Académie d'Hermès
La Cabbale, Mère de toutes les cabbales Les Tables de la Loi, commentaires du Chapitre I, du Sépher de Moïse. Versets 2 et 3 La Genèse Biblique, chapitre 1 - 1.2 La terre était informe et vide: il y avait des ténèbres à la surface de l'abîme, et l'esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux Le Sépher de Moïse, chapitre I, version dite « lissée » - 2. Mais la Terre n'était qu'une puissance contingente d'être dans une puissance d'être ; l'Obscurité, force astringente et compressive, enveloppait l'Abîme, source infinie de l'existence potentielle ; et l'Esprit divin, souffle expansif et vivifiant, exerçait encore son action génératrice au-dessus des Eaux, image de l'universelle passivité des choses. Le Sépher de Moïse, chapitre I, version dite « décryptée» - 2°) Et-la-terre existait puissance-contingente-d’être dans-une-puissance-d’être : et-l’obscurité (force compressive et durcissante) était-sur-la-surface de-l’abîme (puissance universelle et contingente d’être) ; et-le-souffle de Lui-les-Dieux (force expansive et dilatante) était-générativement-mouvant sur-la-face-des-eaux (passivité universelle). Merveille de rigueur et de précision dans cette expression : puissance-contingente-d’être dans-une-puissance-d’être puissance qui peut se manifester ou non contingente principe que nous retrouverons à tous les plans de la création. Dans la nébuleuse cosmique il y a en puissance contingente d’être, des étoiles, systèmes solaires et galaxies. Dans un ciel pur et sans nuage et parfaitement serein, il y a en puissance contingente, des orages, des pluies torrentielles, de la foudre, des bourrasques. Dans l’individu, dés sa conception il y a en puissance contingente d’être des cathédrales, des voitures, des avions, des œuvres littéraires ou spirituelles, des calamités, beaucoup. Cette puissance contingente d’être est une des principales clefs de la Genèse ; c’est l’immuabilité abstraite infinie qui animera la forme concrète, la fameuse énergie du vide. C’est l’équivalent, pour prendre un exemple explicite, du programme informatique qui donnera vie à l’ordinateur et son environnement. Tant qu’une fonction n’est pas activée, par la réunion de circonstances favorables à sa manifestation, elle est présente mais inactive. Mais dès que les circonstances sont réunies, cette fonction se manifeste, tant que durera cette conjonction. Puissance-contingente-d’être dans-une-puissance-d’être, et cette puissance-d’être n’est rien d’autre qu’Ælohîm, indication infiniment précieuse, qui nous informe que rien de ce qui est ou en puissance d’être, n’est étranger à Lui-les-Dieux, puisque tout en découle nécessairement. Il est ce qui donne le mouvement à ces puissances contingentes qui le resteraient éternellement s’il n’y avait pas l’énergie de la puissance d’être pour les animer. Et si nous voulons savoir ce qu’est cette puissance d’être, il nous suffit de revenir à la définition hiéroglyphique d’Ælohîm : « La puissance Absolue qui se déploie en force, s’étend, s’élève, en principe de vie universelle, vivifiant l’idée abstraite de l’être, dans un développement infini de générations, dans la Matrice de passivité universelle. » Que la version Biblique paraît indigente en comparaison de la profondeur et de la force évocatrice contenues dans cette Table de la Loi du Sépher de Moïse décrypté! De surcroît l’erreur d’interprétation et de traduction du premier mot de la Genèse (Beræshith) qui est devenu : au commencement, au lieu d’En principe ; c’est-à-dire, non encore en acte, mais en puissance, donne immédiatement un sens matérialiste par la création d’une terre informe et vide, sens matérialiste que la Genèse Biblique ne quittera plus, et qui va jeter un épais voile de paradoxes ingérables sur cette sublime révélation. Il n’est pas anachronique que ce qui va expliquer la création, - passage de la puissance en acte -, commence par le symbole hiéroglyphique de la deuxième lettre hébraïque Beth, qui est le signe viril de l’action intérieure active, d’un mouvement extractif ; Beræshith n’est pas un commencement mais un passage actif d’un état à un autre. L’obscurité (force compressive et durcissante) ne doit pas davantage s’entendre en « ténèbres ». Dans le Tout lumière spirituel, ce qui deviendra matière, par la manifestation de cette force compressive et durcissante, sera toujours de l’ordre du temporel, sphère de vie et de mort, l’obscurité par manque des Lumières Spirituelles. C’est aussi, à ce niveau de la création, une force de combat, une opposition