIH intro
  - Livre SIH 1
  - Livre SIH 2
  - Livre SIH 3
  - Livre SIH 4
  - Livre SIH 5
  - Livre SIH 6
  - Livre SIH 7
  - Livre SIH 8
  - Livre SIH 9
  - Salle ésotérisme
  - Koot Houmi 1
  - Koot Houmi 2
  - Koot Houmi 3
  - Koot Houmi 4
  - Koot Houmi 5
  - Koot Houmi 6
  - Koot Houmi 7
  - Koot Houmi 8
  - Koot Houmi 9
  - Koot Houmi 10
  - Koot Houmi 11
  - Koot Houmi 12
  - Koot Houmi 13
  - Koot Houmi 14
  - Koot Houmi 15
  - Koot Houmi 16
  - Koot Houmi 17
  - Koot Houmi 18
  - RC et FM 1
  - RC et FM 2
  - RC et FM 3
  - Salle d'Alchimie
  - Espagnet 1
  - Espagnet 2
  - Espagnet 3
  - Espagnet 4
  - Espagnet 5
  - Espagnet 6
  - Espagnet 7
  - Espagnet 8
  - Espagnet 9
  - Espagnet 10
  - Ariadne 1
  - Ariadne 2
  - Ariadne 3
  - Ariadne 4
  - Ariadne 5
  - Ariadne 6
  - Ariadne 7
  - Ariadne 8
  - Ariadne 9
  - Ariadne 10
  - FEG Pernety 1
  - FEG Pernety 2
  - FEG Pernety 3
  - FEG Pernety 3D
  - FEG Pernety 4
  - FEG Pernety 5
  - FEG Pernety 6
  - FEG Pernety 7
  - FEG Pernety 8
  - FEG Pernety 9
  - FEG Pernety 10
  - FEG Pernety 11
  - FEG Pernety 12
  - FEG Pernety 13
  - FEG Pernety 14
  - FEG Pernety 15
  - FEG Pernety 16
  - FEG Pernety 17
  - FEG Pernety 18
  - FEG Pernety 19
  - FEG Pernety 20
  - FEG Pernety 21
  - FEG Pernety 22
  - FEG Pernety 22D
  - FEG Pernety 23
  - FEG Pernety 24
  - FEG Pernety 25
  - FEG Pernety 25D
  - FEG Pernety 26
  - FEG Pernety 27
  - FEG Pernety 28
  - FEG Pernety 28D
  - FEG Pernety 29
  - FEG Pernety 29D
  - FEG Pernety 30
  - FEG Pernety 31
  - FEG Pernety 32
  - FEG Pernety 33
  - FEG Pernety 33D
  - FEG Pernety 34
  - FEG Pernety 35
  - FEG Pernety 35D
  - FEG Pernety 36
  - FEG Pernety 37
  - FEG Pernety 38
  - FEG Pernety 39
  - FEG Pernety 40
  - FEG Pernety 41
  - FEG Pernety 42
  - FEG Pernety 43
  - FEG Pernety 44
  - FEG Pernety 45
  - FEG Pernety 46
  - FEG Pernety 47
  - FEG Pernety 48
  - FEG Pernety 49
  - FEG Pernety 50
  - FEG Pernety 51
  - FEG Pernety 52
  - FEG Pernety 53
  - FEG Pernety 54
  - FEG Pernety 55
  - FEG Pernety 56
  - FEG Pernety 57
  - FEG Pernety 58
  - FEG Pernety 59
  - Noce chimique 1
  - Noce chimique 2
  - Noce chimique 3
  - Noce chimique 4
  - Noce chimique 5
  - Noce chimique 6
  - Noce chimique 7
  - Noce chimique 16
  - Noce chimique 8
  - Noce chimique 9
  - Noce chimique 10
  - Noce chimique 11
  - Noce chimique 12
  - Noce chimique 13
  - Noce chimique 14
  - Noce chimique 15
  - Cantique 1
  - Cantique 2
  - Cantique 3
  - Cantique 4
  - Cantique 5
  - Cantique 6
  - Cantique 7
  - Cantique 8
  - Cantique 9
  - Cantique 10
  - Cantique 11
  - Cantique 12
  - Cantique 13
  - Cantique 14
  - Chrysopée 1
  - Chrysopée 2
  - Etoile 1
  - Etoile 2
  - Etoile 3
  - Basile Valentin 1
  - Basile Valentin 2
  - Basile Valentin 3
  - Basile Valentin 4
  - Basile Valentin 5
  - Basile Valentin 6
  - Basile Valentin 7
  - Givry 1
  - Givry 2
  - Givry 3
  - Givry 4
  - Givry 5
  - Givry 6
  - Givry 7
  - Givry 8
  - Givry 9
  - Givry 10
  - Givry 11
  - Givry 12
  - Givry 13
  - Givry 14
  - Irshou 1
  - Irshou 2
  - Irshou 3
  - Irshou 4
  - Irshou 5
  - Irshou 6
  - Irshou 7
  - Irshou 8
  - Irshou 9
  - Lettre Koot 1
  - Lettre Koot 2
  - Lettre Koot 3
  - Lettre Koot 4
  - Lettre Koot 5
  - Livre Liebniz 1
  - Livre de Liebniz 2
  - Livre de Liebniz 3
  - Grand arcane int
  - Grand arcane 1
  - Grand arcane 2
  - Grand arcane 3
  - Grand arcane 4
  - Grand arcane 5
  - Grand arcane 6
  - Grand arcane 7
  - Grand arcane 8
  - Grand arcane 9
  - Grand arcane 10
  - Grand arcane 11
  - Grand arcane 12
  - Grand arcane 13
  - Grand arcane 14
  - Grand arcane 15
  - Grand arcane 16
  - Grand arcane 17
  - Grand arcane 18
  - Grand arcane 19
