La Cabbale, Mère de toutes les cabbales. La véritable Histoire d'Adam et Eve enfin dévoilée, première partie du tome II. Commentaires du chapitre IV, du Sépher de Moïse, verset 18. La Genèse Biblique, chapitre 4. - 4.18 Hénoc engendra Irad, Irad engendra Mehujaël, Mehujaël engendra Metuschaël, et Metuschaël engendra Lémec. Le Sépher de Moïse chapitre IV version lissée - 18. Et il fut accordé à ce même Henôch de produire l’existence de Whirad, le mouvement excitateur, la cause motrice ; et Whirad, produisit celle de Mehoujâel, la manifestation physique, la réalité objective ; et Mehoujâel produisit celle de Methoushâel, le gouffre appétant de la mort ; et Methoushâel produisit celle de Lamech, le nœud qui arrête la dissolution, le lien flexible des choses. Le Sépher de Moïse, chapitre IV, version décryptée. - 18°) Et-il-fut-fait-produire à-Henoch, l’existence-de-Whirad, (le mouvement excitateur, la passion, la volonté conductrice) ; et Whirad produisit celle-de-Mehoujâel (la manifestation de l’existence ; et Mehoujâel produisit celle-de-Methoushâel (le gouffre de la mort), et-Methoushâel produisit-celle-de-Lamech (le nœud qui saisit la dissolution et l’arrête ; le lien flexible des choses). Et-il-fut-fait-produire à-Henoch, remarquons la chaîne de causalité qui n’est manifestement pas innocente, Adam produit Kaîn/Habel, de l’essence d’HIÔAH ; Kaîn produit Hénoch, et Hénoch produit Whirad, ainsi de suite. Nous avons là, la manifestation de la structure originelle de la Kabbale hébraïque. Kabbale hébraïque qui n’est qu’une pâle caricature de cette sublime structure cosmogonique, mais ceci est une autre histoire. Rappelons-nous simplement que cette descente dans l’hétérogène, impliquera sur le plan microcosmique, la nécessité à une ré-assimilation concomitante de ces puissances pour un retour à l’homogène, comme il sera expliqué plus avant. La voie de l’évolution et de l’involution est rigoureusement la même, ce qui en change la nature c’est le sens dans lequel nous l’empruntons, et qui est laissé à notre libre arbitre et notre faculté de discernement. L’existence-de-Whirad, (le mouvement excitateur, la passion, la volonté conductrice. Whirad, mouvement excitateur (séducteur), la passion (désirs attirances), la volonté conductrice donc dominatrice, nous avons là les caractères de Vénus. Si nous comparons avec les lames du livre de Thoth cela nous donne le Nombre 16, la Maison Dieu; le Nombre 10, la Roue ; le Nombre 20, le Jugement et le Nombre 4, l’Empereur. « 16 La Maison Dieu, Les lois de la Providence qui s’imposent aux forces dévoyées du Destin ; c’est la chute des vanités et des orgueils, le plongeon dans l’épais, le fixe, la corporisation, la matière. C’est un bruit assourdissant, la perte de l’harmonie, retour au vide et au néant. Ce qui est faux et pervers. Présomption, chute, incapacité, catastrophe, victime des forces en révolte. » « 10 La Roue, les Lois de la Providence en puissance de manifestation, la loi des cycles, involution/évolution, la puissance magique du Vouloir, le reflet de l’âme universelle, le passage du fixe au volatil, et la sublimation des deux par l’image du Sphinx. L’accumulation du patrimoine karmique au travers des cycles. Chance, ambition, germe vital, découvertes. » « 20 Le Jugement, c’est la capitalisation des lois karmiques et leurs implications. C’est la communion de la Conscience de l’initié avec les Lois de la Providence et du Destin dont il devient le propre juge des manifestations de sa volonté. Inspiration, exaltation, idées qui s’imposent sans se laisser contrôler. » « 4 L’Empereur, la force compressive et de la matérialisation des 4 éléments, le fluide universel créateur, le soufre des alchimistes, feu vital emprisonné dans le germe, verbe réalisateur incarné, l’abondance née de la division. La pierre cubique. La