La Cabbale, Mère de toutes les cabbales. La véritable Histoire d'Adam et Eve enfin dévoilée, première partie du tome II. Commentaires du chapitre IV, du Sépher de Moïse, versets 7 et 8 La Genèse Biblique, chapitre 4. - 4.7 Certainement, si tu agis bien, tu relèveras ton visage, et si tu agis mal, le péché se couche à la porte, et ses désirs se portent vers toi: mais toi, domine sur lui. Le Sépher de Moïse, chapitre IV, version lissée. - 7. N’est-ce pas que si tu fais le bien, tu en portes le signe ? et que si tu ne le fais pas, au contraire, le vice se peint sur ton front ? qu’il t'entraîne dans son penchant qui devient le tien ; et que tu te représentes sympathiquement en lui ? Le Sépher de Moïse, chapitre IV, version décryptée. - 7°) Le-non-pas-être, si-tu-feras-bien, que-le-signe ? (l’image du bien en toi) : et-si non-pas-être, tu-feras-bien, à-l’entrée le-péché reposant, et-envers-toi le-désir-mutuel dans-lui? Voilà qui confirme le commentaire précédent dans sa justesse, IHÔAH qui n’impose rien, par la subtilité de cette question, instruit Kaîn de cette faculté divine qui est la sienne : le Libre Arbitre. Libre arbitre qui ne peut se manifester qu’en rapport avec les enseignements qui découlent des lois Karmiques. Car là encore réside une loi majeure, qui est celle qui veut qu’il n’y ait pas de liberté sans règles. L’absence de règle c’est le chaos ; et encore, il est depuis établi que même le chaos est gouverné par le principe fractal. Tout au long des Tables de la Loi nous assistons à la définition de règles qui ouvrent les champs du possible au libre arbitre ; ici se vérifie une nouvelle fois la sentence des tablettes de Thoth : « Connaître la loi, c’est être libre ». Le-non-pas-être, nous sommes dans une partie de la sphère temporelle, et c’est le non-être qui substantialise sa pensée pour la rendre accessible à l’Être. Pour le reste de ce verset, la version lissée en traduit dans sa grande simplicité, toute l’admirable sophistication, en conformité avec le Libre arbitre et les lois de causalité. IHÔAH indique à Kaîn, que les Lois karmiques sont irréductibles, c’est d’ailleurs pour cette raison qu’elles sont justes ; ce sont celles qui permettent la liberté, car sans loi il n’y a pas de liberté. Et chacun doit s’attendre à recevoir le juste retour de ses pensées, paroles ou actions. Enfin, ce verset nous indique que le bien et le mal ne sont pas à l’extérieur de nous mais sont des signes que nous avons tous en nous, comme Kaîn ; le Bien, lorsqu’il se manifeste, supprime le Mal qui occupe toujours une place laissée vacante selon le principe que la nature a horreur du vide. Sur le plan de l’humanité terrestre, nous constaterons que le vice (faiblesse) s’éclipse lorsque la vertu (force) se manifeste : mais avant que cette manifestation de la faculté volitive ayant consommé du fruit de l’arbre de la connaissance se fasse, il est dans l’ordre des choses que les lois du Destin occupent automatiquement l’espace laissé vacant par la Vertu (Providence). Un commentaire concernant le signe. Dans la tradition Hermétique nous retrouvons dans les tablettes de Thoth cet Arcane majeur : « L’homme ne devient que ce qu’il pense » Ceci permet de comprendre, en vertu des règles de la Tabula Smaragdina, ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, que le Libre arbitre a des implications directes dans ce qui se manifeste et ce, dès le commencement de la pensée qui signe l’action ou la manifestation. Ainsi la pensée négative de Kaîn, génère immédiatement une signature négative de son action qui se traduit par une manifestation, celle de l’abattement et la décomposition de sa face-sienne ; ce qui revient à dire que cette pensée, bonne ou mauvaise, marquera de son empreinte ce qu’elle manifeste. Nous possédons en nous les signes du bien et ceux du péché, et selon celui que nous activons, nous ouvrons des champs du possible différents, l’un dans l’évolution, l’autre dans