La véritable Histoire d'Adam et Eve enfin dévoilée.
La Cabbale, Mère de toutes les cabbales Les Tables de la Loi, commentaires du Chapitre III, du Sépher de Moïse. Versets 14 et 15 La Genèse Biblique, chapitre 3 - 3.14 L'Éternel Dieu dit au serpent: Puisque tu as fait cela, tu seras maudit entre tout le bétail et entre tous les animaux des champs, tu marcheras sur ton ventre, et tu mangeras de la poussière tous les jours de ta vie. Le Sépher de Moïse, chapitre III, version lissée. - 14. Et IHÔAH, l'Être des êtres, dit à Nahash, l'attract originel : puisque tu as causé ce malheur, tu seras une passion maudite au sein de l'espèce animale et parmi tout ce qui vit dans la Nature : d'après ton inclination tortueuse tu agiras bassement, et d'exhalaisons élémentaires tu alimenteras tous les moments de ton existence. Le Sépher de Moïse, chapitre III, version décryptée. - 14°) Et-il-dit, IHÔAH, l’Etre-des-êtres, à-ce-vice-insidieux (passion cupide) puisque tu-as-fait cela, maudit sois-tu parmi-tout-le-règne-animal et-parmi-toute-vie de-la-nature-élémentaire. D’après-l’inclination-tortueuse-tienne tu-agiras-bassement et-d’exhalaisons-physiques tu-alimenteras tous-les-jours-de l’existence-à-toi. Notons que la Genèse Biblique dans sa simplissime indigence, génère des paradoxes d’une grande complexité, et qui le sont restés plus de 3000 ans plus tard. Comment une création animalière, qui ne dispose pas du discernement du Bien et du Mal, pourrait-elle se rendre coupable du malheur causé à Adam l’homme intellectuel qui lui est supérieur tant en facultés qu’en responsabilités? Rejeter l’opprobre sur une créature innocente, (le serpent) dont l’utilité dans le sein de la Nature est incontestable, n’est-ce pas un anathème d’une terrible imbécillité karmique? Créer une ségrégation du règne animal, n’est-ce pas la démonstration d’une parfaite ignorance du principe d’évolution Monadique dans une harmonie avec la Nature? Cette ségrégation qui sera la source d’une ségrégation fractale de même nature sur le plan humain, ce que l’histoire hélas démontre En restreignant sa vision uniquement sur le plan des manifestations tangibles, rustiques, exotériques et terrestrement vulgaires, la Bible se condamne constamment à des contradictions et des invraisemblances, mais plus grave, elle induit des potentialités de comportement qui seront lourdes de conséquences dans la civilisation qui sera issue de son enseignement, comme l’histoire le démontre là encore. Toutes les ségrégations, tous les sectarismes, toutes les discriminations qui y sont soit potentiellement contenus, soit clairement exprimés, ont eu et ont encore des répercussions sur les comportements des individus et des sociétés qu’ils composent. Il s’est toujours trouvé un théologien intellectuellement dévoyé et intégriste en diable, pour expliquer qu’il convenait de prendre les textes Bibliques au pied de la lettre et non en principe, en esprit et en vérité. Et un texte est forcément corrompu s’il contient en germe la possibilité d’être interprété, quelle que soit l’époque à laquelle cela se produit, d’une façon sectaire et violente. La responsabilité d’avoir nourri la pensée d’un malfaisant lui incombe. C’est aussi la signification de la malédiction infiniment morale d’IHÔAH envers l’ardeur cupide. Ici le parallèle entre la Genèse Biblique et les Tables de la Loi est saisissant. On pourrait légitimement se demander pourquoi IHÔAH, maudit non pas le serpent, mais Nahash l’ardeur cupide ? Lui qui lit directement dans Lui-les-Dieux, pouvait-il ignorer cette puissance en contingence d’être, et ses facultés