La Cabbale, Mère de toutes les cabbales. La véritable Histoire d'Adam et Eve enfin dévoilée, première partie du tome II. Commentaires du chapitre IV, du Sépher de Moïse, verset 25, suite III. Le ciel de Methoushâel/Mars de l’évolution, associé à ceux de Henoch/Mercure et Whirad/Vénus, permet à l’initié d’être un Grand Prêtre des œuvres Divines, non pas vis-à-vis des autres mais vis-à-vis de sa propre destinée. Les puissantes influences planétaires qu’il reçoit le relient aux forces cosmiques dont il devient un élément à part entière. En tant qu’homme céleste, il participe à l’Ordre divin. Methoushâel/Mars de l’évolution fait prendre conscience à celui qui s’élève qu’il est d’essence divine et que cela implique une responsabilité sans limites, mais aussi une espérance sans bornes. Sa volonté de participer à l’Ordre Divin devra bien évidemment commencer à se manifester d’abord là où il se trouve car il ne suffit pas de recevoir son habit de Grand Prêtre si c’est pour en fin de compte le laisser dans son carton d’emballage. Le plus terrible dans l’apprentissage du libre arbitre, c’est le moment où l’on prend conscience que nous n’avons plus rien à attendre de personne, mais que beaucoup peuvent légitimement attendre de nous ; c’est aussi ce qui est le plus enthousiasmant lorsque notamment l’on s’aperçoit que l’on obtiendra, simplement par la manifestation de sa volonté, tout ce qu’il est possible d’espérer, ce que nous retrouvons dans ce trope de l’ancienne Égypte si souvent reproduit dans les sarcophages, les temples et les pyramides : Je-sui-celui-qui-se-crée-lui-même. Celui qui accède au ciel de Methoushâel/Mars, devient la volonté libre de l’âme-de-vie divinisé dans la chair, et qui, en tant que Grand Prêtre, utilisera toutes les forces de la sagesse que les influences planétaires mettent à sa disposition. Ses puissants pouvoirs magiques qui font de lui un Hiérophante, sont uniquement au service de l’œuvre de la Divine Providence, ce qui fait qu’il est totalement exclu, que ces pouvoirs puissent servir pour une raison égotique ou en rapport même lointain avec le cycle de l’involution. Car dans une telle occurrence, l’initié, qui conserverait une partie de ces pouvoirs, chuterait dans la sphère du Destin ; c’est celui que nous voyons se livrer à la sorcellerie la plus infernale, l’idolâtrie, la médiumnité commerciale et la superstition avec aveuglement, intolérance et sectarisme. Au ciel de Methoushâel/Mars, celui qui y parvient, a vaincu par Henoch/Mercure l’ignorance et la tristesse qui l’accompagnent, et l’erreur due à un manque de discernement ; par Whirad/Vénus l’intempérance, l’envie et la concupiscence et par Methoushâel/Mars l’avarice, la colère, la violence et la méchanceté. Avec l’influence de ces trois ciels, il possède le pouvoir de transmutation du véritable alchimiste. Ainsi, par la Force de Methoushâel/Mars de l’évolution, la vanité devient humilité, car sans la force éthique cette transmutation n’est pas possible et surtout pas durable. Le Grand Prêtre domine sur les forces élémentaires, les puissances égotiques et animales tombent sous sa direction. Le Grand Prêtre est entré dans son Temple intérieur, et celui qui s’élève ayant franchi ce troisième ciel, aura la faculté d’accéder au quatrième ciel, celui de Jupiter. Arrivé à ce stade, celui qui s’élève sait pertinemment qu’il ne s’agit plus d’agir suivant une volonté égotique, mais en harmonie avec les Lois et principes de la Divine Création, qu’il reçoit de ses puissantes influences planétaires, auxquelles il se sent indissolublement lié. La force de la volonté venant de Methoushâel/Mars de l’évolution, qui a transmuté toute vanité en humilité, n’a