Providence qui donne un espace au Destin, le Cosmos. Positivisme, concentration de la volonté.. » Ce que nous pourrions traduire pour les Puissances composant Whirad : « Les lois de la Providence qui s’imposent aux forces dévoyées du Destin, (passions, séductions, vanités, dominations) dans les cycles d’involution et d’évolution au travers des lois karmiques dans la sphère organique et temporelle. » Whirad/Vénus, l’Aphrodite des Grecs est également appelée Phosphoros ou Lucifer (la porteuse de lumière). Cette planète incarne en astrologie l’attraction instinctive, le sentiment, l’amour, la sympathie et la douceur. C’est l’astre de l’art et de l’acuité sensorielle, du plaisir et de l’agrément ; le Moyen Age l’a surnommé le petit bénéfique. Dès les Sumériens, Vénus était celle qui montre la route aux étoiles. Déesse du soir, elle favorisait l’amour et la volupté ; déesse du matin elle présidait aux œuvres de guerre et de carnage. Elle était fille de la Lune et sœur du Soleil. De sa parenté avec le Soleil provenaient ses qualités guerrières ; on l’appelait la vaillante dame des batailles. Dans son ouvrage : Les travaux d’Hercule, Alice A. Bailey nous dit de Vénus : « Vénus est le régent ésotérique des Gémeaux ; il gouverne le deuxième décan car Vénus réunit et, par son influence, la loi d'attraction et l’union des opposés polaires se manifestent. Tous ces changements et ces unifications entraînent naturellement un nouvel état de conscience, un nouvel état d’être et annoncent un nouvel âge et un nouveau monde. Par conséquent, de nouvelles difficultés surgissent. Saturne gouverne le dernier décan car c’est la planète du discipulat, la planète qui apporte les difficultés, les problèmes et les tests qui offrent au disciple une opportunité immédiate. C’est Saturne qui ouvre la porte de l’incarnation ainsi que celle du Sentier de l'initiation. Mercure, l’interprète et l’intellect illuminé, Vénus, le principe d’attraction et d’unification et Saturne, celui qui engendre les opportunités, jouent tous les trois leur rôle dans la vie de l’aspirant quand il unifie le supérieur et l’inférieur, passe par les cinq stades de ce test et perçoit le but qu’il doit finalement atteindre. » Whirad/Vénus, gouverne les sentiments, les plaisirs, les amours, les joies, les arts, la beauté, la douceur, le charme, l’harmonie le dévouement. Elle gouverne sur le plan physique la gorge, les ovaires, les testicules, les organes génitaux internes, la fécondité, l’aspect féminin, tempéré, humide, fécond et magnétique. En involution cela nous donnera de la mollesse, de l’insouciance, de la désinvolture, de la légèreté, pouvant aller jusqu’à un manque totale de sens moral. Et Whirad produisit celle-de-Mehoujâel (la manifestation de l’existence) ; Nous sommes ici en présence de la Terre/Lune, lieu propre de la manifestation de l’existence dans le système solaire. On pourrait se demander qui de la Terre ou de la Lune symbolise ce lieu ? De toute éternité, l’astrologie dans son ensemble et l’astrologie ésotérique en particulier, n’accordent pas de place dans le système solaire, à la planète Terre en tant que telle, mais toujours à son satellite la Lune, et cela mérite une explication que nous trouvons admirablement résumée dans la Doctrine Secrète d’H.P. Blavatsky, qui n’est en réalité, de mon point de vue, qu’une variante du Sépher de Moïse : « En réalité, la Lune n’est le satellite de la Terre que sous un aspect seulement, c’est-à-dire que, physiquement, la Lune tourne autour de la Terre. Mais à tous autres égards, c’est la Terre qui est le satellite de la Lune et pas le contraire. Quelque surprenant que cela puisse paraître, on peut en avoir quelque confirmation dans la science ordinaire - le fait est indiqué par les marées, par les changements cycliques qui surviennent dans plusieurs