La véritable Histoire d'Adam et Eve enfin dévoilée.
La Cabbale, Mère de toutes les cabbales Les Tables de la Loi, commentaires du Chapitre II, du Sépher de Moïse. Verset 12 La Genèse Biblique, chapitre 2 - 2.12 L'or de ce pays est pur; on y trouve aussi le bdellium et la pierre d'onyx. Le Sépher de Moïse, chapitre II, version lissée. - 12. Et l'or de cette terre-là, emblème de la réflexion lumineuse, était bon. C'était encore le lieu natal du Bedolla, division mystérieuse, et de la pierre Shohâm, sublimation universelle. Le Sépher de Moïse, chapitre II, version décryptée. - 12°) Et-l’or-de la-terre icelle, bon ; lieu-propre du-Bedellium (séparation mystérieuse), et-de-la-pierre shohâm. (Sublimation universelle). Si nous devions chercher une référence historique pour fonder l’origine de la science alchimique, il me semble que l’Or et Hawilah, l’état où se produit la réflexion lumineuse, étaient déjà tout trouvés, pour symboliser l’Or des sages. Mais que cet Or des sages soit immédiatement suivi de Shohâm la pierre philosophale de la sublimation universelle, voilà qui ne laisse pas beaucoup de place au doute quant à la réalité d’une Alchimie originelle et Divine Constatons encore une fois l’extrême subtilité de ces Tables de la Loi, dans ce trope : Et-l’or-de la-terre icelle, bon, si nous considérons que l’or est Hawilah et qu’il convient de comprendre par : réflexion lumineuse, que celle-ci est issue de la sphère organique (la terre) et que cet or n’est pas considéré comme bon autant que possible, mais directement comme Bon, nous comprenons ainsi tout l’intérêt de nos alchimistes à vouloir atteindre la capacité de transmuter le plomb en Or. L’ignorance en connaissance. La correspondance de Bedellium dans le livre de Thoth nous donne : La Papesse 2, l’Empereur 4, le Pendu 12 et la Justice 8. 2 La Papesse, la Matrice Universelle, la Nature Naturée, s’applique au discernement de la réalité invisible qui se dissimule derrière le rideau des apparences sensibles. Science des religions, métaphysique, Cabbale. La Conscience, esprit pénétrant les mystères, Intuition. 4 L’Empereur, la force compressive et la matérialisation des 4 éléments, le fluide universel créateur, le soufre des alchimiste, feu vital emprisonné dans le germe, verbe réalisateur incarné, l’abondance née de la division. La pierre cubique. La Providence qui donne un espace au Destin, le Cosmos. Positivisme, concentration de la volonté. 12 Le Pendu, l’équilibre entre la Nécessité et la Liberté, l’expérience acquise par la Connaissance, l’Initié réalisant le Grand Œuvre par sublimation des lois de la Providence et celles du Destin et qui élargit sa Conscience dans les sphères supérieures subtiles. Impuissance, esprit échappant à la matière et n’ayant pas prise sur elle, Apôtre, martyr de l’inintelligence. 8 La Justice, vertu cardinale, l’existence élémentaire, la nature faisant fonction de Mère universelle dans le sens de la Déesse Mâat de l’ancienne Egypte, juste de pensée, juste de parole, juste d’action. Les Lois de la création qui coordonnent et débrouillent le chaos. Le point d’équilibre (la Conscience) entre la Vie, existence absolue, et la vie, existence relative. Loi, ordre, équilibre, stabilité, discernement, logique, régularité. Nous obtenons un total de 26, le tétragramme, en réduction théosophique, le 8 la