La quête de la Cabbale originelle par le génial Fabre d'Olivet. La Langue hébraïque restituée, une monumentale recherche sur l'hermétisme et la connaissance historique. Langue hébraïque ; authenticité du Sépher de Moyse ; vicissitudes que ce livre a éprouvées, suite VI. Esdras fit plus encore. Tant pour s’éloigner des Samaritains que pour complaire aux Juifs qu’une longue habitude et leur séjour à Babylone avaient attachés à certaines écritures plus modernes que celle de Moyse, et beaucoup moins authentiques, il en fit un choix, retoucha celles qui lui parurent défectueuses ou altérées, et en composa un recueil qu’il joignit au Sépher. L’assemblée qu’il présidait approuva ce travail, que les Samaritains jugèrent impie ; car il est bon de savoir que les Samaritains ne reçoivent absolument que le Sépher de Moyse, et rejettent toutes les autres écritures comme apocryphes. Les Juifs eux-mêmes n’ont pas aujourd’hui une égale vénération pour tous les livres qui composent ce que nous appelons la Bible. Ils conservent les écrits de Moyse avec une attention beaucoup plus scrupuleuse, les apprennent par coeur, et les récitent beaucoup plus souvent que les autres. Les savants qui ont été à portée d’examiner leurs divers manuscrits, assurent que la aux livres de la Loi est toujours beaucoup plus exacte et mieux traitée que le reste. Cette révision et ces additions ont donné lieu de penser par la suite qu’Esdras avait été l’auteur de toutes les écritures de la Bible. Non seulement les philosophistes modernes ont embrassé cette opinion, qui favorisait leur scepticisme, mais plusieurs Pères de l’église, et plusieurs savants ont soutenue avec feu, la croyant plus conforme à leur haine contre les Juifs : ils s’appuyaient surtout d’un passage attribué à Esdras lui-même. Je pense avoir assez prouvé par le raisonnement que le Sépher de Moyse ne pouvait être une supposition ni une compilation de morceaux détachés ; car on ne suppose ni ne compile jamais des ouvrages de cette nature : et quant à son intégrité du temps d’Esdras, il existe une preuve de fait qu’on ne peut accuser : c’est le texte samaritain. On sent bien, pour peu qu’on réfléchisse, que dans la situation où se trouvaient les choses, les Samaritains, ennemis mortels des Juifs, frappés d’anathème par Esdras, n’auraient jamais reçu un livre dont Esdras aurait été l’auteur. Ils se sont bien gardés de recevoir les autres écritures : et c’est aussi ce qui peut faire douter de leur authenticité. Mais mon dessein n’est nullement d’entrer dans une discussion à cet égard. C’est seulement des écrira de Moyse dont je m’occupe ; je les ai désignés exprès du nom de Sépher, pour les distinguer de la Bible en général, dont le nom grec rappelle la traduction des Septante, et comprend toutes les additions d’Esdras, et même quelques unes plus modernes. Révolutions du Sépher : Origine des versions principales qui en ont été faites. Appuyons bien sur cette