plus d’autre but que la quête incessante de cette harmonie avec l’ordre divin. Whirad/Vénus assure le rayonnement, et Henoch/Mercure le guide sur les chemins de la sainte Providence, afin qu’il puisse constamment témoigner de l’existence de ce collège de sages de la Lumière Universelle qui hiérarchise, dans leurs manifestations, les puissances de l’univers. L’accession au ciel de Methoushâel/Mars de l’évolution implique la volonté et la responsabilité de transmettre, avec discernement, l’enseignement de la plus haute initiation reçu, afin de permettre l’élévation à ceux qui, bien que cherchant d’une façon volontaire, sont encore dans les ténèbres, et le resteraient longtemps sans ce partage des richesses de la Divine Providence ; principe de partage qui se retrouve sur tous les plans de la Création. C’est aussi par ce partage, le seul moyen qu’il ait de payer sa dette d’avoir tant reçu et si généreusement tout ce qui lui vient de la Divine Providence et qui lui permettre d’être ce qu’il est. Ayant accédé au plus haut niveau du ciel de Methoushâel/Mars par ses tâches accomplies, celui qui s’élève parvient alors au ciel de Jupiter de l’évolution le grand recteur de la Justice, vertu cardinale indispensable à l’alchimie du Grand Œuvre. Ce feu dévorant qui brûle la matière inférieure et qu’il nous appartient d’activer par la pratique de cette Vertu qu’est la Justice, mais pas n’importe quelle justice celle de la loi de Maât : Juste de pensée, juste de parole, juste d’action et trop de Maât n’est plus Maât. Après avoir reçu de Henoch/Mercure, la connaissance des choses supérieures qui permet de percevoir les Lois du Divin Créateur, de Whirad/Vénus, le sens de l’harmonie de la beauté par la pratique de l’analogie des contraires sans laquelle il ne peut y avoir de rencontre Divine, de Methoushâel/Mars, la force, vertu cardinale, de la volonté qui rend possible l’osmose du libre arbitre avec les Lois de la Providence, car les puissances de la Providence ne se donnent qu’aux vertus ; il reçoit de Jupiter le régulateur de toutes ces vertus, la Justice qui seule permet à celui qui s’élève, d’être compatible avec le Grand Œuvre et les Lois de la Divine Création. Car l’harmonie la plus grande est toujours celle qui est la plus proche de la Vérité. Le Verbe Vivant est toujours la manifestation d’une Pensée Juste en Vertus. Lamech/Jupiter constitue la synthèse des vertus accumulées de Henoch/Mercure, Whirad/Vénus, et Methoushâel/Mars que sublime la Justice. La perte du sens moral n’est rien d’autre qu’une privation de la vertu cardinale qu’est la Justice. Alors l’individu qui en est victime est en proie au cauchemar des passions, des égarements, des doutes, des angoisses, des violences et des injustices. Autant Lamech/Jupiter de l’involution se manifestera par de la présomption, de l’autorité sans justice ou alors dévoyée, une jovialité sans amour, une fierté et une arrogance sans raison, autant le Jupiter de l’évolution sera la manifestation d’un grand Hiérophante en quête de la transcription de l’ordre Divin sur le plan terrestre par la manifestation d’un verbe exemplaire de Justice. Ce grand Hiérophante devient le chaînon entre les puissances de la Providence et celles du Destin. Sa présence fera se répandre les Lois de la Providence qui seront perçues par ceux qui s’ouvrent à elle, créant ainsi une fraternité informelle qui assure depuis toute éternité la transmission des vraies Connaissances, quels que soient les aléas que subissent les civilisations. Celui qui est parvenu au ciel de Jupiter, tout en poursuivant son élévation, accomplit sur cette terre sa mission occulte de Justice au service de tous, et le plus