obscures ? Certainement non ! Notons au passage que Nahash dans ses manifestations intelligibles, est resté parfaitement cohérent et rigoureusement précis dans les informations justes qu’il a données à Aîshah. Il n’a pas menti dans ses affirmations, il a juste offert une potentialité au libre arbitre de la faculté volitive. Mais comme il ne peut y avoir deux Dieux dans la Création, cette potentialité ne peut donc pas rivaliser avec le Divin Créateur, la Lumière. Cette potentialité sera donc une faculté du domaine des ténèbres (l’ignorance), une négation de la lumière (la Connaissance). Et lorsque IHÔAH dit : puisque tu as fait cela, c’est-à-dire puisque tu t’es manifesté dans le règne élémentaire, tu seras dans cette sphère, le principe de la malédiction qui devra se manifester suivant : -l’inclination-tortueuse-tienne tu-agiras-bassement et-d’exhalaisons-physiques tu-alimenteras tous-les-jours-de l’existence-à-toi. Agir bassement s’entend ici sur le plan des pensées et de leurs niveaux vibratoires. L’action basse, qui découle d’une pensée de même nature est donc attachée à l’exhalaison physique. La malédiction est donc ici un cantonnement. Si nous essayons de comprendre la subtilité de la malédiction exotérique d’IHÔAH, nous constatons qu’au final, c’est une véritable bénédiction pour la part ésotérique. En effet, elle a pour objet de rendre très inconfortable le passage dans la vie animale et la nature élémentaire de ceux qui sont animés par cette passion cupide, et qui les condamne à sombrer dans cette sphère organique. La vraie malédiction aurait été de leur rendre ce passage agréable, joyeux et épanouissant Pour le coup, qui penserait sérieusement à en sortir ? Ce qui précède devrait nous amener à réfléchir sérieusement sur ce but que nous vendent les dirigeants politiques, à savoir la quête du bonheur terrestre, qui devient alors l’expression la plus symptomatique de Nahash l’ardeur cupide. Car comment être heureux dans la sphère de la mort, du règne animal et des inclinations tortueuses, sans être de même nature que cette sphère ? Et si nous reprenons la signification de Nahash suivant les lames du livre de Thoth : « La force du fluide vital et la Mère universelle recevant la substance plastique primordiale universelle, dans son état chaotique, pour en libérer les instincts et les impulsions irraisonnés » Nous comprenons mieux le sens de : tous-les-jours-de l’existence-à-toi, ce qui sous-entend que son existence dépend de sa manifestation dans la sphère organique, mais qu’elle n’est pas éternelle dans cet état; elle peut ne pas avoir d’existence tous les jours, que cette existence est seulement entretenue par l’alimentation que la passion cupide lui apportera selon son libre arbitre Voilà qui est très intéressant ; qu’est-ce donc qui fait dépendre de Nahash ? Si nous reprenons l’origine, Nahash l’ardeur cupide, est la manifestation de la faculté volitive, donc, elle n’est pas extérieure à cette Faculté mais inhérente à elle Ce qui revient à dire que Nahash est une partie de cette faculté volitive, probablement une polarité. Cette propriété est ce qui prouve la divinité de l’être humain ; c’est sa capacité à faire le mal sans nécessité (d’éprouver les Lois de la Création y compris dans un sens contraire à l’évolution). Ceci montre qu’il a reçu le Libre arbitre d’en user, avec le poids des responsabilités qui va avec, ce qui le distingue de toute création agissant par instinct, causalité et nécessité. Nahash est une puissante polarité qui serpente continuellement dans Aîshah, et sans laquelle le libre arbitre ne pourrait