importante vérité : la Langue hébraïque, déjà corrompue par un peuple grossier, et d’intellectuelle qu’elle était à son origine, ramenée à ses éléments les plus matériels, fut entièrement perdue après la captivité de Babylone. C’est un fait historique dont il est impossible de douter, de quelque scepticisme dont on fasse profession. La Bible le montre ; le Thalmud l’affirme ; c’est le sentiment des plus fameux rabbins ; Walton ne peut le nier ; le meilleur critique qui ait écrit sur cette matière, Richard Simon, ne se lasse point de le répéter. Ainsi donc, près de six siècles avant J.-C., les Hébreux, devenus des Juifs, ne parlaient ni n’entendaient plus leur langue originelle. Il se servaient d’un dialecte syriaque, appelé Araméen, formé par la réunion de plusieurs idiomes de l’Assyrie et de la Phénicie, et assez différent du nabathéen qui, selon d’Herbelot, était le pur chaldaïque. A partir de cette époque, le Sépher de Moyse fut toujours paraphrasé dans les synagogues. On sait qu’après la lecture de chaque verset, il y avait un interprète chargé de l’expliquer au peuple en langue vulgaire. De là vinrent ce qu’on appelle les Targums. Il est assez difficile de dire aujourd’hui si ces versions furent d’abord écrites par des docteurs, ou abandonnées à la sagacité des interprètes. Quoi qu’il en soit, il parait bien certain que le sens des mots hébraïques devenant de plus en plus incertain, il s’éleva de violentes disputes sur les diverses interprétations qu’on donnait au Sépher. Les uns, prétendant posséder la loi orale donnée en secret par Moyse, voulaient qu’on la fît entrer pour tout dans ces explications ; les autres niaient l’existence de cette loi, rejetaient toute espèce de traditions, et voulaient qu’on s’en tint aux explications les plus littérales et les plus matérielles. Deux sectes rivales naquirent de ces disputes. La première, celle des Pharisiens, fut la plus nombreuse et la plus considérée : elle admettait le sens spirituel du Sépher, traitait en allégories ce qui lui paraissait obscur, croyait à la Providence divine et à l’immortalité de l’âme. La seconde, celle des Sadducéens, traitait de fables toutes les traditions des Pharisiens, se moquait de leurs allégories, et comme elle ne trouvait rien dans le sens matériel du Sépher qui prouvât ni même énonçât l’immortalité de l’âme, elle la niait ; ne voyant dans ce que leurs antagonistes appelaient âme, qu’une suite de l’organisation du corps, une faculté passagère qui devait s’éteindre avec lui. Au milieu de ces deux sectes contendantes, une troisième se forma, moins nombreuse que les deux autres, mais infiniment plus instruite : ce fut celle des Esséniens. Celle-ci, considérant qu’à force de vouloir tout plier à l’allégorie, les Pharisiens tombaient souvent dans des visions ridicules, que les Sadducéens, au contraire, par la sécheresse de leurs interprétations, dénaturaient les dogmes de Moyse, prit un parti mitoyen.