maladies qui coïncident avec les phases lunaires par la croissance des plantes, et surtout par les phénomènes de la conception et de la gestation humaines. L’importance de la Lune et son influence sur la Terre étaient reconnues dans toutes les religions anciennes, surtout par la religion juive, et ont été observées par plusieurs étudiants des phénomènes psychiques et physiques. Mais, pour la Science, l’action de la Terre se bornerait à l’attraction physique, ce qui serait la cause, que la Lune tourne dans notre orbite. Si un critique insiste pour dire que ce fait est, à lui seul, un témoignage suffisant pour prouver que la Lune est vraiment le satellite de la Terre même sur d’autres plans d’action, on peut lui répondre en lui demandant si une mère qui tourne autour du berceau de son enfant pour veiller sur lui, lui est subordonnée ou dépend de lui ? Quoique, dans un sens, elle soit son satellite, assurément elle est plus âgée et plus développée que l’enfant sur lequel elle veille. C’est par conséquent la Lune qui prend la plus grande et plus importante part et dans la formation de la Terre et dans son peuplement en êtres humains. Les Monades Lunaires ou Pitris, ancêtres de l’homme, deviennent en réalité l’homme lui-même. Ce sont les Monades qui entrent dans le cycle d’évolution sur le Globe A, et qui, passant autour de la Chaîne de Globes, évoluent la forme humaine, comme on vient de le montrer. Au commencement du stade humain, dans la Quatrième Ronde, sur ce Globe, ils (les Pitris) "extériorisèrent" leurs doubles astraux tirés des formes "simiesques" qu’ils avaient évoluées dans la Troisième Ronde, et c’est cette forme subtile et fine qui constitua le modèle autour duquel la Nature construisit l’homme physique. Ces Monades, ou Etincelles Divines, sont par conséquent les Ancêtres Lunaires, les Pitris eux-mêmes car ces Esprits Lunaires doivent devenir des "Hommes", afin que leurs Monades puissent atteindre un plan d’activité et de soi-conscience plus élevé, c.-à-d. le plan des Mânasa-Putras - de ces êtres qui, dans la dernière partie de la troisième Race-Racine, douent de "mental" les coques "dépourvues de sens" que les Pitris avaient créées et animées. De même, les Monades, ou Egos des hommes de la Septième Ronde de notre Terre, après que nos Globes A, B, C, D, etc., perdant leur énergie vitale, auront animé, appelé à la vie d’autres centres laya destinés à vivre et à agir sur un plan d’existence plus élevé encore, deviendront les Ancêtres Terrestres et créeront ceux qui deviendront leurs supérieurs. Il est maintenant clair qu’il existe, dans la Nature, un triple schéma évolutif pour la formation des trois Upâdhis périodiques - ou plutôt trois schémas enchevêtrés et combinés d’une façon inextricable dans notre système. Ce sont les Evolutions Monadique (ou Spirituelle), Intellectuelle et Physique. Ces trois sont les aspects finis, les réflexions sur le champ de l’Illusion Cosmique, d’ATMA, le septième, la REALITE UNIQUE. 1. L’Evolution Monadique, comme l’implique le mot, concerne la croissance et le développement en des phases supérieures d’activité des Monades en conjonction avec : 2. L’Evolution Intellectuelle, représentée par les Mânasa-Dhyânis (les Dévas Solaires, ou Pitris Agnishvâtta), "ceux qui donnent à l’homme l’intelligence et la conscience", et avec : 3. L’Evolution Physique, représentée par les Chhâyâs des Pitris Lunaires, autour desquels la Nature a formé le corps physique actuel. Ce corps sert de véhicule à la "croissance" (pour se servir d’un mot trompeur) et aux transformations à travers Manas, et grâce à l’accumulation des expériences du Fini en l’INFINI, du Passager en l’Eternel et l’Absolu. Chacun de ces trois systèmes a ses lois propres et se trouve réglé et guidé par des groupes différents de très hauts Dhyânis ou Logoï. Chacun de