exister; cette puissance est activée, et devient donc existante, ou non, selon la volonté d’Aîshah d’y succomber ou de la dominer, ce qui explique et éclaire la formulation de ce verset 14, la Tempérance dans les lames du livre de Thoth. S’il y avait besoin d’une confirmation, celle de cette vertu cardinale est magistrale ! Le choix constant qui s’offre à Aîshah, entre la Providence d’IHÔAH, et le Destin de Nahash, qui agit en elle sous la forme de puissants aimants des désirs, lui impose, pour parvenir à dominer cette puissance, l’acquisition de vertus. Car la polarité qui contrebalance la négativité vicieuse de Nahash est bien la vertu qui est libératrice et volatile, alors que Nahash ne propose que des nourritures spirituelles contractantes, fixes et de bas niveau vibratoire. Comme nous aurons l’occasion de le voir plus avant, la faculté volitive, pour recevoir les lumières de la Providence, devra d’abord se purifier (rédemption) de Nahash. Tout ceci est parfaitement conforme à l’œuvre au noir, la coagulation dans l’épais, le combat du fixe et du volatil, mais il y a, chez Moïse, comme un souffle épique d’une extraordinaire puissance fécondante lorsque l’on entre dans le décryptage qui soulève les multiples voiles d’Isis. Car cette histoire n’est rien d’autre que celle que nous devons vivre, chacun à notre place Sur le plan purement terrestre nous pouvons constater que les enseignements de ce verset des Tables de la Loi sont d’une rigueur absolue. Nous ne sommes pas les bienvenus parmi la gent animale, et la nature terrestre nous est globalement hostile car entre les rigueurs du climat, les difficultés de trouver sa nourriture, les méfaits des virus, microbes, vermines et autres parasites, le manque d’eau ou sa trop forte abondance, une végétation soit envahissante à l’excès, soit chétive et désespérante, force est de constater que pour notre arrivée sur la planète, la table n’était ni mise, ni grassement pourvue, et qu’il a fallu moult inclinations tortueuses pour en extraire les bienfaits. Car nous pouvons constater que si la Nature est riche et abondante, elle ne délivre ses richesses que contre fortes rétributions d’efforts, de connaissances, de courage et de volonté. Les lois du Destin sont ici à l’œuvre autant qu’il est possible ; un individu ou un groupe social, ne reçoit qu’à concurrence de ses mérites. La Genèse Biblique, chapitre 3 - 3.15 Je mettrai inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité: celle-ci t'écrasera la tête, et tu lui blesseras le talon. Le Sépher de Moïse, chapitre III, version lissée. - 15. Je mettrai une antipathie profonde entre toi, Passion cupide, et entre Aîshah, la faculté volitive ; entre tes productions et ses productions : les siennes comprimeront en toi le principe du mal, et les tiennes comprimeront en elle les suites de sa faute. Le Sépher de Moïse, chapitre III, version décryptée. - 15°) Et-une-antipathie-profonde, je-mettrai entre-toi et-entre-Aîshah (la faculté volitive d’Adam) et-entre la-propagation-à-elle : Elle (cette même propagation) comprimera (restreindra- à-toi-, tu-comprimeras-à-elle les suites (du mal). Que voilà un Père attentif que celui qui, pour sauver sa progéniture, met entre elle et les forces de domination du destin, une profonde antipathie, et lui donne en outre le pouvoir et la puissance de comprimer cette passion cupide à la source du mal, c’est-à-dire au principe, ce que les traducteurs Bibliques ont grossièrement traduit par “la tête du serpent”. Voilà me semble-t-il qui préserve pour le futur toutes les potentialités de la Volonté d’Adam, notamment