violente, entre des principes contraires du chaud et du froid, c’est une Matrice en instance de fécondation. Pour le comprendre, qu’il suffise de savoir que ce qui est lumière n’a pas d’ombre, et que ce qui a une ombre n’est plus lumière. La création, qui est différenciation de l’universel, implique la nécessité de l’obscurité. L’obscurité étant-sur-la-surface, formidable indication qui nous signale la membrane, le seuil qui sépare l’incréé du créé. L’obscurité est une force compressive, donc limitante, mais c’est aussi le passage à la manifestation. L’abîme qui est un chaos de non manifestation de la Puissance d’Être, va faire émerger des puissances contingentes qui, étant invisibles, sont donc obscures, mais elles sont différenciées, alors que dans le chaos elles sont indifférenciées de la Puissance d’Être. Ce qui est incréé ne peut pas changer de nature, c’est donc par induction vibratoire qu’il manifestera ces puissances en contingence d’être. L’abîme, devant s’entendre par le chaos, le désordre, les forces sont en puissance d’être dans un espace infini sans manifestation possible, puisque non différenciées; il leur manque le cadre de lois pour qu’elles soient manifestables ; ce cadre lois qui va leur donner ordre et limite hors du chaos, est le-souffle de Lui-les-Dieux. Son sens hiéroglyphique est un combat, une opposition violente, entre les principes contraires du chaud et du froid. Nous devons probablement comprendre par cet abîme l’état de non-être, le sans forme, qui ne veut pas dire le néant. C’est ce qui est au-delà du zéro absolu, les forces unifiées dans une non manifestation de l’océan d’une énergie pure, faite de l’ensemble des pensées (informations) de Lui-les-Dieux. La racine hiéroglyphique de ce mot "abîme", racine qui est la balise de sa compréhension cachante, indique: Sa première lettre hébraïque est le Thau, qui est la lettre que les Egyptiens consacraient à.... Thoth, symbole de l'âme universelle, que nous retrouvons sur le plan astral en Mercure messager des dieux, est lié au Hé qui exprime la vie et l’idée abstraite de l'être; ce qui nous donne comme racine Thau-Hé, signifiant proprement : le principe de vie qui s'égare et va se perdre dans l'infini. Cette racine est liée avec le Vau qui est un signe d’attache au Mem final, qui signifie l'eau mère, la Matrice universelle, l'action extérieure passive. Donc, si nous devions résumer sa signification hiéroglyphique nous pourrions dire: L'abîme = « L'âme universelle et sa puissance de vie abstraite égarée parce qu'infinie au sein de la passivité matricielle. » Le souffle, dans un sens hiéroglyphique, est la force d’opposition à celle de l’obscurité, qui elle, est une puissance compressive, une compression. Le souffle est donc une force expansive. Et ce Souffle est générativement-mouvant, malgré l’anachronisme apparent, cette figure de style est d’une magnifique précision, sur le plan de la Création, en principe évidemment, puisqu’elle fait contenir dans le souffle l’idée de germes générative, générations et de cycles ( mouvant, mouvement, renouvellement) l’essence de la force vitale ; c’est la force expansive, le feu. Ce souffle est la respiration universelle, c’est aussi par ce souffle, et ses modulations possibles, que nous aurons le verbe créateur, celui de l’Évangile de Saint Jean : « 1.1 Au commencement était le Verbe et le Verbe était avec Dieu et le Verbe était Dieu » Dommage que sur cette importante fonction de la Création, la Genèse Biblique ne souffle mot. Reste la face-des-eaux, eaux sur lesquelles il y aurait tant à dire, qui, comme le disent si bien nos alchimistes, n’est pas cette eau qui mouille les mains, mais le principe de passivité et de fluidité que forme l’océan universel des pensées de Lui-les-Dieux, l’Energie Absolue, la Prima Materia, la Puissance d’Être. Et l’expression très imprécise et grossière de la Genèse Biblique : au-dessus des eaux qui implique dès le départ que Dieu ne serait pas le grand Tout, puisqu’il est au-dessus de quelque chose qui n’est manifestement pas lui, n’est pas comparable avec la-face-des-eaux qui évoque l’image que produisent les courants issus de : était-générativement-mouvant . L’eau, sur le plan des principes que développe cette Table de la Loi, doit s’entendre par courants fluidiques que provoque le souffle par la mise en mouvement de la création. Dans l’ancienne Egypte, Nou l’Océan Primordial était considéré comme la Matrice cosmique, ce qui contient tout en état de dissolution, l’au-delà, sans jeu de mot, et qui fait passer