Justice, Bedellium est de l’ordre de la Conscience. Et nous pouvons donc traduire d’après les lames du livre de Thoth, cette séparation mystérieuse qu’est Bedellium de la façon suivante : « La Matrice Universelle fécondant la matière, ce qui est forcément division et séparation, dans le dessein d’une sublimation entre les nécessités et la liberté par l’équilibre et l’harmonie » Et ce verset 12 correspond à la lame 12, le pendu (l’initié), l’association du 1 le Bateleur et du 2 la Papesse, pour nous donner 3 l’Impératrice en réduction théosophique, ce qui est symbolisé par le triangle surmonté d’une croix, la pierre philosophale, est admirablement définie dans ce même verset 12, qui unit la séparation mystérieuse à la sublimation universelleAucun traité d’alchimie n’atteindra la pureté évocatrice de ce verset. Et-l’or-de la-terre icelle, bon . il me paraît intéressant de connaître ce que dit de l’Or, ce grand alchimiste que fut Dom Antoine-Joseph Pernety dans son dictionnaire Mytho-Hermétique: « Or : Le plus pur et le plus parfait de tous les métaux, a été appelé par les Adeptes, Soleil, Apollon, Phœbus, et de divers autres noms, particulièrement lorsqu'ils ont considéré ce métal comme Philosophique. L'or qui sert à faire les monnaies, les vases et les autres choses en usage dans la société civile, est appelé Or mort, pris respectivement à celui qui est la base de l'œuvre; parce que les Philosophes disent que tous les métaux qui ont souffert la fusion, ont perdu la vie par la tyrannie du feu. Leur or vif est ce grain fixe, principe de fixité, qui anime le mercure des Sages et la matière de la pierre, c'est-à-dire l'humide radical des métaux, la portion la plus digérée de la vapeur onctueuse et minérale qui les forme. Mais elle prend plus proprement le nom Or vif, lorsqu'elle est devenue soufre des Philosophes, ou magistère au rouge, ou minière de feu. Or éthée. Or Philosophique. Or altéré. C'est l'or vif des Sages. or blanc. Magistère des Philosophes parvenu à la blancheur. Ils lui ont donné ce nom, à cause de sa blancheur, et que de lui, naît l'or jaune et rouge, c'est-à-dire la pierre au rouge parfait, qui est leur véritable or, leur soleil, leur ferment, leur fumée rouge. or en esprit. C'est l'or des Sages réduit à sa première matière, qu'ils appellent réincrudé, et volatilisé par leur mercure. Or des philosophes. Lorsqu'ils disent prenez l'or, ils n'entendent pas l'or vulgaire; mais la matière fixe de l'œuvre, dans laquelle leur or vif est caché et comme en prison. Ainsi leur or à 24 carats est leur or pur et sans mélange de parties hétérogènes. or volatil. Or fulminant. Crolius. or du corail. Matière fixe au rouge. or de gomme. Matière fixe des Philosophes. or EXALTÉ, or MULTIPLIÉ, Poudre de projection. or SUBLIMÉ, or vivifié. C'est l'or réincrudé, et volatilisé. or de l'Alchymie. Soufre des Philosophes. or feuille. Soufre des Sages en dissolution. or BLANCHI. Voyez fumée BLANCHE. Or et argent à l'égard de la pierre. Ce sont les deux ferments pour le blanc et pour le rouge. Ces deux métaux ne font qu'un argent vif congelé, digéré et cuit par le feu de leur propre soufre. L'or vulgaire, le plus parfait de tous les métaux, ne peut comme tel, être porté par l'Art à un degré plus haut; mais lorsqu'il est réduit en sa première matière par une voie secrète et philosophique, l'Art, dit