l’involution, le choix étant toujours laissé à notre volonté. Il est encore intéressant de comparer ce verset avec la lame du livre de Thoth correspondante, dont le Nombre 7, correspond au Chariot : « Le Chariot, l’accomplissement de la Genèse dans ses manifestations, la Nature faisant fonction d’Adam dans sa forme glorieuse, l’homme universel dominant le mouvement des forces de la Providence 3 et du Destin 4, pour les conduire selon sa volonté à une réalisation. Domination, triomphe, talent, capacité, maîtrise ». Je trouve l’enseignement contenu dans ces deux versets, d’une précision, d’une simplicité et d’une richesse lumineuse. C’est bien un enseignement, celui d’IHÔAH, d’un Père Divin à son fils de même essence. Et si l’on peut légitimement se demander pourquoi, l’enseignement des Tables de la Loi dans la version décryptée n’est pas aussi clairement explicite que la version lissée, c’est que cette version décryptée fait appel pour sa lecture à des facultés supérieures du cerveau et aux facultés spirituelles de l’âme-de-vie comme l’intuition et l’imagination, qui ne sont plus aussi intensivement activées lorsqu’une lecture devient limpide à l’intellect raisonneur qui s’empresse par le moindre effort d’extérioriser cet enseignement au lieu de l’intérioriser par une méditation profonde. Le langage analogique, qui est celui des dieux et de la tradition Hermétique est le seul qui permet à l’âme-de-vie de sortir de la prison de l’ego contractant qui réduit l’Intelligence à de l’intellect uniquement rationnel et sensitif. Ceux qui feront l’expérience et l’effort, de lire les versets dans leurs versions décryptées, en essayant d’en saisir la profondeur et l’esprit, s’apercevront que bien que cela ne soit pas parfaitement intelligible en langage codifié et structuré, (corseté je devrais dire), les images que cette lecture génère à l’esprit, parlent puissamment à l’âme-de-vie au point bien souvent d’en permettre la compréhension intuitivement subtile par-delà la stricte raison, ce qui devient alors difficilement traduisible en langage vernaculaire. Il est bien sûr évident, que les images évoquées par cette lecture de la version décryptée, seront en rapport avec le niveau de Connaissance de chacun et l’état de développement des facultés spirituelles ; plus ce niveau sera élevé, plus les images évocatrices seront celles des plans supérieurs. Et afin d’éviter tout délire irrationnel il est indispensable, dans le cadre d’une méditation, de confronter ses images symboles à leurs correspondances dans la réalité objectivable pour en ajuster le sens et la signification profondes. C’est en tout cas la démarche qui a été la mienne dans la compréhension des Tables de la Loi dévoilées, et qui fait l’objet de mes petits commentaires. Nous retrouverons dans la suite de ce chapitre et les suivants, le lien qui mène cette méditation intuitive, par ce langage analogique à la supraconscience. La Genèse Biblique, chapitre 4. - 4.8 Cependant, Caïn adressa la parole à son frère Abel; mais, comme ils étaient dans les champs, Caïn se jeta sur son frère Abel, et le tua. Le Sépher de Moïse, chapitre IV, version lissée. - 8. Ensuite, Kaîn déclarant sa pensée à Habel, son frère, lui manifesta sa volonté. Or, c’était pendant qu’ils étaient ensemble dans la Nature productrice, que Kaîn, le violent centralisateur, s’éleva avec véhémence contre Habel son frère, le doux et pacifique libérateur, l’accabla de ses forces, et l’immola. Le Sépher de Moïse, chapitre IV, version décryptée. - 8°) Et-ensuite, il-déclara-sa-pensée, Kaîn, à-Habel le-frère-sien : et-c’était durant-l’action-d’exister-ensemble dans-la-nature-productive: or il-s’insurgea (s’éleva en substance, se matérialisa) contre-Habel, le-frère-sien, et-il-immola-lui. Les traducteurs Bibliques, toujours crispés sur l’aspect le plus étroit et le plus profane de leurs interprétations uniquement terrestres, font commettre à Kaîn un crime de sang, sans aucun rapport