ces systèmes est représenté dans la constitution de l’homme, le Microcosme du grand Macrocosme, et c’est l’union en lui de ces trois courants qui le fait l’être complexe qu’il est maintenant. » La Lune qui est sous l’influence de Saturne, comme nous avons déjà eu l’occasion de le voir, est de par ce fait la manifestation indispensable des jumeaux Kaîn et Habel, dans les générations de la sphère terrestre ; Kaîn le Soleil du jour, la voie sèche des alchimistes, le conscient. Habel/Saturne-Lune celui de la nuit, la voie humide des alchimistes, l’inconscient ou la supraconscience. Kaîn qui par sa puissance, produit de luxuriantes arborescences matérielles et organiques, Habel par sa quintessence et sa subtilité, fait germer les semences et assure la vitalité de leurs croissances dont le sommet est nécessairement spirituelle. Elle est (la Lune) comme Habel/Saturne le symbole de la mort, comme astre qui croît et qui décroît, et qui pendant 3 nuits chaque mois disparaît. Et comme Habel/Saturne, elle est, par ces cycles sans cesse renouvelés, la promesse d’une renaissance. La Lune comme Habel/Saturne est féminine, froide et Yin, à l’inverse du Soleil Yang, elle est humide (produisant la pluie), passive. Elle est le réceptacle des germes de la renaissance cyclique, la coupe qui contient, comme Habel/Saturne, le breuvage d’immortalité, c’est pour cette raison qu’elle est appelée SOMA, comme ce breuvage. La Lune est à la fois la porte du Ciel et celle de l’enfer, Diane ou Hécate. Bien qu’il soit aisé d’utiliser ces comparaisons pratiques et tangibles, l’intérêt du Sépher de Moïse réside essentiellement dans les aspects conceptuels abstraits. Chaque nom, correspondant aux planètes du système solaire, ne sont pas à considérer uniquement sous l’angle purement visuel et matérialiste de ces planètes, mais sous l’angle ésotérique comme étant davantage une sphère de puissances invisibles, dans l’espace/temps, délimitée par le parcours de cette planète, et cette sphère induit un état vibratoire qui lui est propre, et auquel devra accéder la Monade/Conscience en parvenant à faire vibrer en elle l’empreinte qu’elle tient de cette sphère de Puissances. Ainsi, nous pouvons comprendre le très important rôle de l’influence de la Lune sur la terre, par le fait que si elle n’était pas présente, la vie sur cette terre serait probablement fort différente, et peut-être même inexistante. C’est pour cette raison, que les anciennes civilisations ont toutes divinisé la Lune ; c’est Diane, Phébé, Hécate, Proserpine, Ishtar, Artémis ou encore Isis, jusqu’à Marie qui est un symbole lunaire. Dans la Table d’Emeraude nous la retrouvons à la place d’honneur qui est la sienne : « Le soleil en est le père, la lune en est la mère, le vent l’a portée dans son ventre, la terre est sa nourrice. » En alchimie elle symbolise l’argent et aussi la Reine, dont le mariage avec le Roi crée un androgyne, par les noces de Sol et de Luna, de Rex et de Régina ; c’est après avoir effectué le travail de l’œuvre au blanc, et l’opus solis (l’œuvre au rouge) que naîtra le fils royal, hermaphrodite qui est l’équivalent de l’Or philosophique. Comme le dit Dom Antoine Pernety : « La Lune Hermétique est de deux sortes. La première est leur eau mercurielle appelée Isis, la mère et le principe des choses; c'est pourquoi Apulée l'a appelée la Nature, et lui fait dire qu'elle est une et toutes choses. C'est de cette Lune que se forme l'autre, ou l'Isis, sœur et femme d'Osi-ris, c'est-à-dire cette même eau mercurielle volatile, réunie avec son sou-fre, et parvenue à la couleur blanche, après avoir passé par la couleur noire ou la putréfaction. Considérée dans ces deux états, elle prend tous les noms que nous avons rapportés ci-devant. Les Philosophes Chymiques ne lui donnent communément que ceux de Lune, Diane, Diane