Philalèthe, peut alors l'élever à une perfection beaucoup plus étendue que celle qu'il avait reçue de la nature. De mort qu'il était avant sa réincrudation, il devient vivant au moyen du mercure des Sages, qui étant vivant, le ressuscite. C'est pourquoi les Philosophes disent qu'il faut ressusciter le mort, et faire mourir le vivant; c'est-à-dire, dissoudre, putréfier et volatiliser le fixe, et par son moyen fixer ensuite le volatil. L'or se détruit par une eau qui est de sa nature, et non par aucun autre dissolvant; parce que toutes choses se réduisent à leurs premiers principes par leurs principes mêmes. Toute autre dissolution est violente et contre nature; c'est plutôt une séparation, une division des parties du corps, qu'une véritable dissolution. Il faut que cette dissolution soit vraie et radicale, pour qu'elle puisse être un acheminement à une nouvelle génération. Ceux qui veulent réussir dans l'Art Hermétique, doivent donc bien prendre garde à ne pas prendre un dissolvant d'une nature qui ne soit pas de nature métallique; car s'ils ne se fixent pas à la semence même des métaux, extraite de sa minière, ils ne réussiront jamais. » L’Or de la terre, c’est celui du plan astral, lieu propre de Bedellium, la séparation mystérieuse, et nous retrouvons là, un des grands principes de la Table Smaragdine: Tu sépareras le subtil de l’épais, et quoi de plus mystérieux que cette perpétuelle séparation du subtil de l’épais?... ce sont les effets des puissances contingentes des 7 Jours de la Genèse: la séparation des cieux et de la terre, l’action de la force raréfiante et de la force contractante, le Solve et Coagula des alchimistes. Dans ses Fables Egyptiennes et Grecques, Dom Antoine-Joseph Pernety précise sur ce sujet: “On a déjà vu ce qu’on doit entendre par les Dragons & les Taureaux. Toute l’explication de cette parenté consiste par conséquent à savoir qu’il y a une unique matière du Magistère, composée néanmoins du volatil & du fixe. Le Dragon ailé & la femme indiquent le volatil, & le Dragon sans aile avec le Taureau sont les symboles du fixe. Le mercure Philosophique ou dissolvant des Philosophes se compose de cette matière, que les Philosophes disent être le principe de l’or. L’or des Sages naît de cette matière, elle est par conséquent sa mère : dans les opérations de l’œuvre, il faut mêler le fils avec la mère ; alors le fils, qui était fixe & désigné par le Dragon sans aile, fixe aussi sa mère, & de cette union naît un troisième fixe, ou le Taureau. Voilà le Dragon père du Taureau. Qu’on refasse le mélange de ce nouveau-né avec la femme, ou sa partie volatile dont il a été tiré, alors il en résultera le Dragon sans aile, qui deviendra fils de celui qu’il a engendré ; parce que la matière crue est appelée Dragon avant sa préparation, & dans le temps de chaque disposition ou opération de l’œuvre. Ce qui a fait dire à Arisléus (La Tourbe) : «La pierre est une mère qui conçoit son enfant, & le tue & le met dans son ventre... après il tue sa mère & la met dans son ventre, & la nourrit.... C’est l’un des plus grands miracles donc on ait ouï parler; car la mère engendre le fils, & le fils engendre sa mère & la tue.» C’est-à-dire, que l’or se dissout dans le dissolvant volatil des Philosophes ; dont il est tiré ; c’est alors la mère qui tue son enfant. Cet or, en se