avec les réalités toutes cosmogoniques de ce verset, qui contient un enseignement d’une toute autre subtilité. Répétons-le, Kaîn et Habel, dans la cosmogonie de Moïse ne sont pas des êtres de chair et de sang, même si nous retrouvons sur le plan microcosmique leurs empreintes et les influences comportementales qu’ils induisent, mais des produits intellectuels d’Hêwa, qui se manifestent sous forme de symboles planétaires. Symboles qui ne sont que ce que la toile du peintre est à l’artiste. Nous constatons, - depuis la Genèse des 7 jours, - et grâce au principe du Ternaire Divin - , à la manifestation des puissances sur les différents plans de la Création ; plans qu’il serait plus juste de qualifier d’états. Ainsi, dans la perte de l’homogénéité de Kaîn et d’Habel, nous assistons à un nouvel aspect de la séparation de la lumière des ténèbres. Là réside le principal enseignement des Tables de la Loi, non pas dans ses manifestations tangibles, mais dans ses manifestations principes. Seule cette filiation constante entre les versets et chapitres, permet de comprendre les échanges continuels qu’il y a entre le Macrocosme et le Microcosme et la plasticité de l’Énergie vitale qui diffère dans ses effets mais pas dans ses causes. Nous avons le principe contractant de l’aridité terre (élément terminant et bornant) au verset 10, chapitre I, que nous retrouvons avec Phrath le principe de terre verset 14, chapitre II, et en Nahash l’ardeur cupide du chapitre III, qui devient chapitre IV, Kaîn, un phénomène de gravitation universel. Si nous prenons le soin de suivre l’évolution des 7 jours au travers de la Création, nous assistons à ce que les physiciens ont constaté depuis toujours, à savoir que l’énergie ne se crée pas, elle se transforme, et chaque transformation ne lui enlève rien de ses facultés originelles, c’est pour cette raison que les versets et les chapitres des Tables de la Loi se parlent et se répondent si harmonieusement. C’est aussi la démonstration qu’elles proviennent d’une source Universelle divinement inspirée. Et-ensuite, il-déclara-sa-pensée, Kaîn, à-Habel le-frère-sien, Kaîn manifestement, malgré l’enseignement d’IHÔAH, choisit librement de se laisser aller à son penchant involutif (celui de ses pensées propres, sa force d’attraction) en se confrontant à l’autre réalité évolutive cosmologique que représente son frère Habel, la raréfaction de l’espace éthéré, les cieux du verset 8, chapitre I. Ce penchant qui est ce vers quoi Kaîn choisit de se diriger, est là encore la parfaite correspondance de : D’après-l’inclination-tortueuse-tienne tu-agiras-bassement et-d’exhalaisons-physiques tu-alimenteras tous-les-jours-de l’existence-à-toi. Algorithme spirituel remarquable dans ses arborescences multiples, que nous avons verset 14, du chapitre III, du premier tome. Tout ceci étant parfaitement conforme à la polarisation de l’énergie vitale qui en permet la matérialisation par la cristallisation dans la forme, et par la multiplication divisionnelle de ce chapitre IV, qui n’est que le carré du Nombre 2, la Papesse, la Conscience. Constatons encore une fois qu’il ne s’agit pas d’une action physique, mais d’un caractère autrement plus puissant et alchimique, puisque Kaîn déclara sa pensée. Et cette pensée n’est pas autre chose que la pure énergie spirituelle celle dotée du plus puissant pouvoir de transmutation dès qu’elle est exprimée, ce que nous retrouvons dans la simplicité du trope : il-déclara. Le verbe est ici d’une puissance redoutable car il a le pouvoir de manifester ce qu’il véhicule de plus grandiose, ce qui ne sera plus le cas du verbe mort de nos bavardages creux et insignifiants dans la sphère temporelle. Il est probable que nous devons voir dans ce jeu de forces en actions, celles qui ont présidé lors de la création du système solaire, ce qui serait nettement plus conforme à des Tables de la Loi, aux origines Divines, que cette historiette bucolique et