dans ses productions qui conservent la capacité de reprendre sa liberté face aux forces de Nahash, à la condition d’avoir développé en lui cette vertu cardinale qu’est la force. Cette force, qu’il convient de ne pas confondre avec la brutalité et la violence, qui ne sont que l’aspect vice de cette vertu, est la volonté de dominer ses tentations, ses passions, ses peurs, ses faiblesses, la domination qu’exercent les désirs. Cette force qui est l’expression du libre arbitre est une force de caractère de domination de soi et non une force tournée vers la domination d’autrui, en cela seulement elle est vertu; sinon elle devient brutalité et violence. Mais Adam l’homme universel est la Conscience qui est aussi, lorsqu’il recouvre ses facultés divines, celle qui véhicule les lois de la Providence, elle doit donc être protégée contre une domination totale de Nahash d’où l’antipathie profonde qui fera qu’Aîshah sera d’autant plus éloignée d’Aîsh, qu’elle aura subi en elle la propagation de la passion cupide et de l’aimantation de ses désirs sensibles. Et ce long cheminement que devra faire Aîshah pour se réunir à Aîsh, nous le retrouvons détaillé dans le poème hermétique du Cantique des Cantiques. « 2:16 Mon bien-aimé est à moi, et je suis à lui; il fait paître son troupeau parmi les lis. 2:17 Avant que le jour se rafraîchisse, et que les ombres fuient, reviens!... sois semblable, mon bien-aimé, à la gazelle ou au faon des biches, sur les montagnes qui nous séparent. 3:1 Sur ma couche, pendant les nuits, j'ai cherché celui que mon cœur aime; je l'ai cherché, et je ne l'ai point trouvé... 3:2 Je me lèverai, et je ferai le tour de la ville, dans les rues et sur les places; je chercherai celui que mon cœur aime...je l'ai cherché, et je ne l'ai point trouvé. 3:3 Les gardes qui font la ronde dans la ville m'ont rencontrée: avez-vous vu celui que mon cœur aime? 3:4 A peine les avais-je passés, que j'ai trouvé celui que mon cœur aime; je l'ai saisi, et je ne l'ai point lâché jusqu'à ce que je l'aie amené dans la maison de ma mère, dans la chambre de celle qui m'a conçue. 3:5 Je vous en conjure, filles de Jérusalem, par les gazelles et les biches des champs, ne réveillez pas, ne réveillez pas l'amour, avant qu'elle le veuille. » Il est incontestable qu’Adam, au travers de sa faculté volitive Aîshah, est contaminé par Nahash qui la marque de son empreinte, et que cette contamination est le péché originel, lorsque Aîshah succombe à son inclination tortueuse et d’exhalaison physique, ce que devra supporter la descendance d’Adam comme la suite nous le révélera, car prendre forme (spirituel et/ou physique) c’est commettre le péché originel par l’utilisation des pouvoirs divins de la faculté volitive dans un dessein involutif et individuel donc nécessairement cupide, avant de pouvoir faire le chemin dans l’autre sens : l’évolution. La Conscience a perdu l’innocence qu’elle avait dans la sphère des béatitudes lumineuses innocentes ; pour accéder à la Connaissance, elle doit supporter en elle la marque indélébile d’infamie qui la plonge dans les ténèbres de l’ignorance, et apprendre à s’en affranchir par ce pouvoir de compression, qui implique l’effort constant de sa volonté, expression de sa souveraine divinité, qu’elle exercera par quête de vérité qui la mènera à la Connaissance qui ne peut se faire que par la Justice (vertu) qui est la clé de voûte de la Connaissance ; c’est pour cette raison que la faculté de discernement du bien et du mal, est le fruit de l’arbre de la Connaissance. La toute-puissance de l’Adam l’homme spirituel, peut désormais