nue et quelquefois Vénus. » La Lune a deux aspects, l’un reflet du Soleil et de la nature Karmique, l’autre appelée Lune noire, sa face cachée, liée essentiellement aux notions d’intangibles, d’inaccessibles, de présence démesurée, et d’absence de même nature. C’est la puissance immatérielle que symbolise le Nombre 2, la Papesse. C’est une énergie nourricière mais aussi à vaincre, une obscurité à dissiper, un karma à purger. La lune noire est celle qui détruit ceux qui en quête d’absolu, abandonnent en chemin, ou féconde divinement celui qui s’est purifié de ses passions ténébreuses et malfaisantes, des énergies hostiles contenues dans le patrimoine karmique. Enfin, je ne peux pas laisser Mehoujâel/Lune, la manifestation de l’existence, sans citer Henri Corneille-Agrippa et sa Philosophie occulte : « La Lune, la reine du ciel, la reine des mânes, la maîtresse de tous les éléments, à laquelle répondent les astres, reviennent les temps et obéissent les éléments, au geste de laquelle soufflent les foudres, germent les semences, croissent les germes ; mère primordiales des fruits, sœur de Phœbus, luisante et brillante, transportant la lumière d’une des planètes à une autre, enveloppant de sa lumière toutes les divinités, concentrant les écoulements des étoiles, distribuant des lumières incertaines dans les rencontres du Soleil, reine d’une grande beauté, maîtresse des pluies et des eaux, donatrice des richesses, nourrice des hommes, la gouvernante de tous les états, bonne et miséricordieuse, protégeant les hommes par mer et par terre, modérant les revers de la fortune, dispensant avec le destin, nourrissant tout ce qui sort de terre, courant par les bois, arrêtant les forces des larves, façonnant les caves de la terre, les sommets lumineux du ciel, les flots salubres de la mer, réglant à son mouvement les tristes silences des enfers, couvrant le monde, foulant aux pieds le tartare ; de laquelle la majesté fait trembler les oiseaux qui volent au ciel, les bêtes sauvages dans les montagnes, les serpents cachés sous la terre et les monstres nageant dans la mer. » Mehoujâel/Lune, gouverne le principe féminin et passif, elle est froide humide changeante et nocturne. Elle gouverne donc par excellence les voyages, les changements, les mutations, les complications et les caprices. Ses qualités dans la Monade/Conscience seront une imagination féconde, une bonne mémoire, de l’intuition et produiront des aptitudes littéraires et poétiques. Sur le plan physique elle gouverne l’estomac, le tube digestif, la matrice, l’œil gauche chez l’homme et le droit chez la femme. En involution les hésitations interminables produiront de l’instabilité et des incertitudes continuelles, avec des caprices imprévisibles. Et Mehoujâel produisit celle-de-Methoushâel (le gouffre de la mort), Le gouffre de la mort est donc Mars, la planète symbolisant l’énergie, la volonté, l’ardeur la tension et l’agressivité. Autant de facultés employées pour faire le bien et le mal. C’est aussi en Kabbale hébraïque Géburah, la forme géométrique à cinq cotés : le pentagone, symbole de la puissance militaire, l’Epée du bras armé de la Justice. C’est surtout le dieu de la guerre celui qui entraîne dans le gouffre de la mort ceux qui s’adonnent à la violence. Ce que nous retrouvons dans l’évangile de Matthieu, 26,52 : « Alors Jésus lui dit: Remets ton épée à sa place; car tous ceux qui prendront l'épée périront par l'épée. » Au Moyen Age cette planète était surnommée le petit maléfique car cet astre gouverne la vie et la mort. Son domicile premier est celui du Bélier, signe qu’il gouverne, le renouveau du printemps et de la nature, ainsi que l’automne et le Scorpion autre signe gouverné par Mars, et qui signifie la mort de cette nature. © Claude le Moal
La véritable Histoire d'Adam et Eve enfin dévoilée.