Moïse présentant les Tables de la Loi, par Champaigne Philippe 1663
Extraits de ce monument de la Connaissance qu’est le livre : la Langue hébraïque reconstituée, par Fabre d’Olivet, clé de la Cabbale Mère des Tables de la Loi du Sépher de Moïse.
717
- Hermès
- Accueil
- Cabbale
  - accueil c
  - Salle Cabbale
  - Naos cabbale 0
  - Naos cabbale 1
  - VH Adam Eve 0
  - VH Adam Eve 1
  - VH Adam Eve 2
  - VH Adam Eve 3
  - VH Adam Eve 4
  - VH Adam Eve 5
  - VH Adam Eve 6-
  - VH Adam Eve 7
  - VH Adam Eve 8
  - VH Adam Eve 9
  - VH Adam Eve 10
  - VH Adam Eve 11-
  - VH Adam Eve 12
  - VH Adam Eve 13
  - VH Adam Eve 14
  - VH Adam Eve 15
  - VH Adam Eve 16
  - VH Adam Eve 17
  - VH Adam Eve 18
  - VH Adam Eve 19
  - VH Adam Eve 20
  - VH Adam Eve 21
  - VH Adam Eve 22
  - VH Adam Eve 23
  - VH Adam Eve 24
  - VH Adam Eve 25
  - VH Adam Eve 26
  - VH Adam Eve 27
  - VH Adam Eve 28
  - VH Adam Eve 29
  - VH Adam Eve 30
  - Adam Eve 0
  - Adam Eve 1
  - Adam Eve 2
  - Adam Eve 3
  - Adam Eve 4
  - Adam Eve 5-
  - Adam Eve 6
  - Adam Eve 7
  - Adam Eve 8
  - Adam Eve 9
  - Adam Eve 10
  - Adam Eve 11
  - Adam Eve 12
  - Adam Eve 13
  - Adam Eve 14-
  - Adam Eve 15
  - Adam Eve 16
  - Adam Eve 17
  - Adam Eve 18
  - Adam Eve 19
  - Adam Eve 20
  - Adam Eve 21
  - Adam Eve 22
  - Adam Eve 23
  - Adam Eve 24
  - Adam Eve 25-
  - Adam Eve 26
  - Adam Eve 27
  - Adam Eve 28
  - Adam Eve 29
  - Adam Eve 30
  - Adam Eve 31
  - Adam Eve 32
  - Adam Eve 33
  - Adam Eve 34
  - Adam Eve 35
  - Adam Eve 36
  - Adam Eve 37
  - Adam Eve 38
  - Adam Eve 39
  - Adam Eve 40-
  - Adam Eve 41
  - Adam Eve 42
  - Adam Eve 43
  - Adam Eve 44
  - Adam Eve 45
  - Adam Eve 46
  - Adam Eve 47
  - Adam Eve 48
  - Adam Eve 49
  - Adam Eve 50
  - Adam Eve 51
  - Adam Eve 52
  - Adam Eve 53
  - Adam Eve 54-
  - Adam Eve 55
  - Adam Eve 56
  - Fabre Olivet 0
  - Fabre Olivet 1
  - Fabre Olivet 2
  - Fabre Olivet 3
  - Fabre Olivet 4
  - Fabre Olivet 5
  - Fabre Olivet 6
  - Fabre Olivet 7
  - Fabre Olivet 8
  - Fabre Olivet 9
  - Fabre Olivet 10
  - Fabre Olivet 11
  - Fabre Olivet 12
  - Fabre Olivet 13
  - Sepher Moïse 1
  - Sepher Moïse 2
  - Sepher Moïse 3
  - Sepher Moïse 4
  - Sepher Moïse 5
  - Sepher Moïse 6
  - Sépher Moïse 7
  - Sépher Moïse 8
  - Cabbale Adam 0
  - Cabbale Adam 1
  - Cabbale Adam 2
  - Cabbale Adam 3
  - Cabbale Adam 4
  - Cabbale Adam 5
  - Cabbale Adam 6
  - Cabbale Adam 7
  - Cabbale Adam 8
  - Cabbale Adam 9
  - Cabbale Adam 10
  - Cabbale Adam 11
  - Cabbale Adam 12
  - Cabbale Adam 13
  - Cabbale Adam 14
  - Cabbale Adam 15
  - Cabbale Adam 16
  - Cabbale SYA 1
  - Cabbale SYA 2
  - Cabbale SYA 3
  - Cabbale SYA 4
  - Cabbale SYA 5
  - Cabbale H 1
  - Cabbale H 2
  - Cabbale H 3
  - Cabbale H 4
  - Cabbale H 5
  - Cabbale H 6
  - Cabbale H 7
  - Cabbale H 8
  - Cabbale H 9
  - Cabbale H 10
  - Espace 3y
  - Le constat 1
  - Le constat 2
  - Le constat 3
  - Le constat 4
  - Le constat 5