dans l’En Deçà les formes par cristallisation. Donc, nos alchimistes avaient parfaitement perçu cette eau Mère qui n’est pas l’Essence du germe, mais contient tous les germes de toutes choses à l’état latent. C’est l’Énergie-Conscience qui rend possible la germination dans le milieu fluidique qui sera ce qui manifeste et ce qui réabsorbe. Tout ce qui est à la surface des eaux se manifeste, tout ce qui est en dessous de la surface des eaux est en état latent d’inactivité, au repos : la Passivité Universelle. La Genèse Biblique, chapitre1 - 1.3 Dieu dit: Que la lumière soit! Et la lumière fut. Le Sépher de Moïse, chapitre I, version lissée - 3. Or, il avait dit, LUI-les-Dieux : la Lumière sera, et la Lumière avait été. Le Sépher de Moïse, chapitre I, version décryptée. - 3°) Et il-dit (déclarant sa volonté), Lui-l’Etre-des-êtres : et- (sera)-fut-faite lumière (élémentisation intelligible). On peut supposer, d’après la version Biblique, qu’avant qu’il le dise, Lui-les-Dieux, la lumière n’était pas, et que dès lors s’engage un processus paradoxal qui fait que le Dieu d’avant la lumière était une imperfection à laquelle il manquait quelque chose, rien de moins que la lumière, et qu’il s’engage dans un processus de complémentation par une fuite en avant dans un futur créatif, s’opposant à l’éternel présent, que se doit d’être La Vérité Absolue, et donc par essence immuable, car en vertu d’une principe évident, ce qui change n’est pas la Vérité Absolue. Paradoxe qui disparaît à la lecture subtile de la traduction conforme aux origines du Sépher de Moïse : et il-dit, expression de sa volonté, puissance qui se déclare, se manifeste et se réfléchit au dehors sur ce qu’elle éclaire, l’émanation de l’éternel Présent. Dans ce et il-dit, il y a toute la magie de la communication de la Connaissance, et c’est cette Connaissance qui est la Lumière Spirituelle Absolue. La lumière, l’Energie Cause, est Esprit qui est feu latent l’élément positif, actif, mâle, dilatant, fécondant, la Force Vitale. L’obscurité, (l’élément négatif, passif, contractant, le froid, le féminin fécondé), est aussi dans le sens hiéroglyphique des lettres hébraïques, l’ardeur, l’æther, l’action d’éclairer, d’instruire, la joie, la félicité, la grâce, la connaissance (élémentisation intelligible) Sera-faite-lumière. Pour différencier la création de l’Universel, il faut donc que cette création ne soit pas rigoureusement conforme à l’Universel, car sinon, rien ne permettrait de les distinguer. L’Universel étant la Connaissance absolue, la lumière qui est distinguée sera donc l’élément qui rend l’universel intelligible, et par voie de cons’quence, l’intelligence elle-même. Cette lumière (élémentisation intelligible) c’est l’intelligence qui va parcourir la création au travers de ses multiples véhicules pour évoluer vers l’ultime perfection dont elle est issue, l’histoire des Tables de la Loi. Sur le plan astrophysique, nous sommes probablement devant le Big-Bang, et sur le plan individuel celui d’éveil de la conscience ; car il convient de bien comprendre que ce processus de création n’est pas temporel mais intemporel, et qu’en vertu du Tout est dans le tout, et, suivant les axiomes de la Tabula Smaragdina : ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, et ce qui est en bas est comme ce qui est en haut, il y a, à toutes les étapes de la création, réitération de ce principe du passage à la lumière intelligible. Et-sera-fut-faite, voilà qui subitement résout tous les problèmes de passé, présent, futur, puisque dans cette formulation tout ce qui sera, fut. Tout ce qui se manifeste en essence est d’abord en principe, et le principe de la création Divine n’est pas de faire ce qui n’existe pas, mais de faire passer les principes de l’immuable Vérité Absolue en essence, et l’essence en substance ( 3 Plans), ternaire incontournable sur lequel nous aurons l’occasion de revenir. Donc, lorsque nous croyons à l’illusion du futur, nous ne faisons que remonter le passé de l’éternel présent. Seule la langue hiéroglyphique égyptienne autorise ce trope qui permet d’obvier à la difficulté de transposition dans un univers temporel linéaire, qui à cette étape de la création n’existe pas encore puisque tout est simultané; l’Être des êtres ne connaît point de temps. Ce qui confirme la réalité d’une permanence des principes de la création sur tous les plans, et celle des Tables de la Loi à toutes les époques et dans tous les états de la création. © Claude le Moal
La véritable Histoire d'Adam et Eve enfin dévoilée.