fixant, fixe sa mère avec lui ; voilà l’enfant qui engendre sa mère, & la tue en même temps, parce que de volatile qu’elle était, il l’engendre en fixité ; & fixer le volatil, c’est le tuer. Voilà tout le mystère de ce paradoxe découvert.” Et-de-la-pierre shohâm. (Sublimation universelle). Comment interpréter Shohâm, la pierre, autrement que par la Pierre philosophale, la sublimation universelle, celle du grand Œuvre des alchimistes, ou encore la pierre d’angle, la fameuse pierre de l’Evangile de Matthieu:,16.18 « Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Église, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle. » Cette Église, en esprit et en vérité, serait celle de la sublimation universelle, de la séparation mystérieuse et de la réflexion lumineuse, voilà qui donne un sens ésotérique sublime à ce verset si galvaudé par le sens profane. Shohâm, est composé des hiérogrammes, correspondant aux lames du livre Thoth suivant: Le Fou 0, le Pape 5, la Mort 13. 0 Le Fou, la substance plastique ou primordiale universelle issue des abîmes, la nuit, le vide ou le retour au chaos par franchissement des limites de l’équilibre et de la violation des lois d’harmonie. C’est le règne des instincts et des impulsions irraisonnées. Ne s’appartenant pas lui-même (volonté et intelligence) il est possédé et le jouet des forces du Destin à cause de son indolence, sa paresse, son irrésolution et sa faiblesse. Passif, négatif, influençable, soumis aux influences extérieures. Aveugle spirituel. 5 Le Pape, l’Intelligence et la vie universelle, l’étoile à 5 branches, la quintessence gouvernant la matière, la Gnose Universelle, l’air, l’esprit, l’âme, la vie et l’idée abstraite de l’être. La Conscience animatrice du Destin. Métaphysique, spiritualisme, savoir transcendant. 13 La Mort, le passage obligé pour une renaissance, le grand transformateur universel, la force plastique universelle ; principe de vie, elle est aussi une matrice de fécondation passive. La Mort est la suprême libératrice des forces dominatrices du Destin, elle appartient donc à la Providence. La Mort en position finale est signe de développement d’un être dans l’espace infini. C’est la dissolution nécessaire des assemblages imparfaits. Fatalité, décomposition, fin de quelque chose, transformation. Nous avons un total de 18 la Lune, et une réduction théosophique de 9, ce qui fait que Shohâm est de l’ordre du Destin. Nous pouvons donc traduire d’après les lames du livre de Thoth, cette sublimation universelle qu’est Shohâm, de la façon suivante : « L’instinct chaotique des désirs issu de la substance primordiale, qui se sublime au travers des cycles de la sphère temporelle de vie et de mort, pour parvenir à la quintessence de l’intelligence et de la vie universelle. » Voici comment résume, Dom Antoine-Joseph Pernety, l’alchimie dans son dictionnaire Mytho-Hermétique: “ Alchymie:. Presque tous les Auteurs varient sur la définition de cette science, parce qu'il y en a de deux sortes, l'une vraie et l'autre fausse. La première se définit, selon Denis Zachaire, une partie de la Philosophie naturelle, qui apprend à faire les métaux sur la terre, en imitant les opérations de la Nature sous terre, d'aussi près qu'il est possible. Paracelse dit que l'Alchymie est une science qui montre à transmuer les genres des métaux l'un en