devenir la pire ou la meilleure des choses suivant ce qu’il choisira d’en faire, et nous retrouvons, là encore, en ce verset 15, le Diable dans les lames du livre de Thoth, dont la précision est quasi chirurgicale : « 15 Le Diable, c’est le Destin qui cherche à dominer l’initié consacré par ses pouvoirs magiques, pour le détourner de la Providence. C’est le mage devenant sorcier. Sa réduction théosophique nous ramène au 6 l’Amoureux et la force d’attraction des désirs et de l’ego ; c’est l’étoile à cinq branches pointe en bas, Adam et le péché originel. Ce sont les forces négatives tentant de se hisser dans les Lumières positives par le truchement de l’Initié. Instinct, passion aveugle, arbitraire, déséquilibre, rage, fureur, désordre. » L’accession à une certaine connaissance, permet la conquête de pouvoirs magiques qui s’exprimeront par le libre arbitre, mais ces pouvoirs vont aussi générer un sentiment d’orgueil qui va à nouveau réactiver l’énergie de Nahash, c’est pourquoi le 15, qui en addition théosophique nous donne 6, est l’amoureux sur le plan de l’initié ; les choix s’offriront à lui, et seul l’exercice de sa volonté, ou de sa volupté, le libérera, ou non, des forces dominatrices du Destin. Ce sera soit l’extase de l’évolution, soit la volupté de l’involution avec son sentiment de culpabilité qui a pour origine la malédiction faite à Nahash. La vertu mène à l’extase alors que le vice mène à la volupté, et l’extase à l’inverse de la volupté n’a nul besoin de repentir, car elle ne laisse aucune amertume. © Claude le Moal
674
- Hermès
- Accueil
- Cabbale
  - accueil c
  - Salle Cabbale
  - Naos cabbale 0
  - Naos cabbale 1
  - VH Adam Eve 0
  - VH Adam Eve 1
  - VH Adam Eve 2
  - VH Adam Eve 3
  - VH Adam Eve 4
  - VH Adam Eve 5
  - VH Adam Eve 6-
  - VH Adam Eve 7
  - VH Adam Eve 8
  - VH Adam Eve 9
  - VH Adam Eve 10
  - VH Adam Eve 11-
  - VH Adam Eve 12
  - VH Adam Eve 13
  - VH Adam Eve 14
  - VH Adam Eve 15
  - VH Adam Eve 16
  - VH Adam Eve 17
  - VH Adam Eve 18
  - VH Adam Eve 19
  - VH Adam Eve 20
  - VH Adam Eve 21
  - VH Adam Eve 22
  - VH Adam Eve 23
  - VH Adam Eve 24
  - VH Adam Eve 25
  - VH Adam Eve 26
  - VH Adam Eve 27
  - VH Adam Eve 28
  - VH Adam Eve 29
  - VH Adam Eve 30
  - Adam Eve 0
  - Adam Eve 1
  - Adam Eve 2
  - Adam Eve 3
  - Adam Eve 4
  - Adam Eve 5-
  - Adam Eve 6
  - Adam Eve 7
  - Adam Eve 8
  - Adam Eve 9
  - Adam Eve 10
  - Adam Eve 11
  - Adam Eve 12
  - Adam Eve 13
  - Adam Eve 14-
  - Adam Eve 15
  - Adam Eve 16
  - Adam Eve 17
  - Adam Eve 18
  - Adam Eve 19
  - Adam Eve 20
  - Adam Eve 21
  - Adam Eve 22
  - Adam Eve 23
  - Adam Eve 24
  - Adam Eve 25-
  - Adam Eve 26
  - Adam Eve 27
  - Adam Eve 28
  - Adam Eve 29
  - Adam Eve 30
  - Adam Eve 31
  - Adam Eve 32
  - Adam Eve 33
  - Adam Eve 34
  - Adam Eve 35
  - Adam Eve 36
  - Adam Eve 37
  - Adam Eve 38
  - Adam Eve 39
  - Adam Eve 40-
  - Adam Eve 41
  - Adam Eve 42
  - Adam Eve 43
  - Adam Eve 44
  - Adam Eve 45
  - Adam Eve 46
  - Adam Eve 47
  - Adam Eve 48
  - Adam Eve 49
  - Adam Eve 50
  - Adam Eve 51
  - Adam Eve 52
  - Adam Eve 53
  - Adam Eve 54-
  - Adam Eve 55
  - Adam Eve 56
  - Fabre Olivet 0
  - Fabre Olivet 1
  - Fabre Olivet 2
  - Fabre Olivet 3
  - Fabre Olivet 4
  - Fabre Olivet 5
  - Fabre Olivet 6
  - Fabre Olivet 7
  - Fabre Olivet 8
  - Fabre Olivet 9
  - Fabre Olivet 10
  - Fabre Olivet 11
  - Fabre Olivet 12
  - Fabre Olivet 13
  - Sepher Moïse 1
  - Sepher Moïse 2
  - Sepher Moïse 3
  - Sepher Moïse 4
  - Sepher Moïse 5
  - Sepher Moïse 6
  - Sépher Moïse 7
  - Sépher Moïse 8
  - Cabbale Adam 0
  - Cabbale Adam 1