642
- Hermès
- Accueil
- Cabbale
  - accueil c
  - Salle Cabbale
  - Naos cabbale 0
  - Naos cabbale 1
  - VH Adam Eve 0
  - VH Adam Eve 1
  - VH Adam Eve 2
  - VH Adam Eve 3
  - VH Adam Eve 4
  - VH Adam Eve 5
  - VH Adam Eve 6-
  - VH Adam Eve 7
  - VH Adam Eve 8
  - VH Adam Eve 9
  - VH Adam Eve 10
  - VH Adam Eve 11-
  - VH Adam Eve 12
  - VH Adam Eve 13
  - VH Adam Eve 14
  - VH Adam Eve 15
  - VH Adam Eve 16
  - VH Adam Eve 17
  - VH Adam Eve 18
  - VH Adam Eve 19
  - VH Adam Eve 20
  - VH Adam Eve 21
  - VH Adam Eve 22
  - VH Adam Eve 23
  - VH Adam Eve 24
  - VH Adam Eve 25
  - VH Adam Eve 26
  - VH Adam Eve 27
  - VH Adam Eve 28
  - VH Adam Eve 29
  - VH Adam Eve 30
  - Adam Eve 0
  - Adam Eve 1
  - Adam Eve 2
  - Adam Eve 3
  - Adam Eve 4
  - Adam Eve 5-
  - Adam Eve 6
  - Adam Eve 7
  - Adam Eve 8
  - Adam Eve 9
  - Adam Eve 10
  - Adam Eve 11
  - Adam Eve 12
  - Adam Eve 13
  - Adam Eve 14-
  - Adam Eve 15
  - Adam Eve 16
  - Adam Eve 17
  - Adam Eve 18
  - Adam Eve 19
  - Adam Eve 20
  - Adam Eve 21
  - Adam Eve 22
  - Adam Eve 23
  - Adam Eve 24
  - Adam Eve 25-
  - Adam Eve 26
  - Adam Eve 27
  - Adam Eve 28
  - Adam Eve 29
  - Adam Eve 30
  - Adam Eve 31
  - Adam Eve 32
  - Adam Eve 33
  - Adam Eve 34
  - Adam Eve 35
  - Adam Eve 36
  - Adam Eve 37
  - Adam Eve 38
  - Adam Eve 39
  - Adam Eve 40-
  - Adam Eve 41
  - Adam Eve 42
  - Adam Eve 43
  - Adam Eve 44
  - Adam Eve 45
  - Adam Eve 46
  - Adam Eve 47
  - Adam Eve 48
  - Adam Eve 49
  - Adam Eve 50
  - Adam Eve 51
  - Adam Eve 52
  - Adam Eve 53
  - Adam Eve 54-
  - Adam Eve 55
  - Adam Eve 56
  - Fabre Olivet 0
  - Fabre Olivet 1
  - Fabre Olivet 2
  - Fabre Olivet 3
  - Fabre Olivet 4
  - Fabre Olivet 5
  - Fabre Olivet 6
  - Fabre Olivet 7
  - Fabre Olivet 8
  - Fabre Olivet 9
  - Fabre Olivet 10
  - Fabre Olivet 11
  - Fabre Olivet 12
  - Fabre Olivet 13
  - Sepher Moïse 1
  - Sepher Moïse 2
  - Sepher Moïse 3
  - Sepher Moïse 4
  - Sepher Moïse 5
  - Sepher Moïse 6
  - Sépher Moïse 7
  - Sépher Moïse 8
  - Cabbale Adam 0
  - Cabbale Adam 1
  - Cabbale Adam 2
  - Cabbale Adam 3
  - Cabbale Adam 4
  - Cabbale Adam 5
  - Cabbale Adam 6
  - Cabbale Adam 7
  - Cabbale Adam 8
  - Cabbale Adam 9
  - Cabbale Adam 10
  - Cabbale Adam 11
  - Cabbale Adam 12
  - Cabbale Adam 13
  - Cabbale Adam 14
  - Cabbale Adam 15
  - Cabbale Adam 16
  - Cabbale SYA 1
  - Cabbale SYA 2
  - Cabbale SYA 3
  - Cabbale SYA 4
  - Cabbale SYA 5
  - Cabbale H 1
  - Cabbale H 2
  - Cabbale H 3
  - Cabbale H 4
  - Cabbale H 5
  - Cabbale H 6
  - Cabbale H 7
  - Cabbale H 8
  - Cabbale H 9
  - Cabbale H 10
  - Espace 3y
  - Le constat 1
  - Le constat 2
  - Le constat 3
  - Le constat 4
  - Le constat 5
  - Anc Test 1
  - Anc Test 2
  - Anc Test 3
  - Anc Test 4
  - Anc Test 5
  - Nouv Test 1
  - Nouv Test 2
  - Nouv Test 3