l'autre. Mais la vraie définition qu'on peut tirer de tout ce que les bons Auteurs disent de la vraie Alchymie, est telle: l'Alchymie est une science et l'art de faire une poudre fermentative, qui transmue les métaux imparfaits en or et qui sert de remède universel à tous les maux naturels des hommes, des animaux et des plantes. La fausse Alchymie ne peut mieux se définir, que l'art de se rendre misérable tant du côté de la fortune que de la santé. La vraie consiste à perfectionner les métaux, et à entretenir la santé. La fausse à détruire l'un et l'autre. La première emploie les agents de la Nature, et imite ses opérations. La seconde travaille sur des principes erronés, et emploie pour agent le tyran et le destructeur de la Nature. La première, d'une matière vile et en petite quantité, fait une chose très précieuse. La seconde, d'une matière très précieuse, de l'or même, fait une matière très vile, de la fumée et de la cendre. Le résultat de la vraie est la guérison prompte de toutes les maladies qui affligent l'humanité. Le résultat de la fausse sont ces mêmes maux, qui surviennent communément aux souffleurs. L'Alchymie est tombée dans le mépris, depuis que grand nombre de mauvais Artistes en ont imposé aux gens trop crédules et ignorants, par leurs supercheries. L'or est l'objet de l'ambition des hommes; les dangers auxquels l'on est obligé de s'exposer sur mer et sur terre, pour se procurer ce précieux métal, ne rebutent que peu de gens. Un homme se présente; il sait, dit-il, le moyen de faire croître dans votre propre maison la minière de tous les trésors, sans d'autres risques que celui d'une partie de ceux que vous possédez. Sur son verbiage, dont on ne connaît pas le faux, parce qu'on ignore le procédé de la Nature, on se laisse gagner, on sème son or, et l'on ne recueille que de la fumée; on se ruine, on finit enfin par détester l'imposteur, et douter de la vérité de l'existence de l'Alchymie, parce qu'on n'est pas parvenu au but qu'elle se propose en prenant un chemin opposé à celui qui y conduit. Il est peu d'Artistes vrais Alchymistes; il en est beaucoup qui travaillent selon les principes de la Chymie vulgaire. Ces derniers puisent dans leur art des sophistications sans nombre; c'est lui qui fournit tous ces imposteurs, qui, après s'être ruinés, cherchent à ruiner les autres. C'est lui que l'on devrait mépriser par ces raisons, si l'on n'en avait de plus fortes de l'estimer, par le grand nombre de ses découvertes utiles à la société. Les vrais Alchymistes ne font point trophée de leur science; ils ne cherchent pas à escroquer l'argent d'autrui, parce que, comme disait Morien au Roi Calid, celui qui possède tout, n'a besoin de rien. Ils font part de leurs biens à ceux qui en manquent. Ils ne vendent point leur secret; s'ils en communiquent la connaissance à quelques amis, ce n'est encore qu'à ceux qu'ils croient dignes de le posséder et d'en faire usage selon le bon plaisir de Dieu. Ils connaissent la Nature et ses opérations, et se servent de ces connaissances, pour parvenir, comme dit St.Paul, à celle du Créateur. Qu'on lise les ouvrages d'Hermès Trismégiste, leur chef, ceux de Geber, de Morien, de Saint-Raymond Lulle, du Cosmopolite, de d'Espagnet, et de tant d'autres Philosophes Alchymistes. Il n'en est pas un seul qui ne prêche sans cesse l'amour de Dieu et du