souvent dans une ignorance et une indifférence de ceux qu’il sert. C’est celui qui va discrètement croiser le chemin d’un quêteur, et qu’il va aider à progresser rapidement dans ses recherches, sans que ce dernier ne s’en rende vraiment compte. C’est très longtemps après, et alors qu’il l’aura perdu de vue, que ce chercheur découvrira qu’il a croisé la route d’un maître, que son manque de discernement d’alors, ne lui a pas permis de connaître, à cause de l’humilité de celui-ci, qui lui donnait des allures tellement ordinaires, ce qu’il était vraiment, mais pas au sens où l’entendent les profanes. Celui qui parvient à s’élever au ciel de Lamech/Jupiter, entre dans un champs de force où il se trouve en relation, physique ou spirituelle, avec tous ceux qui s’y trouvent. Il retrouve la cohérence d’un grand tout unifié et unificateur dans le moindre de ses maillons, et la charge de responsabilités qui pèse sur ses épaules s’en trouve immédiatement allégée, il n’est plus et ne sera jamais plus seul ! La vision d’une conscience élargie qu’offre le ciel de Lamech/Jupiter, permet au Hiérophante d’avoir une perception plus vaste de son appartenance à l’Œuvre grandiose et des missions qui sont les siennes, sans qu’elles lui soient imposées. Les difficultés s’estompent et les conflits entre la matière et l’esprit se subliment et se transcendent dans un universalisme majestueux du Don de l’Amour Divin. Ceci implique de la part de celui qui atteint le ciel de Lamech/Jupiter de l’évolution, le sens de l’effort constant, du sacrifice à l’œuvre commune, de l’amour de la moindre création, comme étant d’essence et de signature divine, d’une abnégation et d’un altruisme total, ce qui n’est qu’une mise en harmonie avec l’état qui est le sien, et qu’il accepte en toute liberté et responsabilité. Et nous en arrivons au ciel de Habel/Saturne, le redoutable gardien des cycles de la réincarnation, celui qui condamne aux cycles de morts physiques tant que l’on ne parvient pas en évolution à son ciel, celui de l’homogénéité (voir Habel/Saturne verset 2). Le ciel de Habel/Saturne en évolution est donc la fin du processus dialectique et de la séparabilité des choses. La sortie de la sphère organique et temporelle se fait nécessairement par Habel/Saturne. Autant Habel/Saturne régit le corps physique, spécialement les parties dures comme le squelette, qui sert de symbole pour le représenter, - ce qui n’est pas un hasard mais le fruit d’une haute connaissance - ; dans le corps physique, Habel/Saturne est donc le principe de cristallisation et de corporification la plus dense de la lumière. Dans le ciel de Habel/Saturne, le nouveau corps échappe à ces conséquences et reçoit des propriétés nouvelles rayonnantes, lumineuses, magnétiques. Car le rôle de Habel/Saturne, est de fournir des formes adaptées aux forces et aux valeurs (positives ou négatives) que chaque âme-de-vie est parvenue à accumuler par l’expérience de ses incarnations multiples au sein de son patrimoine karmique. C’est là aussi une des clés des lois karmiques ; une forme génératrice de la cristallisation de l’énergie vitale, ne peut pas être occupée par une âme-de-vie dont la puissance ne serait pas en mesure d’en être le contenant total. Il n’est pas possible de passer à un état supérieur, avant d’avoir atteint la perfection de son état présent ; c’est là le sens des justes lois karmiques. Ainsi, contrairement à l’idée communément admise, l’influence astrale de la naissance, a beaucoup moins d’importance pour le devenir de l’individu, que le niveau de ciel qu’il a accumulé tout au long de son parcours dans les cycles antérieurs. Celui qui n’en sera qu’au ciel de Whirad/Vénus ou de