  - Grand arcane 20
  - Grand arcane 21
  - Grand arcane 22
  - Grand arcane 23
  - Grand arcane 24
  - Grand arcane 25
  - Grand arcane 26
  - Grand arcane 27
  - Grand arcane 28
  - Grand arcane 29
  - Salle occultisme
  - Boehme 1
  - Boehme 2
  - Boehme 3
  - Boehme 4
  - Boehme 5
  - Boehme 6
  - Boehme 7
  - Cit Eliphas 1
  - Cit Eliphas 2
  - Cit Eliphas 3
  - Cit Eliphas 4
  - Cit Eliphas 5
  - Cit Eliphas 6
  - Clav Salomon 1
  - Clav Salomon 2
  - Clav Salomon 3
  - Clav Salomon 4
  - Clav Salomon 5
  - Clav Salomon 6
  - Clav Salomon 7
  - Clav Salomon 8
  - Clav Salomon 9
  - Clav Salomon 10
  - Clav Salomon 11
  - Clav Salomon 12
  - Clav Salomon 13
  - Clav Salomon 14
  - Clav Salomon 15
  - Clav Salomon 16
  - Clav Salomon 17
  - Clav Salomon 18
  - Voix silence 1
  - Voix silence 2
  - Voix silence 3
  - Voix silence 4
  - Voix silence 5
  - Voix silence 6
  - Voix silence 7
  - Voix silence 8
  - Voix silence 9
  - Voix silence 10
  - Voix silence 11
  - Voix silence 12
  - Voix silence 13
  - Voix silence 14
  - Voix silence 15
  - Voix silence 16
  - Voix silence 17
  - Voix silence 18
  - Evang Thomas 1
  - Evang Thomas 2
  - Evang Thomas 3
  - Evang Thomas 4
  - Evang Thomas 5
  - Evanf Thomas 6
  - Evang Thomas 7
  - Evang Thomas 8
  - Lao Tseu 1
  - Lao Tseu 2
  - Lao Tseu 3
  - Lao Tseu 4
  - Lao Tseu 5
  - Lao Tseu 6
  - Lao Tseu 7
  - Lao Tseu 8
  - Lao Tseu 9
  - Livre Hénoc 1
  - Livre Hénoc 2
  - Livre Hénoc 3
  - Livre Hénoc 4
  - Livre Hénoc 5
  - Livre Hénoc 6
  - Livre Hénoc 7
  - Bhagavad Gita 1
  - Bhagavad Gita 2
  - Bhagavad Gita 3
  - Bhagavad Gita 4
  - Bhagavad Gita 5
  - Bhagavad Gita 6
  - Bhagavad Gita 7
  - Bhagavad Gita 8
  - Bhagavad Gita 9
  - Bhagavad Gita 10
  - Bhagavad Gita 11
  - Bhagavad Gita 12
  - Bhagavad Gita 13
  - Bhagavad Gita 14
  - Bhagavad Gita 15
  - Bhagavad Gita 16
  - Bhagavad Gita 17
  - Bhagavad Gita 18
  - Bhagavad Gita 19
  - Méditation 1
  - Méditation 2
  - Méditation 3
  - Méditation 4
  - Médiation 5
  - Méditation 6
  - Méditation 7
  - Méditation 8
  - Méditation 9
  - Méditation 10
  - Meditation 11
  - Méditation 12
  - Méditation 13
  - Méditation 14
  - Méditation 15
  - Méditation 16
  - Méditation 17
  - Méditation 18
  - Méditation 19
  - Méditation 20
  - Méditation 21
  - Méditation 22
  - Médiation 23
  - Méditation 24
  - Meditation 25
  - Méditation 26
  - Méditation 27
  - Méditation 28
  - Méditation 29
  - Méditation 30
  - Méditation 31
  - Méditation 32
  - Méditation 33
  - Méditation 34
  - Méditation 35
  - Méditation 36
  - Méditation 37
  - Méditation 38
  - Méditation 39
  - Méditation 40
  - Méditation 41
  - Méditation 42
  - Méditation 43
  - Méditation 44
  - Méditation 45
  - Méditation 46
  - Méditation 47
  - Méditation 48
  - Méditation 49
  - Méditation 50
  - Méditation 51
  - Méditation 52
  - Méditation 53
  - Méditation 54
  - Méditation 55
  - Méditation 56
  - Méditation 57
  - Méditation 58
  - Méditation 59
  - Méditation 60
  - Méditation 61
  - Méditation 62
  - Méditation 63
  - Méditation 64
  - Méditation 65
  - Méditation 66
  - Méditation 67
  - Méditation 68
  - Méditation 69
  - Méditation 70
  - Méditation 71
  - Méditation 72
  - Méditation 73
  - Méditation 74
  - Méditation 75
  - Méditation 76
  - Méditation 77
  - Méditation 78
  - Méditation 79
  - Méditation 80
  - Méditation 81
  - Méditation 82
  - Méditation 83
  - Méditation 84
  - Méditation 85
  - Méditation 86
  - Méditation 87
  - Méditation 88
  - Méditation 89
  - Méditation 90
  - Méditation 91
  - Méditation 92
  - Méditation 93
  - Méditation 94
  - Méditation 95
  - Info travaux
  - Téléchargements
- Cabbale
- Tarot
- Contact
- Blogs & forums
.