  - Cabbale Adam 2
  - Cabbale Adam 3
  - Cabbale Adam 4
  - Cabbale Adam 5
  - Cabbale Adam 6
  - Cabbale Adam 7
  - Cabbale Adam 8
  - Cabbale Adam 9
  - Cabbale Adam 10
  - Cabbale Adam 11
  - Cabbale Adam 12
  - Cabbale Adam 13
  - Cabbale Adam 14
  - Cabbale Adam 15
  - Cabbale Adam 16
  - Cabbale SYA 1
  - Cabbale SYA 2
  - Cabbale SYA 3
  - Cabbale SYA 4
  - Cabbale SYA 5
  - Cabbale H 1
  - Cabbale H 2
  - Cabbale H 3
  - Cabbale H 4
  - Cabbale H 5
  - Cabbale H 6
  - Cabbale H 7
  - Cabbale H 8
  - Cabbale H 9
  - Cabbale H 10
  - Espace 3y
  - Le constat 1
  - Le constat 2
  - Le constat 3
  - Le constat 4
  - Le constat 5
  - Anc Test 1
  - Anc Test 2
  - Anc Test 3
  - Anc Test 4
  - Anc Test 5
  - Nouv Test 1
  - Nouv Test 2
  - Nouv Test 3
  - Nouv Test 4
  - Nouv Test 5
  - Ste Gle 1
  - Ste Gle 2
  - Ste Gle 3
  - Ste Gle 4
  - Ste Gle 5
  - Gd secret 1
  - Gd secret 2
  - Gd secret 3
  - Gd secret 4
  - Gd secret 5
  - Du visible 1
  - Du visible 2
  - Du visible 3
  - Du visible 4
  - Du visible 5
  - Divin Créa 1
  - Divin Créa 2
  - Divin Créa 3
  - Divin Créa 4
  - Divin Créa 5
  - Karma Cabbale 1
  - Karma Cabbale 2
  - Karma Cabbale 3
  - Karma Cabbale 4
  - Karma Cabbale 5
  - Conn Cabbale 1
  - Conn Cabbale 2
  - Conn Cabbale 3
  - Conn Cabbale 4
  - Conn Cabbale 5
  - Vie et cabbale 1
  - Vie et cabbale 2
  - Vie et cabbale 3
  - Vie et cabbale 4
  - Vie et cabbale 5
  - Télécharg 3y
  - Téléchargé A&E
  - A&E gratuit 2
  - Chro Cabbale 0
  - Chro Cabbale 1
  - Chro Cabbale 2
  - Chro Cabbale 3
  - Chro Cabbale 4
  - Chro Cabbale 5
  - Chro Cabbale 6
  - Chro Cabbale 7
  - Chro Cabbale 8
  - Chro Cabbale 9
  - Chro Cabbale 10
  - Chro Cabbale 11
  - Chro Cabbale 12
  - Chro Cabbale 13
  - Chro Cabbale 14
  - Chro Cabbale 15
  - Chro Cabbale 16
  - Chro Cabbale 17
  - Chro Cabbale 18
  - Chro Cabbale 19
  - Chro Cabbale 20
  - Chro Cabbale 21
  - Chro Cabbale 22
  - Chro Cabbale 23
  - Chro Cabbale 24
  - Chro Cabbale 25
  - Chro Cabbale 26
  - Chro Cabbale 27
  - Chro Cabbale 28
  - Chro Cabbale 29
  - Chro Cabbale 30
  - Chro Cabbale 31
  - Chro Cabbale 32
  - Chro Cabbale 33
  - Chro Cabbale 34
  - Chro Cabbale 35
  - Chro Cabbale 36
  - Chro Cabbale 37
  - Chro Cabbale 38
  - Chro Cabbale 39
  - Chro Cabbale 40
  - Stance Dzyan 0
  - Stance Dzyan 1
  - Stance Dzyan 2
  - Stance Dzyan 3
  - Stance Dzyan 4
  - Stance Dzyan 5
  - Stance Dzyan 6
  - Stance Dzyan 7
  - Stance Dzyan 8
  - Stance Dzyan 9
  - Stance Dzyan 10
  - Stance Dzyan 11
  - Stance Dzyan 12
  - Stance Dzyan 13
  - Stance Dzyan 14
  - Med cabbale 1
  - Med cabbale 2
  - Med cabbale 3
  - Med cabbale 4
  - Med cabbale 5
  - Med cabbale 6
  - Med cabbale 7
  - Med cabbale 8
  - Med cabbale 9
  - Med cabbale 10
  - Med cabbale 11
  - Med cabbale 12
  - Med cabbale 13
  - Med cabbale 14
  - Med cabbale 15
  - Med cabbale 16
  - Med cabbale 17
  - Med cabbale 18
  - Med cabbale 19
  - Med cabbale 20
  - Med cabbale 21
  - Med cabbale 22
  - Med cabbale 23
  - Med cabbale 24
  - Med cabbale 25
  - Med cabbale 26
  - Med cabbale 27
  - Med cabbale 28
  - Med cabbale 29
  - Med cabbale 30
  - Med cabbale 31
  - Med cabbale 32
  - Med cabbale 33
  - Med cabbale 34
  - Med cabbale 35
  - Med cabbale 36
  - Med cabbale 37
  - Med cabbale 38
  - Med cabbale 39
  - Med cabbale 40
  - Med cabbale 41
  - Med cabbale 42
  - Med cabbale 43
  - Med cabbale 44
  - Med cabbale 45
  - Med cabbale 46
  - Med cabbale 47
  - Med cabbale 48
  - Med cabbale 49
  - Med cabbale 50
  - Med cabbale 51
  - Med cabbale 52
- Tarot
- Contact
- Blogs & forums
.