Methoushâel/Mars sera sous cette influence dominatrice s’il ne parvient pas, par l’expression de sa volonté, à s’élever à un ciel supérieur, lors de sa renaissance terrestre. Habel/Saturne est Providence dans son ciel, mais Destin dans celui de Mehoujâel/Lune, il synthétise dans la forme ce qui a été acquis par l’âme-de-vie, et son jugement est sans appel et tranchant comme la faux, lorsqu’il n’est pas permis à une âme-de-vie d’échapper au cycle de vies et de morts, à cause des éléments hétérogènes qui constituent encore son patrimoine karmique, comme le sont les comportements passionnés, les désirs, les convoitises et les valeurs dialectiques de la vie inférieure et qui entravent la puissance de ses vertus. Mais lorsque, après avoir franchi les cieux de l’évolution, celui qui s’élève spirituellement parvient au ciel de Saturne, la culture de la personnalité perd de son attrait et s’inverse au bénéfice d’une osmose fusionnelle pour devenir, sur un plan localisé, le principe de la pensée universelle réunissant les puissances vertueuses de Kaîn/Soleil et de Mehoujâel/Lune, de Henoch/Mercure, Whirad/Vénus, Methoushâel/Mars et Lamech/Jupiter ; il rayonne alors ces puissances au travers de sa tâche terrestre, dans le but de donner naissance à son être spirituel céleste celui doté d’une supraconscience. Cette renaissance ne peut s’amorcer que dans ce monde temporel sublunaire qui en devient la matrice et le germe ; ce n’est qu’à cette condition que la sortie de la sphère organique deviendra possible, à la fin du temps d’incarnation, car son gardien Habel/Saturne/Kronos lui ouvrira alors sans difficulté les portes de sortie. Il deviendra l’être ressuscité impérissable, dans le cadre d’une nouvelle naissance homogène. Il faut donc comprendre, dans le processus de haute initiation que nous enseigne Moïse dans ces merveilleuses Tables de la Loi, que la mort, la décadence, la cristallisation dans la matière, sont les conséquences de Kaîn/Soleil, Mehoujâel/Lune, Henoch/Mercure, Whirad/Vénus, Methoushâel/Mars, Lamech/Jupiter et Habel/Saturne de l’involution et des anarchies hétérogènes qui découlent de la multiplication divisionnelle. Le Mercure involutif est lié avec les capacités du cerveau de l’homme-animal. La Vénus involutive sacrifie aux idoles et aux désirs charnels. Le Mars involutif est une volonté débridée, violente et chaotique dans l’ignorance des lois de la Divine Création. Le Jupiter involutif la présomption, l’arrogance et l’injustice dans l’autorité illégitime. Enfin le Saturne involutif le plomb de l’ignorance et de l’abandon de tout sens divin, la déprime et la désespérance, l’œuvre au noir des alchimistes, la Lune étant la matrice de ces transmutations. A l’inverse, ce que nous enseigne Moïse, nous informe que la voie de la renaissance spirituelle passe par Henoch/Mercure, Whirad/Vénus, Methoushâel/Mars, Lamech/Jupiter et Habel/Saturne de l’évolution. C’est le retour à l’homogénéité perdue, en même temps que l’âge d’or, avant que les frères jumeaux Kaîn/Soleil et Habel/Saturne furent séparés. La Lumière hétérogène se divise dans les couleurs des sept planètes, la Lumière homogène réunit les sept couleurs de ces planètes. Ceci permet de comprendre l’importance qu’ont accordé, de tout temps, les anciennes traditions à Saturne Par exemple : le samedi, jour sacré chez les Juifs, les Saturnales à Rome qui avaient lieu au mois de décembre et où tout le monde s’offrait des cadeaux. Pour les Sumériens et les Babyloniens Saturne est l’astre de la justice et du droit. Pour les alchimistes c’est la couleur noire de la matière dissoute et purifiée. © Claude le Moal
La véritable Histoire d'Adam et Eve enfin dévoilée.