prochain, qui ne déclame contre les faux Alchymistes, et qui ne publie hautement que les procédés de la vraie Chymie ou Alchymie sont les mêmes que ceux que la Nature emploie, quoique abrégés par le secours de l'Art; mais absolument différents de ceux qui sont en usage dans la Chymie vulgaire. Qu'on ne se flatte donc pas d'y parvenir par son moyen; et qu'elle serve de pierre de touche à ceux qui seraient exposés à être trompés par des charlatans et des imposteurs. Le type ou modèle de l'art Alchimique ou Hermétique, n'est autre que la Nature elle-même. L'Art plus puissant que la Nature, par les mêmes voies qu'elle lui marque, dégage, en certains cas, plus parfaitement les vertus naturelles des corps des prisons où elles étaient renfermées; il amplifie leur sphère d'activité, et rassemble les principes qui les vivifient. Les opérations de la Nature ne diffèrent qu'en termes seulement des opérations de l'Alchymie, qui sont au nombre de sept ; savoir : calcination, putréfaction, solution, distillation, sublimation, conjonction, coagulation ou fixation. Mais ces termes doivent s'entendre philosophiquement, c'est-à-dire conformément au procédé de la Nature, qu'il faut bien connaître avant de vouloir l'imiter.” Voici encore ce qu’il dit de la pierre philosophale : « pierre philosophale : Résultat de l'œuvre Hermétique, que les Philosophes appellent aussi Poudre de projection. On regarde la pierre philosophale comme une chimère pure, et les gens qui la cherchent sont regardés comme des fous. Ce mépris, disent les Philosophes Hermétiques, est un effet du juste jugement de Dieu, qui ne permet pas qu'un secret si précieux soit connu des médians et des ignorants. Les plus célèbres et les plus savants Chymistes modernes non seulement ne regardent pas la pierre philosophale comme une chimère, mais comme une chose réelle. Beccher, Stalh et nombre d'autres l'ont défendue et soutenue contre les assauts répétés de l'ignorance, et des gens qui pour l'ordinaire s'élèvent contre elle sans en connaître autre chose que le nom. Voyez le Discours préliminaire du Traité des Fables Egypt. et Grecq. Dévoilées». « C’est le principe de tout ; elle se mêle avec tout. Vous qui demandez à Dieu le don de la Pierre Philosophale, dit l’Auteur des Rimes Germaniques (Théatr. Chymiq. T. 6.), gardez-vous bien de la chercher dans les herbes, les animaux, le Soufre, le mercure & les minéraux ; le vitriol, l’alun, le sel ne valent rien pour cela ; le plomb, l’étain, le cuivre le fer n’y sont point bons ; l’or même & l’argent ne peuvent rien pour le Magistère ; mais prenez Hylé, ou le chaos, ou la première matière, principe de tout, & qui se spécifie dans tout.» « Cette matière n’a point de forme déterminée, dit un autre Auteur anonyme (Ibid.) ; mais elle est susceptible de toutes les formes ; c’est le Prothée des Anciens, qui, comme dit Virgile, Omnia transformat sese in miracula rerum. Georg. 