  - Anc Test 1
  - Anc Test 2
  - Anc Test 3
  - Anc Test 4
  - Anc Test 5
  - Nouv Test 1
  - Nouv Test 2
  - Nouv Test 3
  - Nouv Test 4
  - Nouv Test 5
  - Ste Gle 1
  - Ste Gle 2
  - Ste Gle 3
  - Ste Gle 4
  - Ste Gle 5
  - Gd secret 1
  - Gd secret 2
  - Gd secret 3
  - Gd secret 4
  - Gd secret 5
  - Du visible 1
  - Du visible 2
  - Du visible 3
  - Du visible 4
  - Du visible 5
  - Divin Créa 1
  - Divin Créa 2
  - Divin Créa 3
  - Divin Créa 4
  - Divin Créa 5
  - Karma Cabbale 1
  - Karma Cabbale 2
  - Karma Cabbale 3
  - Karma Cabbale 4
  - Karma Cabbale 5
  - Conn Cabbale 1
  - Conn Cabbale 2
  - Conn Cabbale 3
  - Conn Cabbale 4
  - Conn Cabbale 5
  - Vie et cabbale 1
  - Vie et cabbale 2
  - Vie et cabbale 3
  - Vie et cabbale 4
  - Vie et cabbale 5
  - Télécharg 3y
  - Téléchargé A&E
  - A&E gratuit 2
  - Chro Cabbale 0
  - Chro Cabbale 1
  - Chro Cabbale 2
  - Chro Cabbale 3
  - Chro Cabbale 4
  - Chro Cabbale 5
  - Chro Cabbale 6
  - Chro Cabbale 7
  - Chro Cabbale 8
  - Chro Cabbale 9
  - Chro Cabbale 10
  - Chro Cabbale 11
  - Chro Cabbale 12
  - Chro Cabbale 13
  - Chro Cabbale 14
  - Chro Cabbale 15
  - Chro Cabbale 16
  - Chro Cabbale 17
  - Chro Cabbale 18
  - Chro Cabbale 19
  - Chro Cabbale 20
  - Chro Cabbale 21
  - Chro Cabbale 22
  - Chro Cabbale 23
  - Chro Cabbale 24
  - Chro Cabbale 25
  - Chro Cabbale 26
  - Chro Cabbale 27
  - Chro Cabbale 28
  - Chro Cabbale 29
  - Chro Cabbale 30
  - Chro Cabbale 31
  - Chro Cabbale 32
  - Chro Cabbale 33
  - Chro Cabbale 34
  - Chro Cabbale 35
  - Chro Cabbale 36
  - Chro Cabbale 37
  - Chro Cabbale 38
  - Chro Cabbale 39
  - Chro Cabbale 40
  - Stance Dzyan 0
  - Stance Dzyan 1
  - Stance Dzyan 2
  - Stance Dzyan 3
  - Stance Dzyan 4
  - Stance Dzyan 5
  - Stance Dzyan 6
  - Stance Dzyan 7
  - Stance Dzyan 8
  - Stance Dzyan 9
  - Stance Dzyan 10
  - Stance Dzyan 11
  - Stance Dzyan 12
  - Stance Dzyan 13
  - Stance Dzyan 14
  - Med cabbale 1
  - Med cabbale 2
  - Med cabbale 3
  - Med cabbale 4
  - Med cabbale 5
  - Med cabbale 6
  - Med cabbale 7
  - Med cabbale 8
  - Med cabbale 9
  - Med cabbale 10
  - Med cabbale 11
  - Med cabbale 12
  - Med cabbale 13
  - Med cabbale 14
  - Med cabbale 15
  - Med cabbale 16
  - Med cabbale 17
  - Med cabbale 18
  - Med cabbale 19
  - Med cabbale 20
  - Med cabbale 21
  - Med cabbale 22
  - Med cabbale 23
  - Med cabbale 24
  - Med cabbale 25
  - Med cabbale 26
  - Med cabbale 27
  - Med cabbale 28
  - Med cabbale 29
  - Med cabbale 30
  - Med cabbale 31
  - Med cabbale 32
  - Med cabbale 33
  - Med cabbale 34
  - Med cabbale 35
  - Med cabbale 36
  - Med cabbale 37
  - Med cabbale 38
  - Med cabbale 39
  - Med cabbale 40
  - Med cabbale 41
  - Med cabbale 42
  - Med cabbale 43
  - Med cabbale 44
  - Med cabbale 45
  - Med cabbale 46
  - Med cabbale 47
  - Med cabbale 48
  - Med cabbale 49
  - Med cabbale 50
  - Med cabbale 51
  - Med cabbale 52
- Tarot
- Contact
- Blogs & forums
.