624
- Hermès
- Accueil
- Cabbale
  - accueil c
  - Salle Cabbale
  - Naos cabbale 0
  - Naos cabbale 1
  - VH Adam Eve 0
  - VH Adam Eve 1
  - VH Adam Eve 2
  - VH Adam Eve 3
  - VH Adam Eve 4
  - VH Adam Eve 5
  - VH Adam Eve 6-
  - VH Adam Eve 7
  - VH Adam Eve 8
  - VH Adam Eve 9
  - VH Adam Eve 10
  - VH Adam Eve 11-
  - VH Adam Eve 12
  - VH Adam Eve 13
  - VH Adam Eve 14
  - VH Adam Eve 15
  - VH Adam Eve 16
  - VH Adam Eve 17
  - VH Adam Eve 18
  - VH Adam Eve 19
  - VH Adam Eve 20
  - VH Adam Eve 21
  - VH Adam Eve 22
  - VH Adam Eve 23
  - VH Adam Eve 24
  - VH Adam Eve 25
  - VH Adam Eve 26
  - VH Adam Eve 27
  - VH Adam Eve 28
  - VH Adam Eve 29
  - VH Adam Eve 30
  - Adam Eve 0
  - Adam Eve 1
  - Adam Eve 2
  - Adam Eve 3
  - Adam Eve 4
  - Adam Eve 5-
  - Adam Eve 6
  - Adam Eve 7
  - Adam Eve 8
  - Adam Eve 9
  - Adam Eve 10
  - Adam Eve 11
  - Adam Eve 12
  - Adam Eve 13
  - Adam Eve 14-
  - Adam Eve 15
  - Adam Eve 16
  - Adam Eve 17
  - Adam Eve 18
  - Adam Eve 19
  - Adam Eve 20
  - Adam Eve 21
  - Adam Eve 22
  - Adam Eve 23
  - Adam Eve 24
  - Adam Eve 25-
  - Adam Eve 26
  - Adam Eve 27
  - Adam Eve 28
  - Adam Eve 29
  - Adam Eve 30
  - Adam Eve 31
  - Adam Eve 32
  - Adam Eve 33
  - Adam Eve 34
  - Adam Eve 35
  - Adam Eve 36
  - Adam Eve 37
  - Adam Eve 38
  - Adam Eve 39
  - Adam Eve 40-
  - Adam Eve 41
  - Adam Eve 42
  - Adam Eve 43
  - Adam Eve 44
  - Adam Eve 45
  - Adam Eve 46
  - Adam Eve 47
  - Adam Eve 48
  - Adam Eve 49
  - Adam Eve 50
  - Adam Eve 51
  - Adam Eve 52
  - Adam Eve 53
  - Adam Eve 54-
  - Adam Eve 55
  - Adam Eve 56
  - Fabre Olivet 0
  - Fabre Olivet 1
  - Fabre Olivet 2
  - Fabre Olivet 3
  - Fabre Olivet 4
  - Fabre Olivet 5
  - Fabre Olivet 6
  - Fabre Olivet 7
  - Fabre Olivet 8
  - Fabre Olivet 9
  - Fabre Olivet 10
  - Fabre Olivet 11
  - Fabre Olivet 12
  - Fabre Olivet 13
  - Sepher Moïse 1
  - Sepher Moïse 2
  - Sepher Moïse 3
  - Sepher Moïse 4
  - Sepher Moïse 5
  - Sepher Moïse 6
  - Sépher Moïse 7
  - Sépher Moïse 8
  - Cabbale Adam 0
  - Cabbale Adam 1
  - Cabbale Adam 2
  - Cabbale Adam 3
  - Cabbale Adam 4
  - Cabbale Adam 5
  - Cabbale Adam 6
  - Cabbale Adam 7
  - Cabbale Adam 8
  - Cabbale Adam 9
  - Cabbale Adam 10
  - Cabbale Adam 11
  - Cabbale Adam 12
  - Cabbale Adam 13
  - Cabbale Adam 14
  - Cabbale Adam 15
  - Cabbale Adam 16
  - Cabbale SYA 1
  - Cabbale SYA 2
  - Cabbale SYA 3
  - Cabbale SYA 4
  - Cabbale SYA 5
  - Cabbale H 1
  - Cabbale H 2
  - Cabbale H 3
  - Cabbale H 4
  - Cabbale H 5
  - Cabbale H 6
  - Cabbale H 7
  - Cabbale H 8
  - Cabbale H 9
  - Cabbale H 10
  - Espace 3y
  - Le constat 1
  - Le constat 2
  - Le constat 3
  - Le constat 4
  - Le constat 5
  - Anc Test 1
  - Anc Test 2
  - Anc Test 3
  - Anc Test 4
  - Anc Test 5
  - Nouv Test 1
  - Nouv Test 2
  - Nouv Test 3