617
- Hermès
- Accueil
- Cabbale
  - accueil c
  - Salle Cabbale
  - Naos cabbale 0
  - Naos cabbale 1
  - VH Adam Eve 0
  - VH Adam Eve 1
  - VH Adam Eve 2
  - VH Adam Eve 3
  - VH Adam Eve 4
  - VH Adam Eve 5
  - VH Adam Eve 6-
  - VH Adam Eve 7
  - VH Adam Eve 8
  - VH Adam Eve 9
  - VH Adam Eve 10
  - VH Adam Eve 11-
  - VH Adam Eve 12
  - VH Adam Eve 13
  - VH Adam Eve 14
  - VH Adam Eve 15
  - VH Adam Eve 16
  - VH Adam Eve 17
  - VH Adam Eve 18
  - VH Adam Eve 19
  - VH Adam Eve 20
  - VH Adam Eve 21
  - VH Adam Eve 22
  - VH Adam Eve 23
  - VH Adam Eve 24
  - VH Adam Eve 25
  - VH Adam Eve 26
  - VH Adam Eve 27
  - VH Adam Eve 28
  - VH Adam Eve 29
  - VH Adam Eve 30
  - Adam Eve 0
  - Adam Eve 1
  - Adam Eve 2
  - Adam Eve 3
  - Adam Eve 4
  - Adam Eve 5-
  - Adam Eve 6
  - Adam Eve 7
  - Adam Eve 8
  - Adam Eve 9
  - Adam Eve 10
  - Adam Eve 11
  - Adam Eve 12
  - Adam Eve 13
  - Adam Eve 14-
  - Adam Eve 15
  - Adam Eve 16
  - Adam Eve 17
  - Adam Eve 18
  - Adam Eve 19
  - Adam Eve 20
  - Adam Eve 21
  - Adam Eve 22
  - Adam Eve 23
  - Adam Eve 24
  - Adam Eve 25-
  - Adam Eve 26
  - Adam Eve 27
  - Adam Eve 28
  - Adam Eve 29
  - Adam Eve 30
  - Adam Eve 31
  - Adam Eve 32
  - Adam Eve 33
  - Adam Eve 34
  - Adam Eve 35
  - Adam Eve 36
  - Adam Eve 37
  - Adam Eve 38
  - Adam Eve 39
  - Adam Eve 40-
  - Adam Eve 41
  - Adam Eve 42
  - Adam Eve 43
  - Adam Eve 44
  - Adam Eve 45
  - Adam Eve 46
  - Adam Eve 47
  - Adam Eve 48
  - Adam Eve 49
  - Adam Eve 50
  - Adam Eve 51
  - Adam Eve 52
  - Adam Eve 53
  - Adam Eve 54-
  - Adam Eve 55
  - Adam Eve 56
  - Fabre Olivet 0
  - Fabre Olivet 1
  - Fabre Olivet 2
  - Fabre Olivet 3
  - Fabre Olivet 4
  - Fabre Olivet 5
  - Fabre Olivet 6
  - Fabre Olivet 7
  - Fabre Olivet 8
  - Fabre Olivet 9
  - Fabre Olivet 10
  - Fabre Olivet 11
  - Fabre Olivet 12
  - Fabre Olivet 13
  - Sepher Moïse 1
  - Sepher Moïse 2
  - Sepher Moïse 3
  - Sepher Moïse 4
  - Sepher Moïse 5
  - Sepher Moïse 6
  - Sépher Moïse 7
  - Sépher Moïse 8
  - Cabbale Adam 0
  - Cabbale Adam 1
  - Cabbale Adam 2
  - Cabbale Adam 3
  - Cabbale Adam 4
  - Cabbale Adam 5
  - Cabbale Adam 6
  - Cabbale Adam 7
  - Cabbale Adam 8
  - Cabbale Adam 9
  - Cabbale Adam 10
  - Cabbale Adam 11
  - Cabbale Adam 12
  - Cabbale Adam 13
  - Cabbale Adam 14
  - Cabbale Adam 15
  - Cabbale Adam 16
  - Cabbale SYA 1
  - Cabbale SYA 2
  - Cabbale SYA 3
  - Cabbale SYA 4
  - Cabbale SYA 5
  - Cabbale H 1
  - Cabbale H 2
  - Cabbale H 3
  - Cabbale H 4
  - Cabbale H 5
  - Cabbale H 6
  - Cabbale H 7
  - Cabbale H 8
  - Cabbale H 9
  - Cabbale H 10
  - Espace 3y
  - Le constat 1
  - Le constat 2
  - Le constat 3
  - Le constat 4
  - Le constat 5
  - Anc Test 1
  - Anc Test 2
  - Anc Test 3
  - Anc Test 4
  - Anc Test 5
  - Nouv Test 1
  - Nouv Test 2
  - Nouv Test 3