champêtre, concernant les chamailleries d’un pasteur et d’un agriculteur terrestre, prélude de la rivalité que nous retrouverons symbolisée entre les Capulets et les Montaigus. Et-c’était durant-l’action-d’exister-ensemble dans-la-nature-productive, Précieuse indication concernant l’existence d’un âge d’or, pendant la durée de laquelle les manifestations dans la sphère temporelle liées à la quintessence divine, cette dernière pouvait être perçue presque sans voile. D’où le haut degré d’élévation des civilisations antérieures que cela a généré dans le Microcosme. Le temps de la coexistence de Kaîn et d’Habel est bel et bien celui de l’âge d’or, ère pendant laquelle régnait l’harmonie et la symbiose entre l’esprit et la matière, les deux se servant mutuellement pour s’enrichir, ce que nous retrouvons encore dans la Tabula Smaragdina : « Il monte de la terre au ciel, & derechef il descend en terre, & il reçoit la force des choses supérieures & inférieures. Tu auras par ce moyen la gloire de tout le monde; & pour cela toute obscurité s’enfuira de toi. C’est la force forte de toute force : car elle vaincra toute chose subtile, & pénétrera toute chose solide.. Ainsi le monde a été créé. » Âge d’or pendant lequel il eut été aussi parfaitement saugrenu d’imaginer une religion, tellement le spirituel faisait partie intégrante de l’humanité, comme il serait saugrenu d’imaginer aujourd’hui un droit de respirer. Or il-s’insurgea (s’éleva en substance, se matérialisa) contre-Habel, le Soleil qui a son Trône diurne et nocturne dans le signe du Lion, utilisant la force brutale et l’animalité de l’énergie vitale dans l’épais, étend autoritairement, la domination de son influence dans la sphère du Destin, celle de la matérialité sur laquelle son penchant l’amène à se crisper, se coupant par sa cristallisation un peu plus des Lumières d’IHÔAH, toujours suivant le principe de la séparation des cieux et de la terre, du subtil et de l’épais. Contre-Habel, le-frère-sien, et-il-immola-lui, il convient d’entendre par et-il-immola-lui non pas un assassinat au sens Biblique du terme, mais bien davantage un exhaussement une exaltation dans l’Éthéré, une séparation de l’homogène en hétérogène, une exclusion d’un état. Le voile, que la crispation des pensées de Kaîn génère et recouvre la lumière spirituelle d’Habel, crée une séparation, une distanciation entre le physique de la lumière Solaire et le spirituel de la Lumière-principe de l’Esprit. Habel n’est pas tué, car il est immortel, il est séparé, repoussé dans la partie la plus Éthéré hors de la sphère temporelle du côté de Saturne/Kronos. L’immolation est en la circonstance un changement d’état de Kaîn qui le sépare d’Habel, toujours selon le principe de la multiplication divisionnelle propre à ce chapitre IV. Nous retrouvons cette attitude de Kaîn dans le Microcosme, dans tout ce qui divise, sépare, exclue, discrimine où crispe égotiquement dans des limites étriquées ou sur la matérialité des choses ; c’est tout ce qui centralise, domine, dirige, commande ; c’est la déclinaison de l’héritage de Nahash. Ce qui fait qu’il ne se passe pas un seul jour, dans la sphère organique temporelle, sans qu’à nouveau Kaîn immole à chaque instant Habel, et ce, sous toutes les latitudes ; caractéristique dominante de l’âge de fer, le plus sombre des cycles cosmogoniques. Mais pour l’instant, cette séparation sera plutôt une descente dans l’âge d’argent. Et Habel étant et restant un principe immortel, nous le retrouverons plus loin comme le sommet de l’initiation terrestre, celle qui libère de la roue karmique des réincarnations l’initié, (celui qui est parvenu à mourir de son vivant dans la sphère mortelle et à renaître dans son état immortel), d’où la célèbre sentence traditionnelle qui dit que : l’œil d’Habel (le pasteur des âmes-de-vie) est dans la tombe (la fin des cycles de réincarnation) © Claude le Moal
La véritable Histoire d'Adam et Eve enfin dévoilée.