  - Nouv Test 4
  - Nouv Test 5
  - Ste Gle 1
  - Ste Gle 2
  - Ste Gle 3
  - Ste Gle 4
  - Ste Gle 5
  - Gd secret 1
  - Gd secret 2
  - Gd secret 3
  - Gd secret 4
  - Gd secret 5
  - Du visible 1
  - Du visible 2
  - Du visible 3
  - Du visible 4
  - Du visible 5
  - Divin Créa 1
  - Divin Créa 2
  - Divin Créa 3
  - Divin Créa 4
  - Divin Créa 5
  - Karma Cabbale 1
  - Karma Cabbale 2
  - Karma Cabbale 3
  - Karma Cabbale 4
  - Karma Cabbale 5
  - Conn Cabbale 1
  - Conn Cabbale 2
  - Conn Cabbale 3
  - Conn Cabbale 4
  - Conn Cabbale 5
  - Vie et cabbale 1
  - Vie et cabbale 2
  - Vie et cabbale 3
  - Vie et cabbale 4
  - Vie et cabbale 5
  - Télécharg 3y
  - Téléchargé A&E
  - A&E gratuit 2
  - Chro Cabbale 0
  - Chro Cabbale 1
  - Chro Cabbale 2
  - Chro Cabbale 3
  - Chro Cabbale 4
  - Chro Cabbale 5
  - Chro Cabbale 6
  - Chro Cabbale 7
  - Chro Cabbale 8
  - Chro Cabbale 9
  - Chro Cabbale 10
  - Chro Cabbale 11
  - Chro Cabbale 12
  - Chro Cabbale 13
  - Chro Cabbale 14
  - Chro Cabbale 15
  - Chro Cabbale 16
  - Chro Cabbale 17
  - Chro Cabbale 18
  - Chro Cabbale 19
  - Chro Cabbale 20
  - Chro Cabbale 21
  - Chro Cabbale 22
  - Chro Cabbale 23
  - Chro Cabbale 24
  - Chro Cabbale 25
  - Chro Cabbale 26
  - Chro Cabbale 27
  - Chro Cabbale 28
  - Chro Cabbale 29
  - Chro Cabbale 30
  - Chro Cabbale 31
  - Chro Cabbale 32
  - Chro Cabbale 33
  - Chro Cabbale 34
  - Chro Cabbale 35
  - Chro Cabbale 36
  - Chro Cabbale 37
  - Chro Cabbale 38
  - Chro Cabbale 39
  - Chro Cabbale 40
  - Stance Dzyan 0
  - Stance Dzyan 1
  - Stance Dzyan 2
  - Stance Dzyan 3
  - Stance Dzyan 4
  - Stance Dzyan 5
  - Stance Dzyan 6
  - Stance Dzyan 7
  - Stance Dzyan 8
  - Stance Dzyan 9
  - Stance Dzyan 10
  - Stance Dzyan 11
  - Stance Dzyan 12
  - Stance Dzyan 13
  - Stance Dzyan 14
  - Med cabbale 1
  - Med cabbale 2
  - Med cabbale 3
  - Med cabbale 4
  - Med cabbale 5
  - Med cabbale 6
  - Med cabbale 7
  - Med cabbale 8
  - Med cabbale 9
  - Med cabbale 10
  - Med cabbale 11
  - Med cabbale 12
  - Med cabbale 13
  - Med cabbale 14
  - Med cabbale 15
  - Med cabbale 16
  - Med cabbale 17
  - Med cabbale 18
  - Med cabbale 19
  - Med cabbale 20
  - Med cabbale 21
  - Med cabbale 22
  - Med cabbale 23
  - Med cabbale 24
  - Med cabbale 25
  - Med cabbale 26
  - Med cabbale 27
  - Med cabbale 28
  - Med cabbale 29
  - Med cabbale 30
  - Med cabbale 31
  - Med cabbale 32
  - Med cabbale 33
  - Med cabbale 34
  - Med cabbale 35
  - Med cabbale 36
  - Med cabbale 37
  - Med cabbale 38
  - Med cabbale 39
  - Med cabbale 40
  - Med cabbale 41
  - Med cabbale 42
  - Med cabbale 43
  - Med cabbale 44
  - Med cabbale 45
  - Med cabbale 46
  - Med cabbale 47
  - Med cabbale 48
  - Med cabbale 49
  - Med cabbale 50
  - Med cabbale 51
  - Med cabbale 52
- Tarot
- Contact
- Blogs & forums
.