4. » En conclusion, nous devons probablement considérer Phîson, Hawilah, Bedellium et Shohâm, comme étant l’envers d’IHÔAH, à savoir : L’envers du tétragrammaton de Yod = Phîson, l’envers de Hé = Hawilah, l’envers de Vau = Bedellium et l’envers de Hé = Shohâm. Phîson à l’inverse de Yod, n’est plus une sublimation du fixe et du volatil, mais sa division en quatre bras, il est le quaternaire qui donne la Tétraktys, qui par addition revient à Yod. Hawilah à l’inverse de Hé, n’est plus l’idée abstraite de l’homme intellectuel, mais son idée concrète. Bedellium à l’inverse de Vau, n’est plus un signe convertible universel qui fait passer d’une nature à une autre, (d’une polarité à une autre) mais un diviseur. Shohâm, à l’inverse du deuxième Hé, n’est pas l’aspect feminin, la faculté volitive agissante de l’androgyne, mais la porte de retour à cet androgyne par la sublimation universelle, l’épouse qui cherche l’époux du Cantique des cantiques. IHÔAH agit dans la sphère temporelle par polarité inversée de sa nature glorieuse, par ces quatre puissances corrélatives l’une de l’autre et qui marqueront de leurs empreintes toutes manifestations de la sphère organique et temporelle. Notons que ce verset 12, correspond à la lame du livre de Thoth « le Pendu », la réalisation du Grand Œuvre. Quoi de plus évident que ce 1 le Bateleur associé au 2 la Papesse qui en réduction théosophique nous donne le ternaire Divin, la Pierre Philosophale. © Claude le Moal
660
- Hermès
- Accueil
- Cabbale
  - accueil c
  - Salle Cabbale
  - Naos cabbale 0
  - Naos cabbale 1
  - VH Adam Eve 0
  - VH Adam Eve 1
  - VH Adam Eve 2
  - VH Adam Eve 3
  - VH Adam Eve 4
  - VH Adam Eve 5
  - VH Adam Eve 6-
  - VH Adam Eve 7
  - VH Adam Eve 8
  - VH Adam Eve 9
  - VH Adam Eve 10
  - VH Adam Eve 11-
  - VH Adam Eve 12
  - VH Adam Eve 13
  - VH Adam Eve 14
  - VH Adam Eve 15
  - VH Adam Eve 16
  - VH Adam Eve 17
  - VH Adam Eve 18
  - VH Adam Eve 19
  - VH Adam Eve 20
  - VH Adam Eve 21
  - VH Adam Eve 22
  - VH Adam Eve 23
  - VH Adam Eve 24
  - VH Adam Eve 25
  - VH Adam Eve 26
  - VH Adam Eve 27
  - VH Adam Eve 28
  - VH Adam Eve 29
  - VH Adam Eve 30
  - Adam Eve 0
  - Adam Eve 1
  - Adam Eve 2
  - Adam Eve 3
  - Adam Eve 4
  - Adam Eve 5-
  - Adam Eve 6
  - Adam Eve 7
  - Adam Eve 8
  - Adam Eve 9
  - Adam Eve 10
  - Adam Eve 11
  - Adam Eve 12
  - Adam Eve 13
  - Adam Eve 14-
  - Adam Eve 15
  - Adam Eve 16
  - Adam Eve 17
  - Adam Eve 18
  - Adam Eve 19
  - Adam Eve 20
  - Adam Eve 21
  - Adam Eve 22
  - Adam Eve 23
  - Adam Eve 24
  - Adam Eve 25-
  - Adam Eve 26
  - Adam Eve 27
  - Adam Eve 28
  - Adam Eve 29
  - Adam Eve 30
  - Adam Eve 31
  - Adam Eve 32
  - Adam Eve 33
  - Adam Eve 34
  - Adam Eve 35
  - Adam Eve 36
  - Adam Eve 37
  - Adam Eve 38
  - Adam Eve 39
  - Adam Eve 40-
  - Adam Eve 41
  - Adam Eve 42
  - Adam Eve 43
  - Adam Eve 44
  - Adam Eve 45
  - Adam Eve 46
  - Adam Eve 47
  - Adam Eve 48
  - Adam Eve 49
  - Adam Eve 50
  - Adam Eve 51
  - Adam Eve 52
  - Adam Eve 53
  - Adam Eve 54-
  - Adam Eve 55
  - Adam Eve 56
  - Fabre Olivet 0
  - Fabre Olivet 1
  - Fabre Olivet 2
  - Fabre Olivet 3
  - Fabre Olivet 4
  - Fabre Olivet 5
  - Fabre Olivet 6
  - Fabre Olivet 7
  - Fabre Olivet 8
  - Fabre Olivet 9
  - Fabre Olivet 10
  - Fabre Olivet 11
  - Fabre Olivet 12
  - Fabre Olivet 13
  - Sepher Moïse 1
  - Sepher Moïse 2
  - Sepher Moïse 3
  - Sepher Moïse 4
  - Sepher Moïse 5
  - Sepher Moïse 6
  - Sépher Moïse 7
  - Sépher Moïse 8
  - Cabbale Adam 0
  - Cabbale Adam 1
  - Cabbale Adam 2
  - Cabbale Adam 3
  - Cabbale Adam 4
  - Cabbale Adam 5
  - Cabbale Adam 6
  - Cabbale Adam 7
  - Cabbale Adam 8
  - Cabbale Adam 9
  - Cabbale Adam 10
  - Cabbale Adam 11
  - Cabbale Adam 12
  - Cabbale Adam 13
  - Cabbale Adam 14