  - Nouv Test 4
  - Nouv Test 5
  - Ste Gle 1
  - Ste Gle 2
  - Ste Gle 3
  - Ste Gle 4
  - Ste Gle 5
  - Gd secret 1
  - Gd secret 2
  - Gd secret 3
  - Gd secret 4
  - Gd secret 5
  - Du visible 1
  - Du visible 2
  - Du visible 3
  - Du visible 4
  - Du visible 5
  - Divin Créa 1
  - Divin Créa 2
  - Divin Créa 3
  - Divin Créa 4
  - Divin Créa 5
  - Karma Cabbale 1
  - Karma Cabbale 2
  - Karma Cabbale 3
  - Karma Cabbale 4
  - Karma Cabbale 5
  - Conn Cabbale 1
  - Conn Cabbale 2
  - Conn Cabbale 3
  - Conn Cabbale 4
  - Conn Cabbale 5
  - Vie et cabbale 1
  - Vie et cabbale 2
  - Vie et cabbale 3
  - Vie et cabbale 4
  - Vie et cabbale 5
  - Télécharg 3y
  - Téléchargé A&E
  - A&E gratuit 2
  - Chro Cabbale 0
  - Chro Cabbale 1
  - Chro Cabbale 2
  - Chro Cabbale 3
  - Chro Cabbale 4
  - Chro Cabbale 5
  - Chro Cabbale 6
  - Chro Cabbale 7
  - Chro Cabbale 8
  - Chro Cabbale 9
  - Chro Cabbale 10
  - Chro Cabbale 11
  - Chro Cabbale 12
  - Chro Cabbale 13
  - Chro Cabbale 14
  - Chro Cabbale 15
  - Chro Cabbale 16
  - Chro Cabbale 17
  - Chro Cabbale 18
  - Chro Cabbale 19
  - Chro Cabbale 20
  - Chro Cabbale 21
  - Chro Cabbale 22
  - Chro Cabbale 23
  - Chro Cabbale 24
  - Chro Cabbale 25
  - Chro Cabbale 26
  - Chro Cabbale 27
  - Chro Cabbale 28
  - Chro Cabbale 29
  - Chro Cabbale 30
  - Chro Cabbale 31
  - Chro Cabbale 32
  - Chro Cabbale 33
  - Chro Cabbale 34
  - Chro Cabbale 35
  - Chro Cabbale 36
  - Chro Cabbale 37
  - Chro Cabbale 38
  - Chro Cabbale 39
  - Chro Cabbale 40
  - Stance Dzyan 0
  - Stance Dzyan 1
  - Stance Dzyan 2
  - Stance Dzyan 3
  - Stance Dzyan 4
  - Stance Dzyan 5
  - Stance Dzyan 6
  - Stance Dzyan 7
  - Stance Dzyan 8
  - Stance Dzyan 9
  - Stance Dzyan 10
  - Stance Dzyan 11
  - Stance Dzyan 12
  - Stance Dzyan 13
  - Stance Dzyan 14
  - Med cabbale 1
  - Med cabbale 2
  - Med cabbale 3
  - Med cabbale 4
  - Med cabbale 5
  - Med cabbale 6
  - Med cabbale 7
  - Med cabbale 8
  - Med cabbale 9
  - Med cabbale 10
  - Med cabbale 11
  - Med cabbale 12
  - Med cabbale 13
  - Med cabbale 14
  - Med cabbale 15
  - Med cabbale 16
  - Med cabbale 17
  - Med cabbale 18
  - Med cabbale 19
  - Med cabbale 20
  - Med cabbale 21
  - Med cabbale 22
  - Med cabbale 23
  - Med cabbale 24
  - Med cabbale 25
  - Med cabbale 26
  - Med cabbale 27
  - Med cabbale 28
  - Med cabbale 29
  - Med cabbale 30
  - Med cabbale 31
  - Med cabbale 32
  - Med cabbale 33
  - Med cabbale 34
  - Med cabbale 35
  - Med cabbale 36
  - Med cabbale 37
  - Med cabbale 38
  - Med cabbale 39
  - Med cabbale 40
  - Med cabbale 41
  - Med cabbale 42
  - Med cabbale 43
  - Med cabbale 44
  - Med cabbale 45
  - Med cabbale 46
  - Med cabbale 47
  - Med cabbale 48
  - Med cabbale 49
  - Med cabbale 50
  - Med cabbale 51
  - Med cabbale 52
- Tarot
- Contact
- Blogs & forums
.