611
- Hermès
- Accueil
- Cabbale
  - accueil c
  - Salle Cabbale
  - Naos cabbale 0
  - Naos cabbale 1
  - VH Adam Eve 0
  - VH Adam Eve 1
  - VH Adam Eve 2
  - VH Adam Eve 3
  - VH Adam Eve 4
  - VH Adam Eve 5
  - VH Adam Eve 6-
  - VH Adam Eve 7
  - VH Adam Eve 8
  - VH Adam Eve 9
  - VH Adam Eve 10
  - VH Adam Eve 11-
  - VH Adam Eve 12
  - VH Adam Eve 13
  - VH Adam Eve 14
  - VH Adam Eve 15
  - VH Adam Eve 16
  - VH Adam Eve 17
  - VH Adam Eve 18
  - VH Adam Eve 19
  - VH Adam Eve 20
  - VH Adam Eve 21
  - VH Adam Eve 22
  - VH Adam Eve 23
  - VH Adam Eve 24
  - VH Adam Eve 25
  - VH Adam Eve 26
  - VH Adam Eve 27
  - VH Adam Eve 28
  - VH Adam Eve 29
  - VH Adam Eve 30
  - Adam Eve 0
  - Adam Eve 1
  - Adam Eve 2
  - Adam Eve 3
  - Adam Eve 4
  - Adam Eve 5-
  - Adam Eve 6
  - Adam Eve 7
  - Adam Eve 8
  - Adam Eve 9
  - Adam Eve 10
  - Adam Eve 11
  - Adam Eve 12
  - Adam Eve 13
  - Adam Eve 14-
  - Adam Eve 15
  - Adam Eve 16
  - Adam Eve 17
  - Adam Eve 18
  - Adam Eve 19
  - Adam Eve 20
  - Adam Eve 21
  - Adam Eve 22
  - Adam Eve 23
  - Adam Eve 24
  - Adam Eve 25-
  - Adam Eve 26
  - Adam Eve 27
  - Adam Eve 28
  - Adam Eve 29
  - Adam Eve 30
  - Adam Eve 31
  - Adam Eve 32
  - Adam Eve 33
  - Adam Eve 34
  - Adam Eve 35
  - Adam Eve 36
  - Adam Eve 37
  - Adam Eve 38
  - Adam Eve 39
  - Adam Eve 40-
  - Adam Eve 41
  - Adam Eve 42
  - Adam Eve 43
  - Adam Eve 44
  - Adam Eve 45
  - Adam Eve 46
  - Adam Eve 47
  - Adam Eve 48
  - Adam Eve 49
  - Adam Eve 50
  - Adam Eve 51
  - Adam Eve 52
  - Adam Eve 53
  - Adam Eve 54-
  - Adam Eve 55
  - Adam Eve 56
  - Fabre Olivet 0
  - Fabre Olivet 1
  - Fabre Olivet 2
  - Fabre Olivet 3
  - Fabre Olivet 4
  - Fabre Olivet 5
  - Fabre Olivet 6
  - Fabre Olivet 7
  - Fabre Olivet 8
  - Fabre Olivet 9
  - Fabre Olivet 10
  - Fabre Olivet 11
  - Fabre Olivet 12
  - Fabre Olivet 13
  - Sepher Moïse 1
  - Sepher Moïse 2
  - Sepher Moïse 3
  - Sepher Moïse 4
  - Sepher Moïse 5
  - Sepher Moïse 6
  - Sépher Moïse 7
  - Sépher Moïse 8
  - Cabbale Adam 0
  - Cabbale Adam 1
  - Cabbale Adam 2
  - Cabbale Adam 3
  - Cabbale Adam 4
  - Cabbale Adam 5
  - Cabbale Adam 6
  - Cabbale Adam 7
  - Cabbale Adam 8
  - Cabbale Adam 9
  - Cabbale Adam 10
  - Cabbale Adam 11
  - Cabbale Adam 12
  - Cabbale Adam 13
  - Cabbale Adam 14
  - Cabbale Adam 15
  - Cabbale Adam 16
  - Cabbale SYA 1
  - Cabbale SYA 2
  - Cabbale SYA 3
  - Cabbale SYA 4
  - Cabbale SYA 5
  - Cabbale H 1
  - Cabbale H 2
  - Cabbale H 3
  - Cabbale H 4
  - Cabbale H 5
  - Cabbale H 6
  - Cabbale H 7
  - Cabbale H 8
  - Cabbale H 9
  - Cabbale H 10
  - Espace 3y
  - Le constat 1
  - Le constat 2
  - Le constat 3
  - Le constat 4
  - Le constat 5
  - Anc Test 1
  - Anc Test 2
  - Anc Test 3
  - Anc Test 4
  - Anc Test 5
  - Nouv Test 1
  - Nouv Test 2
  - Nouv Test 3