  - Cabbale Adam 15
  - Cabbale Adam 16
  - Cabbale SYA 1
  - Cabbale SYA 2
  - Cabbale SYA 3
  - Cabbale SYA 4
  - Cabbale SYA 5
  - Cabbale H 1
  - Cabbale H 2
  - Cabbale H 3
  - Cabbale H 4
  - Cabbale H 5
  - Cabbale H 6
  - Cabbale H 7
  - Cabbale H 8
  - Cabbale H 9
  - Cabbale H 10
  - Espace 3y
  - Le constat 1
  - Le constat 2
  - Le constat 3
  - Le constat 4
  - Le constat 5
  - Anc Test 1
  - Anc Test 2
  - Anc Test 3
  - Anc Test 4
  - Anc Test 5
  - Nouv Test 1
  - Nouv Test 2
  - Nouv Test 3
  - Nouv Test 4
  - Nouv Test 5
  - Ste Gle 1
  - Ste Gle 2
  - Ste Gle 3
  - Ste Gle 4
  - Ste Gle 5
  - Gd secret 1
  - Gd secret 2
  - Gd secret 3
  - Gd secret 4
  - Gd secret 5
  - Du visible 1
  - Du visible 2
  - Du visible 3
  - Du visible 4
  - Du visible 5
  - Divin Créa 1
  - Divin Créa 2
  - Divin Créa 3
  - Divin Créa 4
  - Divin Créa 5
  - Karma Cabbale 1
  - Karma Cabbale 2
  - Karma Cabbale 3
  - Karma Cabbale 4
  - Karma Cabbale 5
  - Conn Cabbale 1
  - Conn Cabbale 2
  - Conn Cabbale 3
  - Conn Cabbale 4
  - Conn Cabbale 5
  - Vie et cabbale 1
  - Vie et cabbale 2
  - Vie et cabbale 3
  - Vie et cabbale 4
  - Vie et cabbale 5
  - Télécharg 3y
  - Téléchargé A&E
  - A&E gratuit 2
  - Chro Cabbale 0
  - Chro Cabbale 1
  - Chro Cabbale 2
  - Chro Cabbale 3
  - Chro Cabbale 4
  - Chro Cabbale 5
  - Chro Cabbale 6
  - Chro Cabbale 7
  - Chro Cabbale 8
  - Chro Cabbale 9
  - Chro Cabbale 10
  - Chro Cabbale 11
  - Chro Cabbale 12
  - Chro Cabbale 13
  - Chro Cabbale 14
  - Chro Cabbale 15
  - Chro Cabbale 16
  - Chro Cabbale 17
  - Chro Cabbale 18
  - Chro Cabbale 19
  - Chro Cabbale 20
  - Chro Cabbale 21
  - Chro Cabbale 22
  - Chro Cabbale 23
  - Chro Cabbale 24
  - Chro Cabbale 25
  - Chro Cabbale 26
  - Chro Cabbale 27
  - Chro Cabbale 28
  - Chro Cabbale 29
  - Chro Cabbale 30
  - Chro Cabbale 31
  - Chro Cabbale 32
  - Chro Cabbale 33
  - Chro Cabbale 34
  - Chro Cabbale 35
  - Chro Cabbale 36
  - Chro Cabbale 37
  - Chro Cabbale 38
  - Chro Cabbale 39
  - Chro Cabbale 40
  - Stance Dzyan 0
  - Stance Dzyan 1
  - Stance Dzyan 2
  - Stance Dzyan 3
  - Stance Dzyan 4
  - Stance Dzyan 5
  - Stance Dzyan 6
  - Stance Dzyan 7
  - Stance Dzyan 8
  - Stance Dzyan 9
  - Stance Dzyan 10
  - Stance Dzyan 11
  - Stance Dzyan 12
  - Stance Dzyan 13
  - Stance Dzyan 14
  - Med cabbale 1
  - Med cabbale 2
  - Med cabbale 3
  - Med cabbale 4
  - Med cabbale 5
  - Med cabbale 6
  - Med cabbale 7
  - Med cabbale 8
  - Med cabbale 9
  - Med cabbale 10
  - Med cabbale 11
  - Med cabbale 12
  - Med cabbale 13
  - Med cabbale 14
  - Med cabbale 15
  - Med cabbale 16
  - Med cabbale 17
  - Med cabbale 18
  - Med cabbale 19
  - Med cabbale 20
  - Med cabbale 21
  - Med cabbale 22
  - Med cabbale 23
  - Med cabbale 24
  - Med cabbale 25
  - Med cabbale 26
  - Med cabbale 27
  - Med cabbale 28
  - Med cabbale 29
  - Med cabbale 30
  - Med cabbale 31
  - Med cabbale 32
  - Med cabbale 33
  - Med cabbale 34
  - Med cabbale 35
  - Med cabbale 36
  - Med cabbale 37
  - Med cabbale 38
  - Med cabbale 39
  - Med cabbale 40
  - Med cabbale 41
  - Med cabbale 42
  - Med cabbale 43
  - Med cabbale 44
  - Med cabbale 45
  - Med cabbale 46
  - Med cabbale 47
  - Med cabbale 48
  - Med cabbale 49
  - Med cabbale 50
  - Med cabbale 51
  - Med cabbale 52
- Tarot
- Contact
- Blogs & forums
.