  - Nouv Test 4
  - Nouv Test 5
  - Ste Gle 1
  - Ste Gle 2
  - Ste Gle 3
  - Ste Gle 4
  - Ste Gle 5
  - Gd secret 1
  - Gd secret 2
  - Gd secret 3
  - Gd secret 4
  - Gd secret 5
  - Du visible 1
  - Du visible 2
  - Du visible 3
  - Du visible 4
  - Du visible 5
  - Divin Créa 1
  - Divin Créa 2
  - Divin Créa 3
  - Divin Créa 4
  - Divin Créa 5
  - Karma Cabbale 1
  - Karma Cabbale 2
  - Karma Cabbale 3
  - Karma Cabbale 4
  - Karma Cabbale 5
  - Conn Cabbale 1
  - Conn Cabbale 2
  - Conn Cabbale 3
  - Conn Cabbale 4
  - Conn Cabbale 5
  - Vie et cabbale 1
  - Vie et cabbale 2
  - Vie et cabbale 3
  - Vie et cabbale 4
  - Vie et cabbale 5
  - Télécharg 3y
  - Téléchargé A&E
  - A&E gratuit 2
  - Chro Cabbale 0
  - Chro Cabbale 1
  - Chro Cabbale 2
  - Chro Cabbale 3
  - Chro Cabbale 4
  - Chro Cabbale 5
  - Chro Cabbale 6
  - Chro Cabbale 7
  - Chro Cabbale 8
  - Chro Cabbale 9
  - Chro Cabbale 10
  - Chro Cabbale 11
  - Chro Cabbale 12
  - Chro Cabbale 13
  - Chro Cabbale 14
  - Chro Cabbale 15
  - Chro Cabbale 16
  - Chro Cabbale 17
  - Chro Cabbale 18
  - Chro Cabbale 19
  - Chro Cabbale 20
  - Chro Cabbale 21
  - Chro Cabbale 22
  - Chro Cabbale 23
  - Chro Cabbale 24
  - Chro Cabbale 25
  - Chro Cabbale 26
  - Chro Cabbale 27
  - Chro Cabbale 28
  - Chro Cabbale 29
  - Chro Cabbale 30
  - Chro Cabbale 31
  - Chro Cabbale 32
  - Chro Cabbale 33
  - Chro Cabbale 34
  - Chro Cabbale 35
  - Chro Cabbale 36
  - Chro Cabbale 37
  - Chro Cabbale 38
  - Chro Cabbale 39
  - Chro Cabbale 40
  - Stance Dzyan 0
  - Stance Dzyan 1
  - Stance Dzyan 2
  - Stance Dzyan 3
  - Stance Dzyan 4
  - Stance Dzyan 5
  - Stance Dzyan 6
  - Stance Dzyan 7
  - Stance Dzyan 8
  - Stance Dzyan 9
  - Stance Dzyan 10
  - Stance Dzyan 11
  - Stance Dzyan 12
  - Stance Dzyan 13
  - Stance Dzyan 14
  - Med cabbale 1
  - Med cabbale 2
  - Med cabbale 3
  - Med cabbale 4
  - Med cabbale 5
  - Med cabbale 6
  - Med cabbale 7
  - Med cabbale 8
  - Med cabbale 9
  - Med cabbale 10
  - Med cabbale 11
  - Med cabbale 12
  - Med cabbale 13
  - Med cabbale 14
  - Med cabbale 15
  - Med cabbale 16
  - Med cabbale 17
  - Med cabbale 18
  - Med cabbale 19
  - Med cabbale 20
  - Med cabbale 21
  - Med cabbale 22
  - Med cabbale 23
  - Med cabbale 24
  - Med cabbale 25
  - Med cabbale 26
  - Med cabbale 27
  - Med cabbale 28
  - Med cabbale 29
  - Med cabbale 30
  - Med cabbale 31
  - Med cabbale 32
  - Med cabbale 33
  - Med cabbale 34
  - Med cabbale 35
  - Med cabbale 36
  - Med cabbale 37
  - Med cabbale 38
  - Med cabbale 39
  - Med cabbale 40
  - Med cabbale 41
  - Med cabbale 42
  - Med cabbale 43
  - Med cabbale 44
  - Med cabbale 45
  - Med cabbale 46
  - Med cabbale 47
  - Med cabbale 48
  - Med cabbale 49
  - Med cabbale 50
  - Med cabbale 51
  - Med cabbale 52
- Tarot
- Contact
- Blogs & forums
.