  - Nouv Test 4
  - Nouv Test 5
  - Ste Gle 1
  - Ste Gle 2
  - Ste Gle 3
  - Ste Gle 4
  - Ste Gle 5
  - Gd secret 1
  - Gd secret 2
  - Gd secret 3
  - Gd secret 4
  - Gd secret 5
  - Du visible 1
  - Du visible 2
  - Du visible 3
  - Du visible 4
  - Du visible 5
  - Divin Créa 1
  - Divin Créa 2
  - Divin Créa 3
  - Divin Créa 4
  - Divin Créa 5
  - Karma Cabbale 1
  - Karma Cabbale 2
  - Karma Cabbale 3
  - Karma Cabbale 4
  - Karma Cabbale 5
  - Conn Cabbale 1
  - Conn Cabbale 2
  - Conn Cabbale 3
  - Conn Cabbale 4
  - Conn Cabbale 5
  - Vie et cabbale 1
  - Vie et cabbale 2
  - Vie et cabbale 3
  - Vie et cabbale 4
  - Vie et cabbale 5
  - Télécharg 3y
  - Téléchargé A&E
  - A&E gratuit 2
  - Chro Cabbale 0
  - Chro Cabbale 1
  - Chro Cabbale 2
  - Chro Cabbale 3
  - Chro Cabbale 4
  - Chro Cabbale 5
  - Chro Cabbale 6
  - Chro Cabbale 7
  - Chro Cabbale 8
  - Chro Cabbale 9
  - Chro Cabbale 10
  - Chro Cabbale 11
  - Chro Cabbale 12
  - Chro Cabbale 13
  - Chro Cabbale 14
  - Chro Cabbale 15
  - Chro Cabbale 16
  - Chro Cabbale 17
  - Chro Cabbale 18
  - Chro Cabbale 19
  - Chro Cabbale 20
  - Chro Cabbale 21
  - Chro Cabbale 22
  - Chro Cabbale 23
  - Chro Cabbale 24
  - Chro Cabbale 25
  - Chro Cabbale 26
  - Chro Cabbale 27
  - Chro Cabbale 28
  - Chro Cabbale 29
  - Chro Cabbale 30
  - Chro Cabbale 31
  - Chro Cabbale 32
  - Chro Cabbale 33
  - Chro Cabbale 34
  - Chro Cabbale 35
  - Chro Cabbale 36
  - Chro Cabbale 37
  - Chro Cabbale 38
  - Chro Cabbale 39
  - Chro Cabbale 40
  - Stance Dzyan 0
  - Stance Dzyan 1
  - Stance Dzyan 2
  - Stance Dzyan 3
  - Stance Dzyan 4
  - Stance Dzyan 5
  - Stance Dzyan 6
  - Stance Dzyan 7
  - Stance Dzyan 8
  - Stance Dzyan 9
  - Stance Dzyan 10
  - Stance Dzyan 11
  - Stance Dzyan 12
  - Stance Dzyan 13
  - Stance Dzyan 14
  - Med cabbale 1
  - Med cabbale 2
  - Med cabbale 3
  - Med cabbale 4
  - Med cabbale 5
  - Med cabbale 6
  - Med cabbale 7
  - Med cabbale 8
  - Med cabbale 9
  - Med cabbale 10
  - Med cabbale 11
  - Med cabbale 12
  - Med cabbale 13
  - Med cabbale 14
  - Med cabbale 15
  - Med cabbale 16
  - Med cabbale 17
  - Med cabbale 18
  - Med cabbale 19
  - Med cabbale 20
  - Med cabbale 21
  - Med cabbale 22
  - Med cabbale 23
  - Med cabbale 24
  - Med cabbale 25
  - Med cabbale 26
  - Med cabbale 27
  - Med cabbale 28
  - Med cabbale 29
  - Med cabbale 30
  - Med cabbale 31
  - Med cabbale 32
  - Med cabbale 33
  - Med cabbale 34
  - Med cabbale 35
  - Med cabbale 36
  - Med cabbale 37
  - Med cabbale 38
  - Med cabbale 39
  - Med cabbale 40
  - Med cabbale 41
  - Med cabbale 42
  - Med cabbale 43
  - Med cabbale 44
  - Med cabbale 45
  - Med cabbale 46
  - Med cabbale 47
  - Med cabbale 48
  - Med cabbale 49
  - Med cabbale 50
  - Med cabbale 51
  - Med cabbale 52
- Tarot
- Contact
- Blogs & forums
.